Buvez de l’eau, de l’eau… Et encore de l’eau !

bienfaits de l'eau pour la santé

L’eau, ressource naturelle dont la gestion fait l’objet de forts enjeux géopolitiques (je parle d’eau douce) est néanmoins un constituant biologique vital pour tous les êtres vivants…

En fonction de notre âge, notre organisme est composé de 70 à 80 % d’eau (85 pour les nourrissons). Elle a un grand rôle dans son fonctionnement, car elle est chargée de transporter ce qui nourrit notre corps : vitamines, minéraux et autres nutriments (elle est un excellent solvant), et d’éliminer les déchets et les toxines qui l’encombrent.

La prise de conscience de la « préciosité » de l’eau, nous interroge sur la meilleure façon d’en user dans notre consommation.

Sommes-nous déshydratés ?

La sagesse populaire conseille actuellement de boire de 1 litre à 1,5 litre d’eau par jour pour maintenir sa balance hydrique…

Vous buvez, pourtant vous trouvez votre peau sèche, vous sentez le besoin d’hydratation ! Les cheveux fragiles, les yeux enfoncés, la bouche souvent sèche, parfois d’autres muqueuses… ce sont bien des signes d’un organisme en manque d’eau.

Nous sommes pour la plupart des déshydratés chroniques… et le vieillissement en accentue les causes.

La déshydratation entraîne la déminéralisation, et donc l’acidification… la solution est d’apporter des minéraux alcalins (=basiques) pour neutraliser, et ainsi libérer des molécules d’eau.

Comment apporter de l’eau à notre organisme ?

La meilleure hydratation provient de notre alimentation. Les fruits et les légumes contiennent en moyenne 90 % d’eau, et beaucoup de vitamines et de minéraux… Ils sont particulièrement conseillés à la saison chaude ! Ce sont des aliments simples, riches qui s’assimilent facilement…

fruits et légumes riches en eau

Croquez des fruits de saison à jeun, ou en collation : melons, pastèques, tomates, cerises, fraises, pèches, raisins, clémentines, pommes, etc…

Consommez un maximum de légumes crus ou en jus. Quand vous en faites cuire, choisissez des moyens de cuisson basse température (comme la vapeur) pour préserver le maximum de nutriments. Et mangez-en aussi à la saison froide, l’hydratation étant nécessaire toute l’année pour une santé optimum.

A noter, les légumes verts sont aussi particulièrement minéralisants : céleri, épinards, fenouil, concombre, courgettes, laitues, etc…

L’eau pour compléter, nettoyer et pour le plaisir…

Les besoins en eau liquide seront alors proportionnels au manque d’hydratation dus à une alimentation trop riche en matières grasses, en protéines animales, en sucres et produits raffinés, ou bien à l’activité ou l’environnement.

Quelle eau consommer ?

  • L’eau du robinet, au sortir de la station d’épuration contient encore des substances de synthèse, et des résidus de médicaments. Et elle est traitée au chlore…
  • Les eaux en bouteilles du commerce contiennent des minéraux, mais qui sont très difficilement assimilables et risquent de fatiguer vos reins. Envisagez en plus les inconvénients de l’emballage plastique.
  • L’eau à la source est idéale si vous habitez en montagne. En campagne, renseignez-vous sur ce qui est déversé ou ruisselle en amont…
  • L’eau filtrée aura quelques particules de synthèse et toxines en moins, et l’eau osmosée doit avoir perdu plus de particules chimiques et s’être débarrassée des mémoires passées. Si elle est bue sitôt prête ou, stockée dans de bonnes conditions, c’est presque l’idéal pour le quotidien de la plupart des consommateurs, si vous la dynamisez en lui imprimant un nouveau vortex, c’est encore mieux !

Quelles caractéristiques pour notre eau ?

  • Considérant que les minéraux ne sont pas assimilés, les naturopathes conseillent de boire au quotidien des eaux les moins minéralisées possible.
  • Nous conseillons également de choisir des eaux dont le Ph est entre 6,5 et 7,2 et un rH2** situé entre 22 et 25 : Mont Roucous, Montcalm, Rosée de la Reine…
  • Ponctuellement, les eaux riches en Bicarbonate neutralisent les résidus acides, après un repas de viande, fromage, sucres rapides… ou après un effort physique (acide lactique) : Quézac, Perrier, Vichy.

Quand et comment ?

Je vous conseille d’en boire abondamment le matin au lever, puis un petit verre avant les repas ; entre les repas selon sa soif ; peu pendant les repas car l’eau dissout les sucs digestifs qui perdent ainsi de leur efficacité. En revanche, après le repas une tasse de tisane chaude stimule la digestion.

tisane eau plantes

Idéalement à température ambiante (si rafraîchie, que ce soit léger), tiède ou chaude, elle est aussi très désaltérante.

Consommez-la nature, ou avec des plantes ou fruits macérés, en infusion… et l’hiver, n’oubliez pas les soupes et les bouillons.

Remarque : les cafés et thés, selon les conditions, peuvent être déminéralisants.

Nettoie-t-elle ?

Oui, très bien pour la toilette… mais aussi à l’intérieur ! Selon Louis-Claude Vincent*, « L’eau est plus importante pour ce qu’elle emporte que pour ce qu’elle apporte » !

Elle nettoie nos organismes des toxines, métabolites et diverses surcharges… Elle permet le fonctionnement rénal, ainsi que l’assainissement de l’organisme. En résumé, elle est la clé de la bonne santé !

Autres considérations de santé :

Quand vous avez la peau sèche, ce n’est pas la quantité de boisson qui va conditionner le bon fonctionnement de la membrane cellulaire du derme et  maintenir une hydratation adéquate, c’est la qualité de ses acides gras. Les Oméga 7 de l’argousier éviteront des inflammations pouvant être dues à un manque d’hydratation.

Jus d'argousier source d'omega 7

Si vous faites de la rétention d’eau alors que vous buvez peu, c’est que des déchets encombrent le réseau lymphatique et retiennent l’eau afin que les paramètres vitaux restent dans la limite du tolérable. La lymphe chargée de l’évacuation de ces gros déchets que le sang ne peut transporter, a dans ce cas du mal à circuler, stagne et ne peut drainer correctement…

Une des solutions : boire plus d’eau pour hydrater en profondeur et permettre aux reins de bien faire leur travail. Le thé vert et la tisane de reine des prés seront de puissants alliés, les massages et drainages lymphatiques aussi.

tisane reine des prés

Constipation, infections urinaires, calculs rénaux… sont aussi des dysfonctionnements typiques du manque d’hydratation.

*Louis-Claude Vincent :  hydrologue français, a étudié la compatibilité de l’eau avec la santé, il est le fondateur de la Bioélectronique de Vincent.

**rH2 : est le facteur d’oxydation et de réduction selon L.C. Vincent

Martine Calvet, naturopathe