Le ZINC : indispensable et multifonction !

Pour 2g de Zinc sur 60kg de nous-mêmes, on ne va quand même pas faire toute une histoire… Si ? Et pourtant, si ! Car quand on connaît les fonctions de ce minéral présent en si infimes quantités mais pourtant si important, ça peut aider ! Le Zinc, tout comme le Magnésium ou le Fer, est un minéral indispensable à la physiologie de nos organismes. Comme eux, il intervient dans de nombreuses réactions enzymatiques, mais en très petite quantité (entre 2 et 4 g dans le corps humain), sous forme d’oligo-élément.

Fixons-nous le zinc ?

Contrairement au Fer, l’organisme ne sait pas stocker le Zinc. Ainsi, s’il n’est pas apporté de façon journalière, des signes de déficience pourront vous alerter :

  • Infections ORL fréquentes, allergies saisonnières,
  • Problèmes de croissance, mauvaise calcification des os ou des cartilages, retard pubertaire,
  • Lésions cutanées, acné rebelle, herpès, mauvaise cicatrisation, chute de cheveux…
  • Perte d’appétit, fatigue, irritabilité, hypersomnie, des signes de dépression…
  • Diarrhées chroniques,
  • Problèmes de fertilité ou d’impuissance…

On dit que 10% de la population française manque de Zinc !

Faites quand même preuve de bon sens : c’est pas parce que vous avez de l’acné ou une diarrhée que vous manquez de Zinc !

Une carence en Zinc peut être confirmée par des examens sanguins, dans le cadre d’une recherche d’anémie.

Le Zinc et ses multiples fonctions :

  • Soutien immunitaire, le zinc améliore le nombre et l’action des lymphocytes. Entre autres, il prévient et réduit la durée d’un rhume.
  • Il s’oppose par ailleurs à la libération d’histamine. Pensez-y si vous êtes sujet aux allergies saisonnières !
  • Anti-oxydant, il a également un rôle essentiel dans la lutte contre le vieillissement et les maladies liées à l’âge…
  • Il prévient aussi les risques cardio-vasculaires, améliore le métabolisme hépatique, et diminue la perméabilité intestinale par son action anti-inflammatoire.
  • De même, il aide à contrôler la glycémie,
  • Anti-inflammatoire et cicatrisant, c’est aussi un allié pour : acné, herpès,verrues, eczéma, brûlures. C’est aussi un must pour la santé des cheveux et des ongles.
  • Essentiel pour la croissance et la métabolisation des protéines, on le trouve dans les os, les muscles, la peau, le foie. Il participe aussi à la fabrication des hormones, et intervient dans la fonction reproductrice : testostérone, spermatogenèse. Il est également important dans la bonne croissance de fœtus…
Dietaroma peau nette

Pour un apport journalier :

Vous trouverez facilement du zinc dans votre alimentation si vous y êtes vigilant(e). Ainsi, les aliments les plus riches en zinc sont :

  • les fruits de mer, les huîtres et le crabe, la langouste, le hareng.
  • Mais aussi le foie de veau et de porc,
  • Ou encore la viande de bœuf braisée ou en ragoût, la viande de bœuf crue en tartare.

Euh, petit problème… je suis Vegé !

C’est vrai, si vous êtes végétarien, c’est plus difficile, mais en étant rigoureux, vous devriez y arriver en consommant :

Pour bien l’assimiler :

Le Zinc est absorbé dans la partie haute de l’intestin grêle. Aussi, tout ce qui est ulcère ou inflammation de cette partie-là peut entraîner une mauvaise assimilation de zinc.

Comme pour le Fer, l’acide phytique contenu dans certains aliments inhibe l’absorption du Zinc. Ainsi, pour rendre votre alimentation plus riche en minéraux :

Qui peut être sujet au déficit en Zinc ?

Certains publics peuvent être plus sujets au manque de zinc que d’autres :

  • En premier lieu, les végétariens et les végans. Cependant ils sont en général conscients de leur choix et veillent à leur équilibre nutritionnel, souvent en se complémentant.
  • De même, les personnes âgées qui l’assimilent moins bien,
  • Les enfants qui en ont des besoins accrus pendant leur croissance, et en milieu à risque infectieux (garderies, écoles…),
  • Les sportifs qui en perdent par la transpiration,
  • Mais aussi les femmes enceintes ou sous contraception,
  • Ou encore les étudiants et toutes personnes fournissant un travail intellectuel intense,
  • Et enfin, les gens consommant beaucoup d’alcool (attention à l’alcoolisme mondain !)

La malnutrition et la sous-alimentation entraînent bien souvent ce type de carence. C’est pour cela que la population concernée souffre d’infections diverses…

Comment se supplémenter ?

On trouve sur le marché des compléments alimentaires et toutes sortes de sels de Zinc. Comme pour le Magnésium et bien d’autres minéraux, des comprimés et gélules en proposent depuis longtemps, mais sans grande efficacité, les sels étant très peu assimilables… mais la recherche avance !  Les dernières générations de suppléments se tournant vers le gluconate de Zinc.

Dyno-Mins Zinc

Le Zinc est généralement présenté associé à ses cofacteurs : manganèse et vitamine B6, intéressant pour les terrains allergiques et les problèmes de peau. Dans des formulations d’antioxydants, on le trouve par ailleurs avec vitamines A, C, E et Sélénium.

Les doses conseillées se situent entre 10 et 15 mg/jour.

Exception : pendant une période courte, vous pouvez prendre des doses plus importantes, de préférence en pastilles à sucer, pour réduire la durée et la sévérité d’un rhume.

Attention : la supplémentation en Zinc ne doit pas se faire en continu, prévoyez des périodes sans. Les excès de Zinc ne sont pas sans risques, lisez les étiquettes si vous prenez plusieurs compléments !

Portez-vous bien !

Martine Calvet – Naturopathe

Laisser un commentaire