Pourquoi et comment utiliser l’argile ?

L’argile est une roche sédimentaire, composée principalement de silice, mais aussi d’aluminium, de magnésium, de calcium, de fer, de phosphore, de sodium, de potassium, de cuivre, de zinc, de sélénium, de cobalt, de manganèse, et de chaux. Elle est imperméable, grasse au toucher, et peut être aisément façonnée si elle est mouillée. On la trouve généralement dans le sous-sol, à environ un mètre de profondeur. L’argile est un produit naturel et sain qui mérite d’être plus reconnu. On peut en trouver de plusieurs couleurs : verte, rouge, rose, bleue, violette, brune ou blanche selon sa composition. Dans le commerce, on la trouve sous plusieurs formes : concassée, en poudre, ultra ventilée, surfine, ou prête à l’emploi. Mais comment s’utilise-t-elle réellement ? Quelles sont ses propriétés ?

L’argile utilisée depuis fort longtemps :

Remède ancestral, ses vertus sont connues et usitées à des soins curatifs, mais elle sert aussi au lavage du linge, à la confection de poteries et/ou de tablettes pour l’écriture, de matériau construction, pour rééquilibrer un sol, en arboriculture, pour se laver le corps et les cheveux, etc… Même les animaux s’y baignent instinctivement s’ils sont blessés.

  • Dans la mythologie grecque, Prométhée créa les hommes avec l’argile du potier !
  • Les égyptiens l’utilisaient pour accélérer la cicatrisation des plaies, ainsi que dans les rituels de momification, en raison de ses propriétés antiseptiques et purifiantes.
  • Les Romains l’ajoutaient aux bains des thermes pour prendre soin de leur peau, et l’appliquaient aussi lors de douleurs et/ou sur des plaies profondes.
  • Au XVIIIème siècle, le badigeon à l’argile était utilisé sous le nom d’ « Onguent de Saint Fiacre » (mélange d’argile et de bouse de vache), et servait à soigner les plaies des arbres pour une cicatrisation rapide lors de greffes ou de plaies.
  • Jusqu’à l’ère de la médecine moderne, les apothicaires l’utilisaient dans un grand nombre préparations. Aux hospices de Beaune, on peut toujours voir des pots renfermant des poudres d’argile.
  • Durant la première guerre mondiale, les médecins allemands et autrichiens utilisèrent l’argile pour lutter contre les épidémies de dysenterie qui faisait des ravages dans les armées.
argile verte, blanche, rose, rouge

différentes nuances d’argile

 

L’argilothérapie agit par voie interne (diluée), ou par voie externe (en bain, en friction, en enveloppement, en cataplasme,en masque de beauté ou en produit capillaire). Elle est peut être utilisée seule ou mélangée à des plantes ou d’autres ingrédients comme les huiles végétales, les hydrolats, les huiles essentielles, le miel, etc…

En interne :

L’argile stimule les organismes fatigués grâce aux oligo-éléments et à aux minéraux qu’elle contient. Elle renforce les défenses naturelles et aide à la régénération cellulaire. Elle peut en outre protéger et calmer la muqueuse gastro-intestinale, réduire les remontées acides (en équilibrant l’acidité et le pH), et réguler le transit en cas de gastro-entérite. L’argile absorbée par les voies digestives agit comme une pompe sur les toxines stockées sur les muqueuses de l’estomac, de l’intestin grêle et du colon.

Pour cet usage on privilégiera les argiles smectites (argile verte ultra-ventilée, argile montmorillonite). Ce nom vous dit quelque chose ? Vous savez le célèbre médicament difficile à boire que tout le monde prend pour du plâtre… Et bien ce médicament est constitué…..d’argile ! [N.B : Sous le nom de terre de Sommières, l’argile smectite est utilisée comme détachant naturel et désodorisant pour les tapis, les moquettes, les cuirs fragiles, ou encore les textiles délicats]

Comment et pourquoi consommer de l’argile ?

En cure de 3 semaines d’eau argileuse (kaolin) au printemps ou à l’automne, buvez chaque matin à jeun un verre d’eau argileuse que vous aurez préparé la veille avant d’aller vous coucher. Dans un verre d’eau, versez une cuillère à café d’argile en poudre. Laissez reposer pendant la nuit et buvez le matin. Ne boire que l’eau, sans remuer l’argile, puis les jours suivants, mélanger l’argile et l’eau et boire peu à peu le mélange appelé lait d’argile.

En cas de diarrhée : boire 2 à 3 verres/jour jusqu’à ce que votre transit soit revenu à la normale.

Pour les maux de gorge : se gargariser avec de l’eau argileuse 3 fois/jour, ou laisser fondre un peu d’argile sur la langue.

En soin bucco-dentaire : L’argile blanche est l’un des ingrédients des dentifrices naturels, car elle est nettoyante et reminéralisante, et a une action alcalinisante. Vous pouvez tout simplement saupoudrer de l’argile blanche surfine sur votre brosse à dents. Attention toutefois à son pouvoir abrasif !

Attention avant d’utiliser l’argile en interne !!!

Demandez toujours conseil à votre médecin. Attention si vous prenez des médicaments, les capacités d’adsorption de l’argile peuvent en  neutraliser les principes actifs. A éviter aussi si vous êtes constipé, en cas d’occlusion intestinale, de hernie, d’hypertension, de chimiothérapie, etc… Cette utilisation est également déconseillée aux femmes enceintes et aux enfants de moins de 36 mois.

argiles surfines

Argiles en poudre

En externe :

La pâte d’argile (argile+eau) appliquée sur les boutons infectés, les égratignures, les coupures, les érythèmes, les eczémas et les morsures aident à purifier et à guérir les zones irritées. En cataplasme, elle soulage les douleurs articulaires et musculaires, les courbatures, les irritations de la peau, les coups de soleil, les petites brûlures, les blessures légères, les rhumatismes…

Elle s’utilise en masque pour la peau et les cheveux, et régule aussi l’excès de sébum des peaux à tendance mixtes à grasses. Elle contribue à lutter contre le vieillissement prématuré de la peau, à atténuer la couperose, l’acné, et les rides.

L’argile est efficace pour absorber les impuretés et les substances malodorantes. Elle a un pouvoir désodorisant et peut être employée pour assainir et désodoriser linge, objets, réfrigérateur, placards à chaussures…

 

Quelle argile pour quel soin ?

 

  • L’argile blanche (ou kaolin) : C’est l’amie des peaux sèches et/ou fragiles, et des cheveux secs et/ou dévitalisés. Elle exerce un micro-gommage de la peau avec une grande douceur. Elle favorise l’élimination des toxines. C’est l’argile anti-grise mine qui donnera de l’éclat à votre visage. Elle est si douce qu’elle peut même être employée comme talc pour les érythèmes fessiers des bébés.
  • L’argile Verte : C’est probablement la plus connue pour éliminer les impuretés et absorber l’excès de sébum. Les peaux mixtes et grasses, apprécieront ses propriétés purifiantes, absorbantes, équilibrantes, cicatrisantes et matifiantes. Riche en magnésium, en silice, en aluminium et en chaux, c’est la plus active de toutes les argiles ! Elle permet de lutter efficacement contre les imperfections, et d’assécher les boutons disgracieux.
  • L’argile rouge : Idéale pour les peaux normales, les peaux sèches, sensibles et matures. Elle doit sa couleur aux oxydes de fer qu’elle contient. Ré-équilibrante, elle redonne de la luminosité à la peau. Egalement tonifiante et purifiante, et adoucit l’épiderme en affinant le grain de peau, les rides paraissent ainsi diminuées.
  • L’argile jaune : Destinée aux peaux normales et/ou aux peaux grasses et sensibles, ou encore en masque capillaire pour les cheveux normaux et/ou fragilisés. Elle est stimulante, tonifiante et permet d’oxygéner les cellules, en absorbant les impuretés. L’argile jaune doit sa couleur à sa haute concentration en ions et oxydes ferriques.
  • L’argile rose: L’argile rose est préconisée aux peaux délicates, sensibles et réactives ayant tendance aux rougeurs ou à la couperose. Très riche en oligo-éléments, elle est adoucissante et redonne de l’éclat aux peaux fragiles. Revitalisante et purifiante, c’est un mélange d’argile blanche et d’argile rouge, qui allie donc les propriétés de l’une et de l’autre.
  • L’argile bleue : L’argile bleue est plus rare que ses congénères. Elle a de grandes propriétés oxygénantes et détoxifiantes, qui ravive les teints ternes et/ou brouillés (idéale pour les fumeurs ou contre la pollution). Elle élimine les pellicules, apporte de la brillance aux cheveux, et aide à fixer les colorations végétales. Ce minéral naturel doit sa couleur extraordinaire à sa grande teneur en silice, et est un mélange de kaolin et d’ultramarine.
  • L’argile Violette : Très douce, elle est adaptée aux peaux sèches et sensibles, déshydratées et/ou ternes. Obtenue par le mélange d’argile blanche et de violet de manganèse, elle est également riche en silice et contient peu de sels minéraux. On lui prête volontiers des propriétés relaxantes dues à sa couleur, qui apaiserait la peau mais aussi l’esprit. A tester absolument dans un bain relaxant !
  • Le rhassoul ou ghassoul : Cette argile d’origine orientale peut être utilisé comme shampoing, ou comme masque pour le visage ou le corps. C’est le produit du hammam ! Une argile d’origine volcanique particulière, car elle a une action lavante. Son application a pour effet d’absorber graisses et impuretés, et de donner de la brillance et du volume aux cheveux gras ou fins.

Attention !!! On lit souvent que lorsque l’on dilue de l’argile avec de l’eau, il ne faut pas utiliser d’ustensiles métalliques mais plutôt du bois, de la porcelaine ou du verre, en raison d’échanges cationiques. Cependant, je n’ai trouvé aucune étude scientifique qui vienne confirmer cette légende. Si les métaux devaient réagir significativement avec l’argile, les pelles ne seraient pas en métal. Qui extrait ces argiles et comment ? Avec un seau et une pelle en porcelaine ?

argile prête à l'emploi

pâte d’argile

Recette masque pour la peau :

Pour un masque visage, vous pouvez soit utiliser de l’argile prête à l’emploi, soit préparer votre pâte en mélangeant de l’argile en poudre avec de l’eau ou de l’hydrolat (rose, camomille, fleur d’oranger, sauge, etc…). Il est également possible d’ajouter deux à trois gouttes d’huiles essentielles de votre choix (lavande, géranium rosat, carotte, tea-tree, etc…) et/ou une cuillère à café d’huile végétale (olive, avocat, abricot, jojoba, etc…), ou encore une cuillère à café de miel au mélange. Appliquez ensuite le masque sur le visage, et laissez agir 15 à 20 minutes, puis rincez à l’eau tiède. (Attention à l’utilisation d’huiles essentielles, qui est proscrite aux femmes enceintes et allaitantes, ainsi qu’aux enfants de moins de 7 ans)

Recette masque cheveux :

Pour un masque cheveux, il en va de même que pour un masque visage, par contre rincez abondamment.

Recette bain « peau douce »:

Détendez-vous dans un bain d’argile ! Délayer 200 gr d’argile en poudre adaptée à votre type de peau. Restez 15 à 20 minutes dans le bain, et répartissez l’eau argileuse sur votre corps à l’aide d’un gant de toilette ou d’une éponge végétale. Rincez-vous soigneusement et séchez votre corps en tamponnant avec une serviette propre. Votre peau est alors adoucie, plus ferme et plus tonique, et les éventuelles démangeaisons calmées.

Cataplasme d’argile :

En cas de mal de dos, de courbatures, d’articulations douloureuses, de crampes ou de coup de soleil, rhumatismes, panaris ou encore en cas d’escarres, préparez une pâte d’argile. Mélangez votre argile en vrac (verte de préférence) avec de l’eau tiède, de manière à obtenir une pâte ni trop liquide, ni trop épaisse (vous pouvez aussi utiliser un tube d’argile prête à l’emploi). Étalez ce mélange sur une compresse ou un linge propre en couche épaisse (environ 2 cm d’épais), et appliquez sur votre blessure/douleur. Recouvrir avec une nouvelle compresse/linge, et laisser agir. Dès que l’argile commence à sécher, reposez un nouveau cataplasme humide, jusqu’à disparition de la douleur.

 

 

L’argile fait-elle partie de vos routines soins et/ou beauté ? Et vous, comment utilisez-vous l’argile ? 

 

Laisser un commentaire