Addiction au sucre: comment s’en débarrasser ?

Pour beaucoup d’entre nous, le sucre est une véritable addiction. Il peut être comme une drogue et devenir vraiment irrésistible jusqu’à ce qu’il devienne impossible de s’en passer ! Si seulement c’était l’unique problème…. Mais non, l’excès de sucre peut provoquer de nombreuses conséquences. Comme par exemple le diabète, le surpoids et l’obésité, la dépression, la fatigue, les problèmes de peau, le déséquilibre de la flore intestinale, les caries

Lorsque l’on parle d’addiction, il est surtout question de :

Les sucres complexes sont indispensables au maintien de la glycémie et à notre organisme contrairement aux sucres simples raffinés. Qui eux, ne sont pas naturels, ils ont d’ailleurs très peu d’intérêt nutritif une fois qu’ils sont transformés.

Vous avez de nombreuses pulsions et fringales sucrées et vous voulez vous en débarrasser ? Voici nos conseils pour oublier votre addiction au sucre !

   Bien comprendre que
« le sucre appelle le sucre »

Lorsque vous consommez des sucres simples (miel, fruits…), votre glycémie (taux de sucre dans le sang) augmente. Votre corps va alors libérer une hormone appelée insuline. C’est le pancréas qui sécrète cette hormone afin de faire diminuer votre glycémie.

Plus vous consommez d’aliments à fort index glycémique*, plus votre glycémie va augmenter. L’insuline sera alors secrétée en plus grande quantité. Cela permet donc de diminuer de façon conséquente votre glycémie c’est ce que l’on appelle « l’hypoglycémie réactionnelle ». Quelques heures après, vous ressentirez alors une baisse d’énergie conséquente, des tremblements, de la fatigue … Votre organisme va alors réclamer sa dose de sucre. C’est la que peut commencer le cercle vicieux de l’addiction au sucre.

*L’index glycémique : L’index glycémique mesure la capacité d’un glucide donné à élever la glycémie après le repas par rapport à un standard de référence qui est le glucose pur. La glycémie est le taux de glucose dans le sang. Il varie au cours de la journée et plus en particulier au cours des repas.

addiction au sucre

   Diminuer progressivement votre addiction au sucre

Les sodas, biscuits, bonbons, jus de fruits, pâtisseries, glaces, plats industriels et autres savoureux plats peuvent entrainer une addiction au sucre. Il ne faut donc pas les consommer en grande quantité et très fréquemment. En effet, même les plats préparés salés contiennent du sucre. Cela peut paraître étrange cependant ces produits transformés contiennent en fait beaucoup de sucre. Et ce sont ces mêmes sucres qui font élever votre indice glycémique.

Identifiez votre consommation de sucres simple sur la journée ou la semaine et essayez de diminuer progressivement vos apports. Cela permettra d’éloigner l’addiction au sucre doucement. Si vous consommez beaucoup de produits sucrés dans la journée, essayez de réduire à un apport sucré par jour pendant une à deux semaines. Puis passez à un apport tous les deux jours et ainsi de suite. En effet, si vous arrêtez trop brutalement le sucre, cela risque de créer une frustration, et pourrait vous pousser à craquer pour une montagne de sucrerie. Et oui, votre corps voudra compenser tout le sucre qu’il n’a pas eu et faire des réserves pour la prochaine restriction !

sucette en coeur, addicition au sucre

Il est également conseillé, si vous en ressentez le besoin, de consommer votre “sucre simple” plutôt en fin de repas de préférence. Cela permet d’éviter les prises isolées d’aliments à fort index glycémique entre deux repas (appelé aussi grignotage). Et cela vous permet aussi d’en consommer une moins grande quantité si vous êtes déjà rassasié.

L’idée est que vous puissiez vous détacher de l’addiction au sucre sans ressentir le manque. Et non, contrairement à ce que l’on pourrait penser, alimentation saine ne veut pas dire alimentation ennuyeuse !

   Évitez les produits édulcorés et light

Bien qu’ils n’apportent aucunes calories les édulcorants et produits dits “light” entretiennent l’addiction au sucre. En effet, la consommation de ces produits allégés en sucre envoie les mêmes informations à l’organisme que le sucre lui même et cela augmente encore votre appétence pour le sucre. Votre sensation de faim étant accrue, votre consommation générale s’accentue donc.

 Concernant les féculents

Essayez de consommer des féculents 2 à 3 fois par jour. Privilégiez également les féculents, de préférence complets ou semi-complets, naturels et cuits al dente. Car ils sont beaucoup moins raffinés voire pas du tout. Bannissez les frites, les pommes au four, les chips, le pop-corn … Pensez également à consommer des légumineuses (pois chiche, lentilles, haricots rouges et blancs…) qui sont riches en fibres et en protéines végétales.

Mangez équilibré
pour éviter l’addiction au sucre

Il est important de manger varié et en bonne quantité afin de ne pas avoir de carences. Un besoin de sucre peut être traduit par certaines carences alimentaires. En effet, votre organisme a besoin de protéines, lipides, glucides, de fibres, vitamines et minéraux pour fonctionner.  Tant que vous ne fournirez pas ce dont il a besoin, celui-ci continuera de stimuler votre appétit.

Pratiquez une activité physique

L’exercice physique peut diminuer les fringales. Il est donc important de vous libérer l’esprit et de libérer vos endorphines. Cela peut également vous permettre de pensez à autre chose et vous éviter de sauter sur le premier paquet de bonbon venu.


Certaines fringales peuvent être traduites par un besoin de réconfort afin d’apaiser certains sentiments de colère, d’angoisse ou de tristesse … Pour cela il sera plus efficace d’aller faire un tour dehors, de se défouler ou d’en parler à quelqu’un pour éviter de tout garder pour soit et compenser avec la nourriture.

Hydratez-vous correctement

Il arrive souvent de confondre la faim et la soif. Il est donc essentiel de boire avant, pendant et après les repas. (voir notre article sur les astuces pour s’hydrater correctement)
Si vous avez une envie irrépressible, une pulsion de sucre vous pouvez également boire un grand verre d’eau. Cela pourra éventuellement faire passer l’envie et vous permettre de penser à autre chose.

Faites vos courses en ligne pendant la période de sevrage

Il est important d’éviter pendant tous types de tentations pendant la période de sevrage. Et oui, on sait tous qu’il est très difficile de ne pas céder et de rester fort. Evidemment, les grandes surfaces en sont source de tentation ainsi que tous les paquets de sucreries, chips et autres gourmandises…

Consultez un diététicien pour régler votre addiction au sucre

Si vous ne voyez aucune évolution malgré vos efforts, il est important de consulter un diététicien. Il pourra vous permettre de réévaluer votre régime alimentaire en fonction de votre mode de vie; de travailler autour de vos sensations alimentaires, des frustrations imposées par de nombreux régimes hypocaloriques et/ou inadaptés par exemple.

L’anxiété, le stress, le manque de sommeil … peuvent également être à l’origine de nombreuses fringales et d’addiction au sucre.

Mangez moins sucré et adopter un régime alimentaire équilibré tout en vous faisant plaisir. C’est la voie vers un mode de vie plus sain et plus dynamique.

Vous pouvez aussi en savoir plus sur cet indispensable poison qu’est le sucre

LE BERRIGAUD Laureline, Diététicienne-Nutritionniste de l’Assiette Pensante

3 Comments

    • Bonjour, cet article a une vocation d’information et non de soin. N’ayant pas les compétences nécessaires à ce type d’accompagnement, le mieux serait de vous tourner vers un professionnel de santé spécialisé dans ce domaine particulier.

  • Superbe article !

    ça peut être très dur de se sevrer : notre cerveau est programmé pour aimer le sucre