Mes délicieux blinis maison

Faire ses blinis maison

Il n’y a rien de meilleur que de faire les choses soi-même, non ? Tout d’abord, on évite les emballages superflus liés à l’achat de produits prêts à réchauffer. On connait aussi la qualité des ingrédients utilisés… Et un repas fait avec amour n’a tout simplement pas le même goût ! Personnellement, j’adore les blinis. Je les trouve en effet bien meilleurs que les pancakes, car la levure boulangère leur apporte un goût et une texture bien plus intéressants que la levure chimique. Et si on partait à la découverte de ma recette de blinis maison, et leurs garnitures gourmandes ?

Ma recette de blinis maison

Voici les ingrédients dont vous aurez besoin pour confectionner une quinzaine de blinis maison :

Les ingrédients :

Blinis maison : farine de blé T65, Greenweez

Le pas à pas :

Lait
  • Faites d’abord tiédir le lait, puis ajoutez la levure boulangère. Remuez bien, car cela va activer la levure.
  • Ensuite, dans un grand bol, mélangez la farine et les jaunes d’œufs.
  • Puis, ajoutez votre mélange lait + levure au milieu en incorporant la farine petit à petit au centre du mélange pour éviter la formation de grumeaux. Utilisez un fouet, c’est l’idéal !
  • Ajoutez ensuite le sucre, le sel et la crème, et mélangez.
  • Puis, montez les blancs en neige. Le petit secret pour des blancs bien fermes ? Les œufs doivent être tempérés, et non pas tout juste sortis du frigo. Ensuite, allez-y tout doucement. Commencez à vitesse très basse et attendez que ça mousse. Dès qu’une écume blanche apparaît, augmentez la vitesse, toujours progressivement, jusqu’au maximum. Arrêtez quand les blancs sont fermes et qu’ils ne tombent pas si on renverse le bol !
  • Enfin, incorporez les blancs en trois fois à la préparation. Personnellement, je le fais au fouet, très délicatement, avec le même mouvement qu’une maryse (spatule souple). Cela permet ainsi de gagner du temps avec le fouet : c’est comme si j’utilisais plusieurs maryses à la fois ! Il suffit de ne pas fouetter pour ne pas incorporer d’air.
  • Ainsi, votre pâte à blinis est prête. Pas besoin de la laisser reposer, vous pouvez la mettre en cuisson immédiatement.

La cuisson de mes blinis maison

Poêle cuisson blinis maison

Mon accessoire incontournable : la poêle professionnelle De Buyer

Poêle à blinis triblinis Mineral B Element, De Buyer

Il y a peu, j’ai découvert les poêles professionnelles de la marque De Buyer. Elles sont extra ! Une fois “culottées” (n’y voyez là aucune violence !), elles n’accrochent absolument pas. Par ailleurs, elles sont sans danger pour la santé. En effet, elles ne contiennent ni Téflon, ni aluminium, ou toute autre substance dangereuse pour la cuisson.

Après quelques semaines d’utilisation, je comprends mieux pourquoi de grands chefs ne jurent que par cette marque de poêles ! Autre bon point pour De Buyer : à côté des classiques, la marque propose plusieurs modèles de poêles spécialement conçues pour la cuisson des blinis. Que demander de plus ?

Le pas à pas :

Ghee bio, Greenweez
  • Faites d’abord fondre une noisette de ghee ou de beurre dans une poêle à blinis bien chaude.
  • Puis, versez une louche de pâte à blinis.
  • Faites alors cuire environ 30 secondes. Des petites bulles vont apparaître à la surface du blinis.
  • Une fois ces petites bulles apparues, retournées votre blinis à l’aide d’une spatule, et laissez cuire 15 à 20 secondes de l’autre côté.
  • C’est prêt, garnissez… Et savourez !

Quelles garnitures salées & sucrées ?

Blinis maison

Etes-vous plutôt féru(e) de salé ou véritable bec sucré ? Dans les deux cas, les blinis sont faits pour vous, puisqu’ils se marient aussi bien avec des garnitures sucrées que salées ! Que votre cœur balance ou bien qu’il penche pour l’un ou pour l’autre, je vous conseille de cuire vos blinis à l’avance, puis de les réchauffer quelques minutes dans une grande poêle – ou au four – avant de les servir.

Mes associations salées pour épater mes invité(e)s :

Ca y est, vos blinis sont prêts ! Mais, comment les accompagner pour faire chavirer le coeur – et les papilles ! – de vos convives ? Voici quelques suggestions d’association pour un repas haut en saveurs :

Tapenade olives noires, Senfas

Astuce : s’il y a des restes, les blinis peuvent sans problème être congelés, pour une autre veillée gourmande… Ou alors, dégustés le lendemain au petit déjeuner.

Mes associations sucrées pour les matins câlins :

Blinis : sirop d'érable, Terre d'Erable

Qui a dit que les blinis n’étaient réservés qu’aux soirées festives ? Ils promettent en effet un petit déjeuner gourmand et savoureux pour les matins câlins. On les associera alors, selon notre envie du moment, à :

Laissez-vous porter par vos élans du moment et surtout, régalez-vous !

Priscilla, auteure du blog Mangez-Moi.fr