illustration
Une alimentation adaptée en cas d'inflammation ?

Notre système immunitaire utilise l'inflammation comme réaction d'alerte suite à une agression, et en général on peut la ressentir (douleur), ou la voir (rougeur, oedème). Lorsque cette inflammation devient chronique en raison du stress, du surpoids, de la sédentarité, du tabac, etc... l'alimenation peut alors devenir notre meilleure alliée !

Des fruits et des légumes !
Qu'ils soient secs ou frais, leurs teneurs en vitamines, en caroténoïdes et polyphénols (antioxydant), en font de très bons anti-inflammatoires naturels ! De plus leur teneur en fibre fera baisser l'index glycémique de votre repas. Pour la posologie, vous connaissez le refrain, 5 minimum/jour ! Pour information, plus les légumes sont colorés, plus ils sont riches en anti-oxydants.

Des aliments fermentés !

En en consommant régulièrement, votre microbiote vous dira merci. En effet, en variant les probiotiques et les goûts, votre flore intestinale ne pourra que mieux se porter  !
En effet, lors du processus de fermentation, les aliments "produisent" des probiotiques, et sont en quelque sorte "pré-digérés".

Il existe plusieurs types de fermentations, comme la fermentation alcoolique pour produire du vin. Cependant dans le carde d'une alimentation anti-inflammatoire, on retiendra surtout la lactofermentation (ex : la choucroute, les yaourts, le kéfir, le levain).

Du gras !

Mais attention, pas tous ! On traque ces fameux oméga 3 qui protègent artères et neurones, et qui soulagent notamment l'arthrose. Vous les trouverez dans les poissons gras, dans certaines huiles, ou encore dans les graines : saumon, sardines, maquereau, et huiles de lin, de colza ou de noix en sont les champions.

Vous pouvez aussi consommer du beurre...mais clarifié ! Débarrassé du lactose (le "sucre" du lait) et de la caséine (protéines du lait), vous ne consommez que le "bon"gras.

Des céréales....complètes, et des légumineuses !
Comme pour les fruits et les légumes, leur richesse en fibres permettent de faire baisser l'index glycémique. De plus elles apportent une sensation de satiété, car elles passent moins vite dans le sang que les céréales raffinées !

Et des épices...
Pour prévenir et réduire l'inflammation, limitez le sel. Vous pouvez éventuellement le remplacer par du gomasio (un mélange de sésame et de sel), ou encore mieux par des épices chargées en polyphénols, comme le poivre, le gingembre ou le curcuma (qui peuvent aussi se boire).

Mais encore...

La sédentarité ne fait pas bon ménage avec l'inflammation, bougez ! Marchez, nagez, courrez ou pédalez ! 

Hydratez-vous, en privilégiant les eaux riches en minéraux, et abusez des infusions, les plantes sont vos alliées ! Harpagophytum, Ribes Nigrum, reine des prés, artichaut, thym, ortie, etc... Si vous avez du mal à les boire, vous pouvez les trouver en gélules ou en ampoules.