Déodorant maison : 3 recettes 100% naturelles

Vous avez beau chercher, vous n’arrivez toujours pas à trouver un déodorant naturel qui vous convienne. Dans ce cas, pourquoi ne pas essayer de le faire vous-même ? Découvrez trois recettes de déodorant maison, simples et accessibles, pour réaliser le déodorant de vos rêves…

Pourquoi faire son déodorant maison ?

faire déodorant maison

Les produits conventionnels contiennent de nombreuses substances nocives pour l’organisme – à l’image des perturbateurs endocriniens et des sels d’aluminium (ou équivalent), qui bloquent purement et simplement la transpiration.

Or, ce n’est pas très bon pour votre corps : transpirer permet en effet l’évacuation de bon nombre de toxines. Mieux vaut donc un déodorant maison qui laisse la transpiration se faire naturellement – mais qui en supprime l’odeur, plutôt qu’un anti-transpirant pouvant s’avérer nocif avec le temps.

En préparant vous-même votre déodorant, vous en maîtrisez donc toutes les étapes de fabrication et en connaissez parfaitement les ingrédients (naturels et non nocifs), tout en limitant vos déchets et votre impact sur l’environnement.

Précautions à prendre pour faire son dédorant maison

Attention toutefois : avant de vous lancer dans la préparation de cosmétiques maison, veillez à prendre toutes les précautions d’hygiène nécessaires. Autrement dit, lavez-vous bien les mains, et nettoyez votre plan de travail, vos ustensiles et vos contenants. Assurez-vous ensuite que tout soit parfaitement sec avant de commencer.

Concernant les huiles essentielles : manipulez-les avec précautions, et ne dépassez jamais la dose indiquée. Notez également qu’elles sont déconseillées aux femmes enceintes et allaitantes. Dans ces cas-là, ne mettez aucune HE. Les recettes seront certes un peu moins efficaces, mais sans aucun risque.

Veillez également à faire des pauses lorsque vous utilisez un déodorant contenant des huiles essentielles. Le mieux étant d’en appliquer seulement 5 jours sur 7, pour laisser le temps à votre peau de bien respirer.

Déodorant maison en gel

déodorant maison en gel

Pour cette recette de déodorant maison en gel, il vous faudra :

Les ingrédients

Ici, le bicarbonate va absorber l’humidité et neutraliser les mauvaises odeurs. Le gel d’aloe vera va, quant à lui, hydrater la peau fragile des aisselles, tout en éliminant les bactéries. L’huile essentielle, enfin, agit comme un fongicide et un microbicide très puissant, évitant ainsi aux bactéries responsables des mauvaises odeurs de se développer.

Le pas à pas

  • Dans un petit bol, mélangez tout simplement vos ingrédients jusqu’à avoir un ensemble homogène.
  • Versez ensuite le tout dans un petit pot propre, sec et hermétique.
  • Ne vous reste plus qu’à le conserver au réfrigérateur (pas dans la porte car les variations de température y sont trop importantes) jusqu’à 1 mois.

Déodorant maison crémeux

pot déodorant maison

Pour préparer un petit pot de déodorant maison fondant et crémeux, vous aurez besoin de :

Les ingrédients

Comme pour la recette précédente, le bicarbonate va absorber humidité et mauvaises odeurs. Il sera secondé dans cette tâche par la fécule. L’huile de coco, antibactérienne et antifongique, va quant à elle protéger la peau, tout en éliminant les bactéries indésirables. L’huile essentielle de cyprès, enfin, va aider à lutter contre les sudations excessives.

Le pas à pas

Commencez par réchauffer l’huile de coco, de manière à ce qu’elle soit molle et malléable. Ajoutez-y les autres ingrédients en mélangeant bien entre chaque ajout. Pour finir, versez votre déodorant dans un pot propre et sec, et laissez-le se solidifier légèrement. Se conserve 3 mois à température ambiante.

Avertissement, l’huile de coco fond à partir de 25°C : il se peut donc que par de fortes chaleurs, votre déodorant soit très mou, voire un peu liquide. Cela n’enlèveras rien à son efficacité. Vous aurez peut-être simplement besoin de le re-mélanger.

Déodorant solide maison pour peau sensible

déodorant solide maison

Ce déodorant maison a deux atouts : il est solide et se transporte donc partout, et il est fabriqué sans bicarbonate ! Ce qui devrait vous plaire si vous ne supportez pas cet ingrédient, pouvant irriter les aisselles les plus sensibles. Pour le réaliser, munissez-vous d’une cuillère-mesure de 15ml et comptez :

Les ingrédients

Ici, les mauvaises odeurs seront contrées par l’huile de coco, antibactérienne et antifongique, qui va lutter contre les bactéries responsables des odeurs de transpiration, et par le palmarosa. L’argile blanche et la fécule vont venir remplacer le bicarbonate en tant qu’agent absorbant. La cire, enfin, va solidifier le tout.

Le pas à pas

Commencez par faire fondre l’huile de coco et la cire au bain-marie. Une fois que tout est fondu, retirez du feu et ajoutez l’argile puis la fécule, en pensant bien à mélanger entre chaque ingrédient. Terminez avec l’huile essentielle, mélangez une dernière fois et versez dans un petit moule en silicone.

Laissez figer votre déodorant maison, démoulez-le et conservez-le à température ambiante pendant 3 mois. N’hésitez pas à lui dédier une petite boite rien qu’à lui, pour éviter qu’il ne fonde et/ou pour le transporter plus facilement dans votre trousse de toilette !

L’astuce en plus

mauvaise odeurs corporelles

Si vous n’avez pas eu le temps de refaire votre déodorant maison, ou que vous avez besoin d’un petit coup de frais dans la journée, le palmarosa peut vous sauver ! Appliquez simplement une goutte sous chaque aisselle mélangé avec un peu d’huile végétale, et le tour est joué.

Attention toutefois de ne pas en abuser : l’huile essentielle pure peu, à la longue, irriter la peau fragile de vos aisselles. Il s’agit donc là d’une solution de dernière minute avant un rendez-vous, une escapade imprévue ou le temps d’un week-end.

Voilà, vous avez désormais toutes les clés en main pour préparer votre propre déodorant maison, et enfin toucher du doigt l’espoir d’avoir le déo de vos rêves. Bien évidemment, il est plus que conseillé de faire des tests et d’adapter les recettes à vos besoins : en ajoutant plus de cire pour qu’il soit plus solide, en ajoutant plus de fécule pour qu’il soit plus absorbant, etc. C’est aussi ça, la magie des cosmétiques maison !

Quelles huiles essentielles peut-on utiliser lorsqu’on fait son déodorant maison ?

Il est possible d’utiliser plusieurs huiles essentielles dans la fabrication de votre déodorant maison. Nous avons, par exemple, vu l’huile essentielle de Palmarosa dans nos précédentes recettes mais vous pouvez aussi utiliser de l’huile essentielle de lavande, de citron ou encore de romarin.

Voici un tableau récapitulatif des caractéristiques et avantages des différentes huiles essentielles que vous pouvez incorporer à votre déodorant maison :

Huile essentielleCaractéristiquesAvantages
LavandeAntibactérienne, apaisanteNeutralise les odeurs, apaise la peau
Tea treeAntimicrobienne, antifongiqueCombat les bactéries responsables de la mauvaise odeur, prévient les infections cutanées
CitronDésodorisante, rafraîchissanteRafraîchit, neutralise les odeurs
PalmarosaAntibactérienne, antifongiqueContrôle les odeurs, prévient les infections cutanées, parfum floral agréable
Menthe poivréeRafraîchissante, antibactérienneProcure une sensation de fraîcheur, combat les bactéries responsables de la mauvaise odeur
RomarinAntibactérienne, antifongiqueContrôle les odeurs, protège contre les infections cutanées
GéraniumAntibactérienne, antifongiqueContrôle les odeurs, parfum floral
Toujours tester les huiles essentielles sur une petite partie de votre corps afin de prévenir toute réaction non-désirée.

Guide détaillé pour créer votre déodorant maison

Les bases de la fabrication du déodorant maison 

Créer son propre déodorant est assez simple. Tout d’abord, il est important de savoir qu’un déodorant a pour objectif principal d’éliminer les mauvaises odeurs et non d’empêcher la transpiration. Ce sont généralement des bactéries qui causent ces odeurs lorsqu’elles se développent dans un environnement chaud et humide. 

Commençons par explorer les éléments fondamentaux nécessaires à l’élaboration d’un déodorant de qualité. La meilleure recette consiste à mélanger : 

  • Un astringent pour resserrer vos pores et réguler la sécrétion de la sueur ;
  • Un absorbant pour prévenir l’apparition de marques d’humidité ;
  • Un antibactérien pour neutraliser les odeurs désagréables ;
  • Un conservateur pour conserver votre préparation ;
  • Un texturant pour donner de la consistance à votre déodorant fait maison, et vous assurer une application aisée.

La raison pour laquelle, vous pouvez opter pour : 

  • Le bicarbonate de soude : il est souvent utilisé comme ingrédient principal dans le déodorant maison en raison de ses propriétés antibactériennes. Il aide à neutraliser les mauvaises odeurs créées par les bactéries présentes sur notre peau.
  • L’huile de coco : grâce à ses propriétés antifongiques et antibactériennes naturelles, il aide à combattre les bactéries responsables des odeurs corporelles. 
  • Les huiles essentielles : elles ajoutent non seulement un agréable parfum au mélange, mais ont aussi des vertus antibactériennes. Vous pouvez personnaliser votre mélange selon vos préférences. Toutefois, gardez en tête que certaines huiles peuvent être irritantes pour la peau. 
  • Le beurre végétal ou la cire d’abeille : pour obtenir une texture solide et facilement applicable.

Une fois vos ingrédients choisis, la méthode de préparation ne doit pas être prise à la légère. Le secret d’un déodorant maison réussi réside dans la précision. L’incorporation graduelle et homogène des différents éléments vous garantit une bonne texture et une efficacité maximale du produit.

Évaluation de l’efficacité : comment tester votre déodorant 

Maintenant que vous avez créé votre premier déodorant maison, il est indispensable d’évaluer son efficacité. Pour ce faire, le meilleur moyen est tout simplement de le tester ! Gardez en tête que chaque peau a ses spécificités et réagit différemment aux ingrédients naturels. Ce qui fonctionne pour une personne ne fonctionnera pas nécessairement pour une autre.

Voici comment procéder à un test efficace :

  • Test initial de sensibilité : assurez-vous que votre peau peut tolère votre déodorant. Appliquez une petite quantité du produit sur une zone limitée de votre poignet ou de votre aisselle et attendez 24 heures. Si aucune irritation, rougeur ou démangeaison n’apparaît, le déodorant passe le premier test !
  • L’efficacité contre les odeurs : pour tester l’efficacité de votre déodorant, appliquez-le le matin après votre douche. Évaluez son efficacité en fin de journée : a-t-il réussi à neutraliser les odeurs ? Votre peau est-elle restée sèche ?
  • Protection durable : un bon déodorant doit vous offrir une protection durable. Si le test d’une seule journée est concluant, expérimentez votre déodorant sur une période plus longue. Cela vous donnera une idée de son efficacité à long terme et dans des conditions variées.
  • Réaction aux vêtements : certains déodorants peuvent laisser des résidus sur les vêtements. Portez des tissus de couleurs et matières différentes pour vérifier si votre déodorant maison laisse des marques. Cela est particulièrement important si vous avez opté pour l’huile de coco ou le beurre de karité, connus pour leurs composants gras.
  • L’adaptation aux activités intenses : appliquez votre déodorant maison avant vos séances de sport. Ces moments de transpiration intense vous aideront à évaluer l’efficacité de votre produit.

L’objectif est d’obtenir un déodorant qui non seulement lutte contre les mauvaises odeurs, mais qui est également agréable à utiliser au quotidien. Si les mauvaises odeurs persistent malgré l’application du déodorant, c’est peut-être signe qu’il faut augmenter la quantité d’huile essentielle ou de bicarbonate. N’hésitez pas à ajuster les proportions selon vos besoins. C’est l’avantage d’un déodorant maison : il est entièrement personnalisable !

Recettes approfondies de déodorant maison

Prendre soin de ses aisselles avec un déodorant maison

Créer son déodorant maison offre non seulement une alternative naturelle aux produits commerciaux, mais permet également une personnalisation selon vos préférences et les besoins de votre peau. Voici trois recettes originales pour vous inspirer.

Déodorant maison pour peau très sensible : ingrédients et étapes

La cire de candelilla est une excellente alternative végétalienne à la cire d’abeille. Elle offre une texture solide et douce à votre déodorant. Cette recette est particulièrement adaptée aux peaux sensibles.

Ingrédients :

  • 3 cuillères à soupe d’huile de coco
  • 2 cuillères à soupe de beurre de karité
  • 1,5 cuillère à soupe de cire de candelilla
  • 2 cuillères à soupe d’arrow-root ou de fécule de maïs
  • 1 cuillère à soupe de bicarbonate de soude (optionnel, pour les peaux moins sensibles)
  • 10 gouttes d’huile essentielle de camomille (apaisante et anti-inflammatoire)
  • 10 gouttes d’huile essentielle de géranium (pour son parfum frais et ses propriétés antibactériennes)

Préparation : faites fondre l’huile de coco, le beurre de karité et la cire de candelilla au bain-marie. Retirez du feu et incorporez l’arrow-root et le bicarbonate de soude. Mélangez bien jusqu’à obtenir une consistance homogène. Ajoutez ensuite les huiles essentielles, mélangez à nouveau et versez dans un contenant. Laissez refroidir avant utilisation.

Déodorant solide aux huiles essentielles : ingrédients et étapes 

Fabriquer votre propre déodorant solide aux huiles essentielles vous permet de bénéficier d’une solution efficace contre la transpiration tout en profitant des bienfaits Aroma thérapeutiques. 

Ingrédients :

  • 3 cuillères à soupe de beurre de karité
  • 2 cuillères à soupe d’huile de coco 
  • 15-20 gouttes d’huile essentielle au choix 
  • 2 cuillères à soupe de cire d’abeille ou de cire de candelilla (pour assurer la solidité du déodorant )
  • 3 cuillères à soupe de bicarbonate de soude (pour neutraliser les odeurs).
  • 2 cuillères à soupe de fécule de maïs ou d’arrow-root : pour absorber l’humidité.

Préparation : assurez-vous que votre espace de travail ainsi que vos ustensiles et le conteneur de votre déodorant sont propres et stérilisés. Mélangez le beurre de karité, l’huile de coco et la cire dans un bain-marie, en les chauffant doucement jusqu’à obtenir une consistance liquide uniforme. Dans un récipient séparé, mélangez le bicarbonate de soude, la fécule (ou l’arrow-root), et si désiré, l’argile de bentonite. Ensuite, remuez vos deux mélanges jusqu’à ce que la texture soit lisse sans grumeaux. Ajoutez les huiles essentielles au mélange et remuez bien pour les répartir uniformément. Enfin, versez votre mélange dans un moule ou un stick déodorant vide. Laissez refroidir jusqu’à solidification.

Si vous vivez dans un climat chaud, vous pouvez augmenter la quantité de cire pour assurer une meilleure tenue du déodorant.

Déodorant en spray rafraîchissant et naturel : ingrédients et étapes

Le déodorant en spray à base d’hydrolats est efficace pour neutraliser les odeurs sans bloquer les pores.

Ingrédients :

  • 50 ml d’hydrolat de sauge (régulateur de transpiration)
  • 50 ml d’hydrolat de lavande (apaisant et rafraîchissant)
  • 30 ml d’alcool de grain ou de vodka (pour la conservation)
  • 10 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée (rafraîchissante)

Préparation : Mélangez tous les ingrédients dans un flacon spray stérilisé. Secouez bien avant chaque utilisation. Vaporisez sous des aisselles propres. L’alcool permet une évaporation rapide, laissant une sensation de fraîcheur sans résidus.

Ces recettes vous permettent d’explorer différents types de déodorants maison, allant du solide au spray, chacun adapté à des préférences de texture et d’application spécifiques. N’hésitez pas à ajuster les proportions et les ingrédients selon vos besoins et vos envies.

Personnalisation des recettes de déodorant maison 

Comment ajuster les recettes en fonction de votre type de peau ?

Reconnaître et adapter votre recette de déodorant maison à votre type de peau est indispensable pour assurer votre confort. 

Pour les peaux sensibles :

  • Réduisez ou omettez le bicarbonate de soude : diminuez sa quantité ou substituez-le par de la fécule de maïs ou d’arrow-root pour maintenir l’effet absorbant.
  • Optez pour des huiles essentielles douces : choisissez des huiles douces comme la camomille ou le lavandin, connues pour leurs propriétés apaisantes. Ces huiles sont moins susceptibles de provoquer des réactions.
  • Testez chaque ingrédient : avant de préparer votre déodorant, appliquez une petite quantité sur votre peau pour éviter toute irritation.

Pour les peaux grasses :

Si vous avez la peau grasse, nous vous recommandons de préparer un déodorant asséchant pour contrôler l’humidité.

  • Augmentez la proportion d’absorbants : ajoutez un peu plus de fécule de maïs ou d’arrow-root pour absorber l’excès d’humidité.
  • Choisissez des huiles essentielles régulatrices : l’huile essentielle de citron ou de bergamote vous aident à réguler la production de sébum.

Pour les peaux sèches :

Les peaux sèches nécessitent une formule plus hydratante qui n’assèche pas la peau.

  • Incorporez des huiles nourrissantes : optez pour l’huile de coco ou l’huile d’amande douce pour nourrir votre peau tout au long de la journée. Il est aussi envisageable d’intégrer l’aloe vera ou l’huile de jojoba connues pour leurs propriétés hydratantes.
  • Réduisez la quantité des agents absorbants : diminuez la quantité de fécule pour éviter de trop dessécher votre peau.

Variantes aromatiques : créer des déodorants aux différents parfums

En jouant avec les variantes aromatiques, vous pouvez concevoir des déodorants qui non seulement protègent et soignent, mais vous enveloppent également d’arômes plaisants tout au long de la journée. Voici comment créer des déodorants aux différents parfums pour toutes les préférences.

Pour une fraîcheur herbacée :

Les amateurs de senteurs fraîches et herbacées apprécieront un mélange d’huiles essentielles telles que :

  • Eucalyptus et romarin : l’eucalyptus offre des propriétés purifiantes tandis que le romarin stimule la clarté mentale.
  • Menthe poivrée : ajoutez quelques gouttes pour un effet rafraîchissant sous les aisselles.

Pour un bouquet floral :

Si vous préférez les arômes doux et floraux, optez pour :

  • Lavande et géranium : un duo apaisant qui non seulement parfume vos aisselles, mais possède également des propriétés apaisantes et anti-inflammatoires.
  • Ylang-ylang : quelques gouttes suffisent pour un effet exotique et sensuel. Il est parfait si vous préférez les parfums prononcés et envoûtants.

Pour une essence boisée :

Les notes boisées sont idéales pour un parfum discret :

  • Cèdre et vétiver : un mélange idéal pour un déodorant aux notes terreuses.

Pour une douceur sucrée :

Pour ceux qui préfèrent les parfums doux et presque gourmands :

  • Vanille et orange douce : une combinaison réconfortante qui rappelle vos desserts favoris. La vanille apporte une douceur enveloppante, tandis que l’orange douce ajoute une touche de fraîcheur.

Gardez en tête que les huiles essentielles sont puissantes : quelques gouttes suffisent ! Avant d’ajouter votre mélange parfumé à la base du déodorant, mélangez d’abord les huiles essentielles et testez l’arôme sur un morceau de tissu ou un mouchoir.

Conseils pour réussir votre déodorant maison

Réussissez votre déodorant maison

Astuces pour mélanger et conserver les ingrédients

La fabrication d’un déodorant maison exige non seulement une sélection méticuleuse des ingrédients mais aussi une attention particulière lors du mélange et de la conservation. Ces astuces vous aideront à obtenir un produit final homogène, efficace et durable.

Pour garantir un mélange uniforme des ingrédients, utilisez un mini-fouet ou un mixeur plongeant. Il est particulièrement important pour mélanger les poudres avec les huiles et éviter les grumeaux.

  • Evitez de surchauffer les beurres et huiles. Une chaleur excessive peut dégrader leurs propriétés. Mélangez les ingrédients secs dans des mélanges tièdes pour faciliter leur intégration.
  • Utilisez des contenants en verre ou en métal stérilisés pour stocker votre déodorant. Ces matériaux sont inertes et n’interagiront pas avec les huiles essentielles ou d’autres composants de votre déodorant.
  • Conservez votre déodorant dans un endroit frais et sombre. Les températures élevées peuvent faire fondre ou décomposer certains ingrédients, tandis que la lumière directe peut altérer les huiles essentielles.
  • Assurez-vous que vos mains sont propres avant chaque. Pour les déodorants en barre, envisagez un contenant permettant une application directe pour éviter le contact avec les doigts.
  • Bien que les ingrédients naturels aient une bonne durée de vie, l’absence de conservateurs synthétiques signifie que le produit ne durera pas longtemps. Une utilisation dans les 3 à 6 mois est idéale. Pensez également à surveiller toute modification de l’odeur ou de la texture.

En suivant ces astuces, vous pouvez préparer un déodorant maison non seulement naturel et sain mais aussi agréable à utiliser au quotidien.

Solutions aux problèmes communs rencontrés lors de la fabrication

La fabrication de déodorant maison peut parfois présenter des défis. Voici des solutions à quelques problèmes fréquents pour vous aider à obtenir un déodorant efficace.

  • Déodorant trop dur ou trop mou :

La consistance de votre déodorant n’est pas celle escomptée ? Il est trop dur, rendant l’application difficile, ou trop mou ?

Solution : ajustez les proportions de cire et d’huiles. Si votre déodorant est trop dur, diminuez la quantité de cire ou augmentez celle des huiles (comme l’huile de coco ou le beurre de karité). Inversement, si le déodorant est trop mou, ajoutez un peu plus de cire pour le solidifier.

  • Irritation ou réaction cutanée :

Après l’application de votre déodorant maison, vous ressentez des irritations ?

Solution : les irritations sont souvent attribuées au bicarbonate de soude. Testez votre déodorant en réduisant sa quantité ou remplacez-le partiellement ou totalement par de la fécule de maïs. 

  • Manque d’efficacité dans la neutralisation des odeurs :

Votre déodorant n’est pas aussi efficace que prévu et n’élimine pas les mauvaises odeurs ?

Solution : augmentez légèrement la proportion de bicarbonate de soude si votre peau le tolère, ou incorporez des huiles essentielles reconnues pour leurs propriétés antibactériennes et neutralisantes d’odeur comme le tea tree, la lavande, ou le palmarosa.

  • Difficulté à mélanger les ingrédients :

Les ingrédients secs ne se sont pas bien mélangés, laissant des grumeaux ?

Solution : assurez-vous de tamiser les ingrédients secs pour éliminer les grumeaux avant de les incorporer aux huiles. Utilisez un fouet ou un mixeur plongeant pour obtenir un mélange homogène.

  • Déodorant laissant des traces sur les vêtements :

Après l’application, votre déodorant laisse des marques blanches sur les vêtements ?

Solution : cela peut être dû à une trop grande quantité de fécule de maïs ou de bicarbonate de soude. Réduisez leur proportion ou appliquez le déodorant bien avant de vous habiller pour lui donner le temps d’être absorbé par la peau. 

  • Séparation des ingrédients :

Vous habitez dans un climat chaud et les huiles de votre déodorant se séparent des autres composants ?

Solution : cela indique généralement un problème d’émulsification. En ajoutant un peu de cire d’abeille ou de cire de candelilla, vous pouvez améliorer la stabilité du déodorant. Assurez-vous également de bien mélanger le produit pour maintenir une consistance uniforme.

La fabrication de déodorant maison est un processus d’expérimentation et d’apprentissage. En suivant ces conseils, vous serez bien équipé pour surmonter les défis courants et créer un déodorant qui vous convient parfaitement.

Analyse des avantages et des limites du déodorant maison

les pour et les contre du déodorant maison

Comparaison entre déodorants maison et déodorants du commerce

Avantages des déodorants maison 

  • La fabrication maison permet d’ajuster les ingrédients selon vos préférences olfactives et les besoins de votre peau.
  • En créant votre déodorant, vous savez exactement ce qu’il contient, évitant les substances chimiques potentiellement nocives comme les parabènes, l’aluminium ainsi que les alcools.
  • Les déodorants faits maison réduisent les déchets d’emballage, surtout si vous réutilisez des contenants.
  • À long terme, la préparation de déodorants maison peut s’avérer économique, surtout si vous achetez vos ingrédients en vrac. Les ingrédients utilisés pour sa fabrication sont souvent bon marché et vous pouvez faire de nombreuses préparations avec une seule quantité. 

Avantages des déodorants du commerce 

  • Pour ceux qui privilégient la facilité et la rapidité, acheter un déodorant prêt à l’emploi est la solution la plus simple.
  • Les formules commerciales sont conçues pour vous assurer une longue durée de vie et ne nécessitent pas de conditions de conservation particulières.
  • L’industrie offre une large offre de parfums, textures et propriétés (comme anti-transpirant, pour peau sensible, etc.).
  • Les produits du commerce subissent des tests rigoureux pour garantir leur efficacité tout au long de la journée, sous différentes conditions physiques et climatiques.

Comparaison entre les déodorants maison et du commerce 

Les déodorants maison offrent une traçabilité complète des ingrédients, permettant aux utilisateurs de s’assurer qu’ils n’appliquent sur leur peau que des substances naturelles et sans risque. Cette option séduit particulièrement ceux qui cherchent à réduire leur exposition aux produits chimiques et à adopter un mode de vie plus écologique. De plus, fabriquer son déodorant permet une personnalisation poussée. C’est également un choix judicieux pour les personnes ayant une peau sensible ou sujette aux allergies. Cependant, les déodorants maison nécessitent du temps pour la préparation et plusieurs essais pour trouver la formule parfaite. De plus, sans conservateurs, leur durée de vie est courte.

Les déodorants du commerce, bien que durables et disponibles en grandes quantités, ils contiennent des produits chimiques. Les sels d’aluminium, tels que le chlorhydrate d’aluminium, sont souvent utilisés dans les anti-transpirants pour bloquer temporairement les glandes sudoripares et réduire la transpiration. Cependant, ils peuvent causer des maladies neurodégénératives ainsi que le cancer du sein.

Le choix entre déodorants maison et du commerce dépend de vos valeurs, de vos besoins et de votre style de vie. Si vous privilégiez la naturalité, le déodorant maison est une excellente option. En revanche, pour ceux qui valorisent la commodité, les déodorants commerciaux restent une solution fiable.

Comprendre et gérer les attentes vis-à-vis du déodorant maison

Efficacité temporelle

Les déodorants maison, bien que très efficaces, peuvent avoir une durée de vie différente de celle des produits commerciaux, surtout ceux qui sont également anti-transpirants. Attendez-vous à devoir réappliquer le produit lors des journées particulièrement chaudes.

Processus d’adaptation

Votre corps nécessite une période d’adaptation après le passage d’un anti-transpirant commercial à un déodorant naturel maison. Pendant cette phase, vous pourriez observer une augmentation temporaire de la transpiration ou des odeurs, le temps que votre corps élimine les résidus chimiques et s’ajuste à des ingrédients naturels.

Conservation et durabilité

Sans les conservateurs chimiques présents dans les produits commerciaux, les déodorants maison ont souvent une durée de conservation plus courte. Il est important de préparer de petites quantités pour éviter le gaspillage et de stocker le produit dans un endroit frais et sec pour prolonger sa durée de vie.

Se renseigner sur les propriétés des ingrédients

Se renseigner sur les propriétés des différents ingrédients et comprendre leur fonction vous aidera à ajuster votre recette de déodorant à vos besoins.

Patienter

Trouver la formule parfaite pour votre déodorant maison peut nécessiter plusieurs tentatives. Soyez prêt à expérimenter différents ingrédients avant de connaître les mélanges qui s’adaptent le mieux à votre peau.

Claire.L

Lisez également :

Déodorants bio : les essayer, c’est les adopter !
Produits de beauté vegan : les essayer c’est les adapter
Ma Biotiful première fois : les cosmétiques solides

Laisser un commentaire