Les recettes de Priscilla : Blinis maison

Il n’y a rien de meilleur que de faire les choses soi-même. On évite les emballages superflus liés à l’achat de produits prêts à réchauffer, on connait la qualité des ingrédients que l’on a utilisés et ça n’a tout simplement pas le même goût quand on a pris du temps pour le faire avec amour 🙂 Personnellement, j’adore les blinis. Je trouve cela meilleur que des pancakes car la levure boulangère apporte un goût et une texture bien plus intéressants que la levure chimique. Pour Noël, accompagnés d’une petite crème aigre ou d’un fromage frais, avec une délicate tranche de saumon ou de truite fumée bio, vous allez conquérir le coeur de belle-maman au repas du Réveillon ! Et puis, s’il y a des restes, hop au congel, ou bien au p’tit déj le lendemain avec un peu de sirop d’érable. Meilleurs que des pancakes je vous dis !

Pour une quinzaine de blinis

 

Faire tiédir le lait puis y ajouter la levure boulangère. Bien remuer. Cela va activer la levure, un peu comme nous le matin après le premier café !
Dans un grand bol, mélanger la farine et les jaunes d’oeufs. Ajouter le mélange lait + levure au milieu et progressivement en incorporant la farine petit à petit au centre du mélange pour éviter la formation de grumeaux. Utiliser un fouet, c’est l’idéal.
Ajouter le sucre, le sel et la crème. Mélanger.
Monter les blancs en neige. Le petit secret pour des blancs bien fermes c’est que les oeufs soient tempérés et non pas tout juste sortis du frigo. Ensuite, il faut y aller tout doucement. On commence à vitesse très basse et on attend que ça mousse. Quand une écume blanche apparaît, on augmente la vitesse toujours progressivement, jusqu’au maximum. On s’arrête quand les blancs sont fermes et qu’ils ne tombent pas si on renverse le bol !
Incorporer les blancs en trois fois à la préparation. Personnellement, je le fais au fouet très délicatement avec le même mouvement que pour une maryse (spatule souple). Cela permet de gagner du temps avec le fouet (et ça fait moins de vaisselle aussi), c’est comme si j’utilisais plusieurs maryses à la fois ! Il suffit de ne pas fouetter pour ne pas incorporer d’air. Délicatesse et bienveillance 🙂
Et voilà, la pâte à blinis est prête. Pas besoin de la laisser reposer, on peut la mettre en cuisson dans la foulée.
Dans une poêle à blinis bien chaude, faire fondre une noisette de ghee ou de beurre et verser une louche de pâte à blinis. Cuire environ 30 secondes. Des petites bulles vont apparaitre à la surface du blini. Puis retourner à l’aide d’une spatule et cuire 15 à 20 secondes de l’autre côté.
Grâce à Greenweez.com, j’ai découvert les poêles professionnelles De Buyer. Elles sont extra ! Une fois « culottées » (n’y voyez là aucune violence), elles n’accrochent absolument pas. Elles sont sans danger pour la santé (pas de teflon, d’alu ou autres substances dangereuses pour la cuisson). Je comprends mieux pourquoi les grands chefs utilisent cette marque de poêles 😉
Pour le jour J, je vous conseille de cuire les blinis à l’avance puis de les réchauffer quelques minutes dans une grande poêle ou au four juste avant de les servir.

Priscilla du blog Mangez-Moi.fr

Leave a Comment