Virus, bactéries, parasites, champignons … Notre système immunitaire nous protège quotidiennement contre les agressions et les menaces. Si votre système immunitaire rencontre quelques défaillances c’est le déclenchement de nombreuses maladies : rhume, gastro-entérite, infections urinaires et bien d’autres. Entre notre alimentation de plus en plus raffinée, la pollution, le manque de sommeil, le stress, le surpoids, les carences en vitamines et minéraux, le manque d’activité physique, le tabac … De nos jours, notre système immunitaire est mis à rude épreuve et ne cesse de fonctionner de façon optimale.

Comment savoir si notre système immunitaire est fragile ?

Vous ressentez une fatigue permanente, chronique et de temps en temps même dès le réveil. Vous tombez souvent malade et vous avez des infections à répétitions : ORL, pulmonaires, digestives … Si votre système immunitaire est défaillant nous parlons d’immunodéficience. Voici nos conseils afin de retrouver un système immunitaire de qualité et vous remettre sur pied.

Ayez une bonne hygiène alimentaire

Il existe de nombreux aliments capables de « booster » notre système immunitaire. Notre alimentation au quotidien nous apporte énergie, force physique et mentale.
Premièrement, consommez un maximum de fruits et légumes pour un bon apport en vitamines et minéraux.
Faites le plein de magnésium en consommant des graines oléagineuses (amandes, noix, noisettes, pistaches …)
N’oubliez pas d’intégrer dans votre alimentation les légumineuses comme des haricots rouges, blancs, pois chiches, fèves, lentilles, pois cassés ainsi que des céréales, de préférence, complètes ou semi-complètes (plus riches en vitamines, fibres et minéraux que les céréales classiques).

céréales et légumineuse

Attention cependant à certains aliments qui pourraient freiner notre système immunitaire comme ceux riches en acides gras saturés véhiculés par le beurre, les viandes grasses, les fromages, les charcuteries … Attention également aux produits raffinés et industriels souvent trop gras, trop salés et trop sucrés.

 

Faites le plein de vitamine D

La vitamine D est synthétisée, en partie, par la peau sous l’action du soleil. Le manque de soleil en hiver entraîne chez nous des carences en cette vitamine indispensable à notre organisme. Les lymphocytes T, cellules de l’immunité, ont besoin de vitamine D afin de fonctionner efficacement. Il est donc nécessaire de vous supplémenter cet hiver si votre système immunitaire est fragile ou si vous sentez une baisse d’énergie.
Vous retrouverez des compléments en vitamine D en comprimés ou en gouttes.

vitamine D

Faites le plein de vitamine C

La vitamine C, puissant antioxydant, intervient dans la formation des lymphocytes T et lutte contre le vieillissement cellulaire. Seule notre alimentation permet d’apporter de la vitamine C, elle n’est donc pas synthétisée par l’organisme. Il est donc important de consommer régulièrement des fruits et légumes mais cela n’est, de temps en temps, pas suffisant.

En complémentation, sachez que la prise de vitamine C synthétique est moins intéressante que la vitamine C naturelle car cette dernière se présente comme une association de vitamine C, de biflavonoïdes et d’autres principes actifs. Il est également conseillé de coupler la complémentation en vitamine C avec du Zinc qui boosteront plus efficacement votre immunité à long terme.

 

Faites de l’activité physique

Faire du sport régulièrement agit sur le bien-être physique et mental. En effet, l’activité physique permet de libérer des endorphines, l’hormone du bonheur. Ce plaisir contribue à diminuer le stress. L’activité physique régulière modérée jouerait donc un rôle bénéfique dans la stimulation du système immunitaire, non perturbé par les attaques dues au stress. A contrario, un effort musculaire trop intense ou la pratique du sport en excès aurait un impact négatif sur le fonctionnement du système immunitaire. En conclusion, bougez régulièrement pour conserver une masse musculaire optimale mais sans excès !

Protégez votre système digestif

Nos intestins font partie des premiers organes impliqués dans nos défenses immunitaires.
Dès l’instant où notre tube digestif entre en contact avec des parasites, virus ou bactéries, il se déclenche alors la fabrication d’anticorps. Notre flore intestinale est donc impliquée dans ce déclenchement, et permet donc la maturation d’une partie de notre système immunitaire. La prise de probiotiques, bactéries non pathogènes indispensables, permet d’enrichir cette flore intestinale souvent perturbée par le stress, la prise de médicaments et/ou de nombreuses infections à répétition.


Préserver votre sommeil

Le sommeil est un élément indispensable à prendre en compte pour « booster » votre immunité. Si votre sommeil n’est pas réparateur ou que vous manquez d’heures de sommeil quotidiennement, une fatigue chronique s’installe et vous devenez plus exposé(e) aux infections.

Gérer votre stress

Vous êtes stressé(e) et souvent malade ? C’est normal, il existe un réel lien entre stress et diminution des défenses immunitaires. En situation de stress, le corps est soumis à une libération importante de cortisol et autres hormones du stress. Les cellules de l’immunité sont donc en difficulté et elles n’arrivent plus à combattre certaines infections.  Le stress aurait également pour effet de ralentir le rétablissement car toutes les ressources immunitaires sont monopolisées par ce dernier.
Le stress peut également avoir des effets plus vicieux car il pourrait conduire certaines personnes à fumer davantage, manger plus de produits sucrés ou salés, boire sans modération, dormir moins et nous pousser à tout autre excès. Ces conduites entravent à nouveau le bon fonctionnement du système immunitaire comme expliqué ci-dessus.

 

LE BERRIGAUD Laureline, Diététicienne-Nutritionniste de l’Assiette Pensante

Laisser un commentaire