Pour beaucoup d’entre nous, le sucre est une véritable addiction. Il peut représenter une véritable drogue et causer de nombreuses conséquences comme le diabète, le surpoids et l’obésité, la dépression, la fatigue, les problèmes de peau, le déséquilibre de la flore intestinale, les caries …

Lorsque l’on parle d’addiction, il est surtout question de sucres simples qui peuvent êtres naturels (fruits, miel, …) ou raffinés (sodas, biscuits, bonbons, plats industriels, glaces …) à la différence des sucres complexes (pain, céréales, légumineuses…).
Les sucres complexes sont indispensables au maintien de la glycémie et à notre organisme contrairement aux sucres simples raffinés non naturels qui ont très peu d’intérêt nutritif dès leurs transformations.

Vous avez de nombreuses pulsions et fringales sucrées et vous voulez vous en débarrasser ? Voici nos conseils !

   1.Bien comprendre que « le sucre appelle le sucre »

Lorsque vous consommez des sucres simples, votre glycémie (taux de sucre dans le sang) augmente. Votre corps va alors libérer une hormone appelée insuline sécrétée par le pancréas afin de faire diminuer votre glycémie.

Plus vous consommez d’aliments à fort index glycémique*, plus votre glycémie va augmenter. L’insuline sera alors secrétée en plus grande quantité, ce qui diminuera de façon conséquente votre glycémie c’est ce que l’on appelle « l’hypoglycémie réactionnelle ». Quelques heures après, vous ressentirez alors une baisse d’énergie conséquente, des tremblements, de la fatigue … Votre organisme va alors réclamer sa dose de sucre.

   2. Diminuer progressivement vos apports en sucre simples (sodas, biscuits, bonbons, jus de fruits, pâtisseries, glaces, plats industriels …)

Identifiez vos apports de sucres simples sur la journée ou la semaine et essayez de diminuer progressivement vos apports. Si vous consommez beaucoup de produits sucrés dans la journée, passez à un apport par jour pendant une à deux semaines puis passez à un apport tous les deux jours et ainsi de suite.

Il est également conseillé, si vous en ressentez le besoin, de consommer vos apports de sucres simples en fin de repas pour éviter les prises isolées d’aliments à fort index glycémique.

   3. Évitez les produits édulcorés et light

Bien qu’ils n’apportent aucunes calories ces produits entretiennent l’addiction au sucre. La consommation de ces produits allégés en sucre enverrait les mêmes informations à l’organisme et augmente l’appétence pour le sucre. Votre sensation de faim étant accrue, votre consommation générale s’accentue.

   4. Concernant les féculents

Essayez de consommer des féculents 2 à 3 fois par jour. Privilégiez les féculents, de préférence complets ou semi-complets, naturels et cuits al dente qui ne sont ni industriels ni raffinés (bannir les frites, pommes au four, chips, pop-corns …). Pensez également à consommer des légumineuses (pois chiche, lentilles, haricots rouges et blancs…) qui sont riches en fibres et en protéines végétales.

   5. Mangez équilibré

Il est important de manger varié et en bonne quantité afin de ne pas avoir de carences. Un besoin de sucre peut être traduit par certaines carences alimentaires. Votre organisme a besoin de protéines, lipides, glucides, de fibres, vitamines et minéraux pour fonctionner.  Tant que vous ne fournirez pas ce dont il a besoin, celui-ci stimulera votre appétit.

   6. Pratiquez une activité physique

L’exercice physique peut diminuer les fringales. Il est important de vous libérer l’esprit et de libérer vos endorphines.
Certaines fringales peuvent être perçues comme un réconfortant afin d’apaiser certains sentiments de colère, d’angoisse ou de tristesse …

   7. Hydratez-vous correctement

Il arrive souvent de confondre la faim et la soif. Il est essentiel de boire avant, pendant et après les repas. (voir notre article sur les astuces pour s’hydrater correctement)

   8. Faites vos courses en ligne pendant la période de sevrage

Il est important d’éviter pendant cette période tous types de tentations. Les grandes surfaces en sont une source tout comme les publicités, les magazines …

 

   9. Consultez un diététicien

Si vous ne voyez aucune évolution, il est important de consulter un diététicien qui pourrait vous permettre de réévaluer votre régime alimentaire en fonction de votre mode de vie, de travailler autour de vos sensations alimentaires, des frustrations imposées par de nombreux régimes hypocaloriques et/ou inadaptés.

L’anxiété, le stress, le manque de sommeil … peuvent également être à l’origine de nombreuses fringales et d’addiction au sucre.

Mangez moins sucré et adopter un régime alimentaire équilibré vous accompagnera dans votre choix d’un mode de vie plus sain et plus dynamique.

 

*L’index glycémique : L’index glycémique mesure la capacité d’un glucide donné à élever la glycémie après le repas par rapport à un standard de référence qui est le glucose pur.

 

LE BERRIGAUD Laureline, Diététicienne-Nutritionniste de l’Assiette Pensante

 

Laisser un commentaire