5 conseils pour jardiner bio !

jardiner bio

Des engrais naturels pour jardiner bio

Vous envisagez de jardiner bio, ou bien vous le faites déjà ? Le purin de consoude et/ou d’ortie, le fumier de cheval, les cendres… Ça vous parle ? Ces engrais naturels ancestraux, remplacent efficacement les produits de synthèse.

Le purin d’ortie, par exemple, est un très bon engrais vert, qui s’attaquera aux pucerons et autres parasites du potager. Vous pouvez le fabriquer vous-même, mais vous en trouverez aussi du prêt à l’emploi. Les engrais naturels à base d’azote, de phosphore ou de potasse sont également recommandés. Mais attention, il ne suffit pas de simplement de remplacer des produits synthétiques par des produits biologiques !

Pour jardiner bio, il faut réapprendre à travailler de manière préventive, et faire des compromis avec la nature. Ainsi, pour les mauvaises herbes, une solution naturelle agira en prévention, mais une fois le jardin envahi, il faudra utiliser le plus bel outil du monde : la main ! Bref, en agriculture biologique, on apprend à jardiner autrement

engrais de jardin la belle bouse

Fertilisant naturel Bio La Belle Bouse. 100% bio et naturel – 8,50 €

Mettez-vous au compost

Indispensable pour la bonne santé du sol, le compost s’obtient à partir de déchets végétaux et de restes de cuisine, comme les épluchures. Ce mélange peut être déposé dans des composteurs, ou stocké en tas dans un coin inutilisé du jardin.

Si vous vivez en appartement mais que vous cultivez sur votre balcon, votre terrasse, ou pour vos plantes d’intérieur, le lombricomposteur est une bonne alternative.

Il faut l’arroser et l’aérer régulièrement, afin de le rendre souple et homogène. Après quelques mois, le compost est prêt à être répandu sur le sol. Parfois qualifié ” d’or noir du jardin “, il permet de fertiliser la terre et d’en améliorer la qualité

jardiner bio et composter bio Easy Jardin
Easy Jardin, le lombricomposteur réunissant jardinage et compostage !
Idéal pour balcon et terrasse, en ville comme à la campagne.
Bois issu de forêts gérées durablement – 199 €

Économisez l’eau

Stop au gaspillage ! Au printemps ou en été, on arrose à l’aube, ou au coucher du soleil, afin d’éviter l’évaporation de l’eau ! Arroser en plein soleil est une aberration, car une bonne partie de l’eau ne profite pas à la plante, elle s’est évaporée avant !

Mieux vaut arroser moins souvent, mais plus longtemps, en concentrant l’eau à la base des végétaux afin qu’elle puisse être captée plus facilement par les racines. Le système du goutte à goutte est une bonne solution !

La meilleure eau d’arrosage ? L’eau pluviale, car elle est dépourvue de chlore et de calcaire. Vous pouvez la récupérer facilement dans des barriques de stockage, des récipients ou des cuves.


Collecteur d’eau de pluie pour gouttières Capt’eau. S’installe en perçant, sans couper la gouttière. S’adapte sur les gouttières à descente ronde (zinc, cuivre, PVC) – 26,90 €

Misez sur le paillage

Le paillage qu’on appelle Mulch en permaculture, est un indispensable du jardin bio ! Il empêche les mauvaises herbes de pousser et favorise la prolifération d’insectes ” amis ” qui éloignent les insectes ” ennemis ” des végétaux. Constitué de fumier décomposé, d’écorces, de feuilles mortes, de branchage découpé ou haché, de carton (non-encré), ou encore de vos restes de tonte, le paillage doit s’étaler en surface, en couche épaisse, sur une terre humidifiée. Placez donc votre goutte à goutte sous votre paillage si c’est possible.

Il permet aussi d’économiser l’eau car il évite son évaporation en été. Les anciens disaient : “un binage vaut deux arrosages”, mais les permaculteurs disent “un bon paillage vaut dix arrosages” ! En hiver, il protège du gel.

On peut trouver facilement et gratuitement de quoi faire un paillage lorsqu’on vit en milieu rural, c’est un peu plus compliqué en milieu urbain. Les plus pressés en trouveront des versions prêtes à l’emploi.

Favorisez la biodiversité

Araignées, vers de terre, abeilles, papillons, coccinelles, mésanges, lézards et grenouilles… Certains insectes et animaux sont très utiles au jardin, notamment pour éliminer les ravageurs !

Pour favoriser leur présence, multipliez les petits coins sauvages où la végétation est dense et non travaillée. Vous pouvez aussi aménager de petites mares, des nichoirs et des mangeoires pour inviter cette faune amie !

Grand nichoir Wildlife World pour oiseaux, à prix très doux – 4,90 € (fibres de coco, roseaux, herbes)

Jardiner bio n’est pas difficile, et quelle satisfaction lorsque vous dégusterez vous premières tomates !