3 astuces naturo pour préparer les repas de fêtes

se préparer aux exces de fêtes

Cette année, sûrement plus que les autres, votre agenda va être surchargé à l’approche des fêtes… Vous avez beaucoup à faire au dernier moment, et en plus c’est vous qui recevez ! Votre famille, vos amis vous connaissent… Votre repas de fêtes sera healthy à souhait, l’organisation sera parfaite et l’ambiance douce et chaleureuse. C’est en effet ce que vous aimez leur offrir… Mais avant même de songer aux délicieux repas que vous allez leur concocter, il vous faut veiller à préparer votre organisme pour des festivités toutes douces !

Avant les repas de fêtes : je prends soin de ma santé

Votre Peps : c’est votre santé

Si vous avez suivi les conseils de votre naturopathe préféré(e), vous aurez fait 10 jours de prévention aux “maux de l’hiver” :

Se préparer aux repas de fêtes : 
 Extraits de pépins de pamplemousse, Greenweez

Par ailleurs, vous prendrez “religieusement” tous les jours vos 2000UI minimum de vitamine D naturelle (Voir l’article : « Vitamine D, la plus chaude des vitamines ! »).

Enfin, vous aérez votre intérieur et votre lieu de travail et diffusez des Huiles Essentielles antiseptiques :

Se préparer aux repas de fêtes : 
 Huile essentielle de Ravintsara, Betsara

Votre Moral : c’est votre sourire !

Ca n’a pas été toujours si facile de vivre les aléas du quotidien, et vous avez possiblement beaucoup tiré sur vos réserves de micronutriments… pour continuer à “assurer”. Votre capacité à affronter le stress en souffre ?

  • Prévoyez une cure de Magnésium (le bisglycinate de Mg est bien assimilable)…
Se préparer aux repas de fêtes : 
 Klamath, Sol Semilla
Astuces naturo pour se préparer aux repas de fêtes : gelée royale, Terre de Miel

Je prépare mon organisme digestif aux repas de fêtes

Astuces naturo pour se préparer aux repas de fêtes

Pourquoi chouchouter mes organes digestifs avant les repas de fêtes ?

En premier lieu, la recherche sur le microbiote intestinal apporte des explications de plus en plus pointues sur les liens entre intestins et système immunitaire.

Par ailleurs, notre intestin, maintenant reconnu comme le siège de nos émotions (notre 2ème cerveau), produit des hormones et des neurotransmetteurs, entre autres la dopamine, la sérotonine… Lesquelles sont indispensables à notre santé psychique !

Enfin, à cette période là, vous vous donnez l’autorisation de faire quelques excès alimentaires, et… Vous en ferez faire, nous aimons tellement nous réunir autour de ces agapes ! Alors, que faire ?

Je prévois pour “ma maisonnée” une petite période de repos digestif

Une semaine avant les réjouissances, organisez donc pour votre famille des “Expériences – Découvertes” qui ne devraient pas vous donner plus de travail :

Une semaine végétarienne :

Vous pourriez ainsi lancer un défi végétalien ! Il s’agit alors surtout de supprimer les produits laitiers (lait du p’tit dé j, fromages et yaourts systématiques).

Rice cooker (cuiseur à riz) Kitchen Minis, WMF

1 ou 2 jours de mono-diète :

Les pommes sont parfaites pour une mono-diète hivernale ! Ainsi, vous les croquerez crues, les boirez en jus, les dégusterez au four ou en compote, sans aucune adjonction.

A moins que vous ne préfériez plutôt la cure de soupes de légumes ? En ce cas, variez la composition et la consistance en fonction des repas pour ne pas vous lasser.

Mes jus de fruits & légumes bienfaisants :

Astuces naturo pour se préparer aux repas de fêtes : Extracteur de jus Quantum slow juicer, Biochef

Si vous êtes l’heureux propriétaire d’un extracteur de jus (sinon, commandez-le au Père Noël), faites 1 journée de jus, surtout de légumes, en variant les couleurs (carotte, betterave rouge, feuilles vertes..). Régalez-vous en y ajoutant citron, gingembre, tantôt ½ pomme, tantôt ½ grenade, une mandarine ou un raisin… Ainsi, vous ferez le plein de vitamines !

Mes tisanes bienveillantes :

Se préparer aux repas de fêtes : Infusion de camomille matricaire, l'herbier de France

C’est aussi la saison des tisanes ! Ainsi, faites le plein de “vraies feuilles” chez votre herboriste si vous n’en avez pas cueillies aux beaux jours : thym, romarin, marjolaine, camomille, menthe, verveine, mélisse, tilleul… Puis, buvez, goûtez, comparez, associez et remplacez, pour cette semaine au moins, café, thé noir (et cigarette !)…

En quelques jours seulement, vous aurez ainsi – presque – oublié sodas, alcools, charcuteries et burgers, desserts industriels et chocolat…

Ma boisson doudou pour le foie, le matin des festivités :

Les Grands Jours arrivant, le matin de la “bombe” (chez moi, on disait “faire la bombe” pour “faire bombance”), prévoyez d’avertir votre foie :

  • Mettez d’abord dans un mug le jus de ½ citron + 1 belle cuillère à soupe d’huile d’olive + 1 tour de moulin de poivre (facultatif).
  • Puis, complétez avec de l’eau à 60° maximum et buvez le breuvage ainsi obtenu, votre foie vous en remerciera !

Le Grand Jour et ses agapes :

Là aussi, vous aurez prévu* la préparation du repas de Fête au moins une dizaine de jours à l’avance (voir article suivant : “Les Repas de Fêtes !”). Vous veillerez à n’en faire pas plus que ce qui est prévu*, et garderez ainsi du temps pour être disponible et partager ces moments de joie avec vos convives* !

Pour le lendemain, prévoyez* quand même un petit coup de pouce pour votre foie :

Ma synergie hépato-réparatrice :

Huile essentielle de menthe poivrée, Greenweez

Par ailleurs, n’oubliez pas d’aller marcher et respirer le grand air, et aussi de vous reposer en mettant une bouillotte sur votre foie. En effet, cet organe travaille beaucoup mieux à 40°.

Bouillotte sèche, Cherry

Je vous souhaite de belles fêtes, beaucoup de plaisir à les préparer, et du bonheur à recevoir* !

Martine Calvet – Naturopathe

* : Référence au film “La bonne épouse” de Martin Provost, ou Juliette Binoche directrice d’une école ménagère use de ce type de langage… Excellent divertissement – non sans fond féministe- que je vous conseille !

3 Comments

  • pour ma part quand j’ai le foie mal en point (excès de chocolat, mon pêché mignon), voire même pour se remettre d’une intoxication alimentaire, j’utilise 5 granules ou 5 gouttes de Chelidonium composé, c’est homéopathique et magique.

    • Oui, c’est sûrement un bon conseil. Cependant quand on a le foie sensible, il faut régulièrement l’entretenir : drainage printemps et automne avec des plantes adéquates, et le soutenir avec d’autres en prévention, selon les étapes de la vie. La naturopathie est un travail sur le terrain qui permet de mettre les meilleures conditions pour que nos organes réagissent le plus sainement et le plus « confortablement » possible. c’est ce qui fait la différence avec « le pansement sur la plaie ».