Je vis mon allaitement sereinement

Allaitement serein

Vous êtes enceinte ou vous venez d’accoucher ? Vous vous posez beaucoup de questions sur l’allaitement ? Nous aborderons dans cet article quelques astuces pour vivre un allaitement serein et sans stress, pour que ces moments avec votre bébé soient merveilleux. Une chose est sûre, les bienfaits de l’allaitement maternel ne sont plus à prouver. Mais si fabriquer du lait est un processus naturel, en revanche l’allaitement s’apprend et s’acquiert avec le temps.

La première chose à savoir c’est que vous n’allez ni réussir, ni rater votre allaitement. C’est déjà une première étape d’acceptation pour vivre un allaitement serein. Il s’agira de votre expérience, de votre connexion avec votre enfant. Vous serez la seule à vivre cette connexion et à pouvoir l’analyser. Il n’existe pas de guide précis, clair et détaillé de l’allaitement. Tout allaitement est différent. Tentez de vous détacher dès à présent des lectures, des retours ou expériences négatives qui vous inquiètent.

Avant l’arrivée de bébé

Pour commencer, sachez que le corps humain a la capacité de produire du lait seul, il peut préparer le terrain de lui-même. Ainsi, il n’est pas nécessaire de préparer ses seins ou son organisme avant l’allaitement. Vous voilà déjà libérée de ça !

Mes petites emplettes en vue de l’allaitement

Coussin d'allaitement épeautre bio, Murmunto

Pour commencer, munissez-vous d’un coussin d’allaitement. Que vous choisissiez d’allaiter ou pas, il s’avère dans tous les cas très utile pour dormir confortablement durant la grossesse. Ne tardez donc pas à l’acheter, il deviendra votre meilleur ami !

Par ailleurs, il faut savoir qu’au début, vous allaiterez 8 à 10 fois par jour votre petit. Il va alors falloir vous trouver un petit coin douillet et tranquille à vous deux. Avoir une bonne position et se sentir confortable sont en effet indispensables. Sachez également que pour trouver la bonne position, des cours à l’aide de sages-femmes pendant votre grossesse et durant votre séjour à la maternité pourront vous aider.

Quels vêtements choisir pour allaiter ?

Vêtements allaitement

C’est une information peut-être bête, mais importante pour se sentir à l’aise pendant l’allaitement. Prévoyez, si possible, quelques vêtements avant l’arrivée de bébé et vous compléterez plus tard votre garde-robe d’allaitement. Faire du shopping les jours suivant l’accouchement risque en effet d’être compliqué … Il existe de nombreux vêtements adaptés à l’allaitement. La marque Tajine Banane en est un bon exemple.

Mais vous pouvez aussi, tout simplement, vous habiller plus large, plus à l’aise. Les chemises ou robes qui s’ouvrent au niveau de la poitrine sont plus adaptées que de simples tee-shirts serrés sans ouvertures ou les cols roulés, cela va de soi. Il en va de même pour le soutien-gorge d’allaitement. Certaines femmes optent d’ailleurs pour une taille au-dessus de leur taille habituelle afin d’être bien à l’aise.

Le début de l’allaitement

Bébé est arrivé ! Lors de la première tétée, ne paniquez pas, votre bébé a des réflexes naturels de succion. Faites-lui confiance, guidez-le simplement jusqu’à votre sein. Il sait ce qu’il a à faire et connait ses besoins. A partir de ce jour, les tétées sont à volonté : « à la demande » ! Il faut donc rester à l’écoute de votre enfant. Le temps des tétées est aléatoire d’un enfant à un autre, il n’y a encore une fois, pas de règles.

A savoir, le lait maternel évolue au cours de la tétée. Au début des tétées, le lait est surtout composé de glucides (de sucres) et en fin de tétée le lait est davantage riche en graisses.
Aussi, plus vos tétées seront proches et fréquentes, et plus le lait sera chargé en graisses.
Pour autant, ne paniquez pas si votre bébé ne va pas au bout de chaque tétée. Faites le bilan sur les 24h de la journée. Il se peut très bien que votre bébé soit peut demandeur le matin, mais qu’il se rattrape le soir toutes les heures. Il aura alors son quota de graisses dans la journée et sa ration sera engloutie !

Je prends soin de mes seins

Soutien-gorge allaitement

Chouchouter vos seins est un point inévitable pour pouvoir rester sereine et positive dans votre allaitement, tout en évitant de souffrir. L’apparition de petites crevasses ou engorgements n’est pas inévitable. Pour limiter ces risques ou les soigner il existe plusieurs petites astuces.

Premièrement, une bonne mise au sein est souvent synonyme d’un allaitement sans douleurs. La position dans laquelle vous allaiterez est importante.

Coussinets d'allaitement lavables, Imse Vimse

Portez un soutien-gorge adapté, ni trop serré, ni trop ample, pour éviter les frottements.
Changez régulièrement vos coussinets d’allaitement pour éviter une trop grande humidité pouvant être responsable de prolifération bactérienne.

Lors de vos douches, il n’est pas nécessaire de frotter ou laver vos seins avec beaucoup de savon. L’eau claire suffit. De même, avant chaque tétée, aucun nettoyage n’est particulièrement recommandé.

Lanoline mamelons, Alphanova

Le lait maternel lui-même est un excellent cicatrisant. Ainsi, n’hésitez pas tamponner vos seins à l’aide de compresses de votre propre lait ou de masser vos tétons après chaque tétée avec votre lait. Il existe aussi des crèmes et huiles apaisantes vous réparer vos seins abîmés, si c’est le cas.

Comment favoriser une bonne lactation ?

C’est une question que vous vous êtes déjà posée ou qui va bientôt s’immiscer dans votre tête.
Dès le début, il est conseillé de faire du peau-à-peau. En plus de favoriser la lactation, le peau-à-peau est un moment particulier à vivre qui aide doucement votre enfant à s’adapter au monde extérieur à l’aide de votre chaleur et de votre respiration. Il lui permet également de développer son système immunitaire à votre contact.

Pour favoriser une bonne lactation, il est essentiel de bien se reposer, de ne pas se surmener, de manger équilibré, de bien s’hydrater et de ne pas sauter de repas. En résumé, prenez soin de vous !

Côté nutrition, sachez que tout ce que vous allez manger va passer dans la lait donné à votre bébé. Evitez quelques aliments trop forts qui pourraient donner un goût à votre lait et qui pourraient causer quelques difficultés digestives à votre petit. Je pense aux choux par exemple. Il est aussi recommandé de limiter le café et le thé pendant l’allaitement et d’éviter l’alcool en excès.

Tisane d'allaitement maman baby, Les Jardins de Gaïa

L’alimentation tient une place particulière dans l’allaitement. Si toutefois, vous souhaitez perdre du poids après votre grossesse sachez qu’il n’est pas le moment le plus opportun pour débuter un régime strict. Il est aussi possible de consommer des tisanes spéciales allaitement pour « booster » votre lactation. De plus, elle participeront à garantir une bonne hydratation. Nous abordons en détails les plantes galactogènes et celles à éviter dans cet article : “Nos conseils pour « booster » la lactation”

Dois-je vraiment arrêter mon allaitement à la reprise du travail ?

Tire-lait allaitement

Une petite sortie entre copines ou la reprise du travail peuvent être synonymes d’angoisses. Comment bébé va-t-il pouvoir se nourrir sans vous ? Encore une fois il existe une solution simple et efficace : le tire-lait !

Tire-lait électrique Easy Comfort, Philips Avent

Il en existe des manuels, des électriques, à pompes doubles ou unique, des bleus, des verts … Vous devrez simplement choisir celui qui vous correspond le mieux en fonction de votre budget, du temps que vous souhaitez accorder au tirage de votre lait etc …
Sachez qu’après tirage, le lait conserve toutes ses qualités nutritionnelles. Il suffit de le conserver au frais directement après le tirage. Il se conserve en moyenne 48h au réfrigérateur et environ 4 mois au congélateur.

Le mot de la fin ? « Restez sereine et positive tout au long de votre allaitement ». Sachez qu’il vaut mieux que vous soyez sereine et en forme même si cela doit passer par l’arrêt de votre allaitement. Être épuisée, stressée, douloureuse et continuer l’allaitement à contre-cœur ne devrait pas être la solution.

Bel allaitement à toutes !

LE BERRIGAUD Laureline, Diététicienne de l’Assiette Pensante