Comment bien choisir sa boisson végétale ?

lait de soja

Avec l’augmentation des intolérances aux produits laitiers, les laits végétaux ont de plus en plus la côte. Aujourd’hui, on en trouve de nombreuses variétés et sous de nombreuses formes. Ces laits végétaux sont-ils toujours recommandables ? Comment les choisir ?

Que doit contenir une boisson végétale ?

On parle souvent de « lait », mais, soyons clairs, ce n’en est pas vraiment un. D’ailleurs la législation s’est renforcée en 2017, et mis à part pour l’amande et la coco, le mot « lait » doit être remplacé par « boisson végétale ».

Il est donc très important de lire l’étiquette de ses produits pour éviter de se retrouver avec des agents non désirés… bah oui ! C’est tellement plus simple d’ajouter aux boissons végétales d’autres produits, pour se rapprocher de la texture du lait animal. Si on prend par exemple le soja (que je vous suggère d’éviter), la composition de certaines marques peut contenir seulement deux ingrédients (eau, soja) quand d’autres en proposent plus de dix (eau, soja, arôme, sucre, additifs…) !

Ainsi, la règle principale est d’avoir le moins d’ingrédients possible et être proche de ce que vous pourriez faire à la maison.

Boissons végétales

Le lait de coco

Ce dernier est composé de crème, de lait ou d’extraits de coco. Vous remarquerez qu’il est très rare de trouver ce produit sans l’ajout d’un épaississant… privilégiez ceux qui en utilisent le moins possible !

Les boissons de céréales

Ici aussi, les choix sont variés : riz, avoine, épeautre… Vous avez l’embarras du choix ! C’est souvent un mélange de farine et d’eau.

Évitez les marques qui y ajoutent des maltodextrines, de l’huile (pourquoi ?), des arômes, du sel… Et ne vous faites pas avoir par les arguments marketing du type « calcium+ » !

Boisson végétale avoine

Le soja

Cette boisson végétale doit être composée en priorité d’eau, et de fèves de soja. C’est normalement ce que vous devriez retrouver dans les produits dit « nature », et « sans sucre ajouté ». Ensuite viennent les arguments marketing « enrichis en calcium » ou encore les additifs, les sucres, les ACE, etc… tout cela n’est pas nécessaire.

Les oléagineux

Déjà, sachez que c’est très simple à réaliser à la maison : noix, chia, noisettes, tout y passe ! Comme il est presque impossible de trouver des laits de noix avec seulement 2 ingrédients, privilégiez le « fait-maison » ou, encore une fois, limitez la liste des ingrédients.

Vous l’avez compris, ce sont des produits généralement assez simples à faire, mais dont la recette industrielle peut être plutôt complexe : privilégiez la simplicité. !

Laisser un commentaire