Comment préparer l’arrivée du printemps dans son jardin ?

Préparez son jardin à l'arrivée du printemps

Le moment du changement de saison est proche, la nature se réveille pour bientôt dire au revoir à l’hiver et au froid. C’est donc, la période idéale pour prendre ses outils afin de nettoyer et de préparer la renaissance de tout cela. Et donc de préparer son jardin pour le printemps !

La neige, le froid, et le gel causent des dégâts au jardin, au sol et aux végétaux. Ils ont, par conséquent, besoin de nous pour tout remettre en route.
Voici tous les conseils pour préparer l’arrivée du printemps dans son jardin.

Le grand nettoyage pour préparer son jardin au printemps

Pour commencer à préparer son jardin pour le printemps, il faut faire le grand nettoyage (de printemps !)

On nettoie les allées en finissant de ramasser les dernières feuilles mortes, on désherbe les massifs, les bordures, et les joints des pavés. Attention, il faut utiliser la bonne technique pour un bon désherbage ! Il est nécessaire de bien tirer les racines en entier, afin d’éviter les repousses ! Pour se faire, on utilise des outils adaptés. Comme un couteau de jardin, une mini griffe, voire même une gousse à asperge. Ces instruments de jardin vous permettront de déraciner en profondeur vos adventices.

Préparer l'arrivée du printemps dans son jardin

On prépare le gazon pour un joli jardin au printemps

Après le désherbage et le nettoyage du gazon avec un balai à gazon, on passe à sa mise en beauté avant l’arrivée du printemps.

Les longs mois de froid et de gel auront pour effet de tasser et d’asphyxier le sol du gazon. Nos amis les vers de terre font, justement, un travail formidable. Ils aèrent le sol mais malheureusement cela n’est pas suffisant. On les aide donc.

On va donc scarifier notre gazon à l’aide d’un scarificateur. Puis ensuite, étaler en surface quelques centimètres de bon compost bien mûr. 

On peut ensuite faire un petit passage de râteau bien fin, pour égaliser le tout.

Enfin, il faut attendre que les brins d’herbes reprennent un peu de force et de vigueur avant d’effectuer la première tonte.

On passe à la préparation du sol du potager

Une fois le travail du gazon accompli, on s’attelle au potager ! En premier lieu, on s’occupe du travail de son sol.

Mais avant toute chose, il est nécessaire d’être sûr que celui-ci soit complètement dégelé et sans excès d’humidité. Il convient d’avoir une terre légèrement sèche en surface.

Ensuite, il faut enlever la couche de paille ou de paillage sur la terre de notre potager pour que le soleil commence à la réchauffer.

Puis, on passe au travail difficile du labourage du sol !

Sur les potagers de petites dimensions, on va utiliser des outils manuels qui respectent mieux la microfaune du sol. Comme par exemple une grelinette ou ecobio-fourche, voire une bêche ou une fourche bêche pour ne citer qu’eux. 

Il est donc nécessaire de retourner la terre pour l’aérer, mais aussi pour sortir les racines des adventices, ainsi que les pierres et autres cailloux qui ont pu remonter.

Pour les plus gros potagers, on peut utiliser le motoculteur ou la motobineuse, mais l’utilisation de ces machines bouleverse l’équilibre du sol.

Une fois ce travail de labourage terminé, on passe au griffage et au ratissage afin d’avoir une terre fine, bien émiettée, et bien nivelée en surface. Il est possible de faire un apport de compost à ce moment-là, de manière à bien le mélanger dans les premiers dix centimètres du sol. Cette belle terre s’appelle « le lit de semence ».

Travailler son jardin pour les beaux jours

On utilise notre compost

Avant le réveil de la nature avec l’arrivée du printemps, il est important de fertiliser tous nos végétaux ! Après le sol du potager et celui du gazon, on passe au sol de nos massifs et végétaux.

A chaque pluie, l’eau qui s’infiltre dans le sol fait voyager les particules de compost qui se trouvent en surface.

Au printemps, les végétaux ont besoin de beaucoup d’énergie pour faire pousser feuilles, fleurs, tiges et fruits ! Il est donc important de les aider avec de bons nutriments.

Pour se faire, on vient griffer le pied des végétaux pour casser cette terre dure qui s’est formée en surface du sol. Puis on vient déposer une belle couche de compost bien mûr.

Taillez les arbustes avant le printemps pour stimuler la montée en sève.

Pour les arbustes caducs à floraison estivale, tailler à ras un tiers des vieilles branches pour faire entrer la lumière, cette méthode vise à stimuler la montée en sève pour une belle floraison et un arbuste de bonne vigueur.

Concernant les arbustes persistants, vous pouvez tailler les pointes si besoin. Puis, pour les arbres et arbustes en floraison de printemps, il faut attendre la fin de la floraison pour tailler.

Dans tous les cas, on taille les bois morts, mais aussi, on privilégie une méthode douce de taille et à la main ! Et surtout, avec des bons outils, comme le sécateur, le coupe-branche ou la scie à élaguer.

Il faut faire une belle coupe bien nette, et ensuite, on désinfecte ses outils entre chaque sujet pour éviter la propagation des maladies.

Pensez à mettre tous ces déchets brun et vert au compost familial s’ils ne sont pas malades. 

Un petit tour chez les producteurs

Que se soit chez les pépiniéristes ou les horticulteurs, on profite de l’arrivée du printemps pour rendre visite à nos producteurs locaux.

Ces producteurs commencent à avoir de belles plantes qui poussent dans leurs serres, c’est donc le moment pour commencer à réfléchir à nos plantations de printemps dans les massifs, potagers ou jardinières.

En plus, ils seront toujours de bons conseils !

Maintenant que vous connaissez toutes les astuces et conseils pour préparer l’arrivée du printemps dans votre jardin, il ne vous reste plus qu’à chausser vos bottes et vos gants pour commencer.

Pauline Renon Imbert

Lisez également :
Comment éviter le gel dans son jardin ? | Greenweez
Préparer son jardin pour l’hiver | (greenweez.com)
Comment preserver la biodiversité de votre jardin ? | Greenweez

Laisser un commentaire