Cosmétiques maison : les bonnes pratiques !

réaliser ses cosmétiques maison

Etant des inconditionnels du “fais-le toi même”, nous vous partageons régulièrement des recettes de cosmétiques maison, comme notre pâte à modeler pour des douches créatives, ou encore notre recette 3 en 1 de baumes tout doux, pour ne citer qu’elles. Revenons donc sur les points essentiels pour que la cosmétique maison soit une activité agréable, saine et sûre à la fois ! En effet, avant, pendant et après la réalisation e cosmétiques maison, il y a quelques précautions à prendre, indispensables pour réaliser ses préparations sans risque :

Précautions d’hygiène : stérilisation et conservation

Avant tout, pensez à bien vous laver les mains entre chaque étape ! Ce conseil peut paraître stupide mais dans la précipitation et l’euphorie d’une nouvelle recette à préparer, on a tendance à l’oublier.

Ensuite, stérilisez votre matériel ! Pourquoi ? Tout simplement parce que les micro-organismes sont absolument partout ! Si vous ne voulez pas contaminer vos préparations, il faut, en plus d’une hygiène irréprochable, stériliser votre matériel pour éviter leur prolifération.

C’est encore plus important quand vous utilisez des ingrédients aqueux : eau, hydrolats, ou encore gel d’aloe vera. En effet, les cosmétiques qui contiennent une phase aqueuse (qu’on appelle généralement émulsion) peuvent vite devenir de vrais nids à bactéries.

Important : quand je parle de matériel, cela comprend : ustensiles (fouet, cuillères, bols…), votre futur contenant et également votre plan de travail !

faire ses cosmétiques maison

Deux méthodes sont généralement utilisées pour stériliser votre matériel :

  • La stérilisation à l’eau bouillante (sauf plastique). Mettez votre matériel dans une casserole d’eau bouillante pendant 10 à 15 minutes, en laissant la casserole sur le feu. Passées ces 10 minutes, sortez le matériel et laissez-le ensuite sécher à l’air libre sur une serviette ou un torchon propre.
  • La désinfection à l’alcool. Pschittez de l’alcool à 90°C sur votre plan de travail et/ou votre matériel, puis laissez-le s’évaporer.

Pour vos recettes, préférez des flacons pompe plutôt que des pots où vous mettrez régulièrement vos doigts (ou alors utilisez une spatule).

Important : jetez votre préparation à la moindre formation de moisissure, apparition d’odeur suspecte ou de changement d’aspect.

  • Pour vos préparations à base d’huile et beurres, ajoutez 1% du poids total de votre préparation en vitamine E.
  • Pour vos préparations avec phase aqueuse (eau, hydrolats, aloe vera), utilisez un conservateur de type benzyl alcool à hauteur de 0,6% du poids de la phase aqueuse.

Voir l’article : Les conservateurs bio en cosmétique maison

Huiles essentielles et cosmétiques maison

Dans beaucoup de recettes cosmétiques, on trouve des huiles essentielles. Je répète et j’insiste : ce n’est pas parce que c’est un produit “naturel” qu’il est sans danger !

Bien choisir ses huiles essentielles

N’achetez que des huiles essentielles chémotypées. En fonction de l’ensoleillement, du climat, du sol, ou de l’altitude, une même plante peut sécréter des essences biochimiques très variées. Ces différences de composition engendrent la notion de chémotype.

huiles essentielles

Bien utiliser ses huiles essentielles

Les huiles essentielles sont liposolubles (solubles dans l’huile mais pas dans l’eau). Ainsi, si vous voulez les mélanger à de l’eau, il vous faudra un dispersant de type Solubol.

Gardez-les par ailleurs hors de portée des enfants et ne retirez pas le codigoutte (compte-gouttes) des flacons.

En outre, elles ne doivent pas être appliquées trop près des yeux, ni sur les muqueuses.

Prendre connaissance des précautions d’emploi de chaque huile essentielle

Seules quelques huiles essentielles peuvent s’appliquer pures sur la peau. Dans la majorité des cas, il est préférable de les diluer.

Certaines huiles essentielles sont photosensibilisantes, comme les agrumes par exemple. Ne les utilisez pas si vous devez vous exposer au soleil.

D’autres sont quant à elles dermocaustiques (elles irritent et brûlent la peau). Ainsi, c’est le cas des huiles essentielles de cannelle ou de cyprès.

Ne dépassez jamais les doses conseillées.

Réaliser un test cutané

Avant d’appliquer votre nouvelle recette sur votre peau ou vos cheveux, faites un test cutané dans le pli du coude ou sur l’intérieur du poignet, pour voir si votre peau réagit. Comment faire le test ? Il vous suffit de mettre 1 goutte de votre préparation. Puis, attendez 48h avant application sur le reste du corps et/ou visage.

Contre-indications des huiles essentielles

Si vous êtes allergiques ou que vous faites de l’asthme, évitez d’inhaler les huiles essentielles sous forme humide (bol d’eau chaude), ou à même le flacon.

Les huiles essentielles sont par ailleurs déconseillées aux femmes enceintes, aux femmes allaitantes. Elles sont également proscrites pour les personnes épileptiques, hypersensibles, ayant un problème de santé ou sous traitement. Enfin, sauf sur avis médical, n’utilisez pas d’huiles essentielles chez les enfants de moins de 3 ans.

Le nettoyage des ustensiles après réalisation des cosmétiques maison

nettoyer ses ustensiles après réalisation de cosmétiques maison

Pour enlever le gras d’ingrédients tels que les beurres et huiles végétales, il suffit de mettre du produit vaisselle sans le diluer, et frotter. Si le gras résiste, placez le matériel dans un mélange de vinaigre blanc et d’eau bouillante. Puis, ajoutez une pincée de gros sel. Laissez la solution agir Écologiques, économiques… Les cosmétiques maison, c’est chouette ! Oui, mais à condition d’adopter de bonnes pratiques d’hygiène, pour que l’expérience reste agréable.e.

Et vous, vous êtes plutôt cosmétiques maison ou produits déjà prêts ?

Asmae, auteure du blog Take it green

4 Comments

  • Hello,
    Il me semble que l’alcool à 90° est en effet interdit à la vente aux particuliers depuis quelques années, cependant, on trouve de l’alcool à 70° dans le premier supermarché venu, sinon la casserole d’eau bouillante est toute aussi efficace!
    Bien vu pour les huiles essentielles, c’est tellement important de rappeler les recommandations : beaucoup de personnes pensent encore aujourd’hui – à tord – que les huiles essentielles sont inoffensives car naturelles! Je trouve votre rappel super bien fait, ce sont les points les plus importants qui y sont abordés!
    Je réalise certains produits cosmétiques maison, mais j’avoue cependant que je ne stérilise pas forcément mes instruments (c’est pas bien je sais!!!), mais bon je me lave bien les mains et jusqu’à présent je n’ai eu aucun soucis.
    La vitamine E est un excellent conservateur en effet. Il y a aussi l’extrait de pépins de pamplemousse et l’extrait de romarin qui fonctionnent bien!
    Merci pour cet article intéressant.
    À bientôt!

    • Bonjour, l’alcool à 90° n’est pas interdit à la vente, mais est par contre soumis à la taxe sur les alcools (comme le Rhum ou le gin), et il me semble que suite à cela les pharmaciens ont cessé d’en vendre.Info à vérifier auprès d’un pharmacien 😉

  • Il y a les stérilisateur à vapeur qu’on utilise pour les biberons des bébés aussi… c’est encore plus rapide