Des plats végétariens et traditionnels

Paul Bocuse nous a quitté. Il était incontestablement le pape de la cuisine traditionnelle française, que l’on voit souvent comme une cuisine de “viandards”. Or, il existe de nombreux plats traditionnels, régionaux ET végétariens.Un exemple typiquement Lyonnais ? La cervelle de Canut. N’allez pas crier au loup ! Il s’agit en fait de fromage blanc assaisonné avec des herbes hachées : échalote, sel, poivre, huile d’olive et vinaigre. Un délice avec de simples pommes de terre ou une tranche de pain. Allez, je vous emmène faire un petit tour de France des plats végétariens ?

Tour de France des plats végétariens

  • L’Aligot (Aveyron, Cantal, Auvergne) :  purée de pommes de terre, tome fraîche ou « tome d’aligot », crème, beurre et ail.

     

  • Bajana (Cévennes) ou Cousina (Ardèche) : soupe à base de châtaignes séchées cuites au bouillon. On peut y ajouter un nuage de lait.
  • La Crique (Ardèche et Drôme) : galette de pommes de terre râpées avec œuf, ail, persil, huile, beurre, sel et poivre.
  • Le Crespeou (Provence, Languedoc) :  gâteau d’omelette, herbes et légumes, à manger froid, accompagné de coulis de tomate.
  • Le Papeton (Avignon) : flan, caviar d’aubergine, accompagné de coulis de tomates.
  • La Socca (Nice et Menton) : grande galette à base de farine de pois chiches et d’eau, d’huile d’olive, sel et poivre, traditionnellement cuite au feu de bois.
plats végétariens : la socca niçoise
Socca niçoise
  • La Panisse (Provence, Languedoc) : frites faites de farine de pois chiches et d’eau, sel et poivre.
  • La Croûte aux Morilles (Franche-Comté) : des morilles, de la crème fraîche, des tranches de pain grillées et du vin jaune.

… Mais encore :

  • Le Berthoud (Savoie/Hte-Savoie) : fromage d’Abondance et vin blanc, servi avec des pommes de terre en robe des champs.
  • La fondue savoyarde (Savoie/Hte-Savoie) : Mélange de fromages de Savoie fondus, avec ail, kirsch et vin blanc, dans lequel on trempe des morceaux de pain.

     

  • Les Gaudes (Bourgogne et Bresse) : Farine de maïs, lait et crème.
  • Oeufs meurette (Bourgogne et Lyon; toutefois, des lardons peuvent entrer dans la sauce) : œufs pochés cuits dans du vin rouge additionné d’oignons et d’échalotes, servi avec du pain grillé frotté à l’ail.
  • Ravioles du Dauphiné (vallée de l’Isère) :  carrés de pâte farcie de fromages et de persil et cuits à l’eau.
ravioles
  • Zewelkueche (Alsace) : tarte à l’oignon, avec œufs et crème fraiche.
  • La Tarte au Maroilles (Picardie) : Tarte faite de pâte à pain, Maroilles et crème fraîche (jaune d’œuf en option)
  • Oeufs brayons (Normandie) : omelette avec de la crème fraîche cuite au bain-marie et servie sur du pain frit au beurre avec crème fraîche et persil.
  • Tourte berrichonne (Bourbonnais et Berry) : tourte faite de pommes de terre, d’oignon, de persil et de crème fraîche.

Cette liste est bien sur non exhaustive…

Et vous, avez-vous un plat traditionnel végé préféré ?

Source : Food 2.0 Lab

9 Comments

  • Bonjour désolé de casser ces délicieux plats mais certains ne sont pas végétariens, en effet un végétarien ne mange pas de produit issus d’animaux morts, hors la plupart des fromages notamment le maroille contient de la présure qui est issus de l’estomac du veau ( récolté mort bien évidemment) tout les fromages avec une appellation en contiennent c’est une obligation, et pour les autres je dirais environ 80% des fromages existants en contiennent, pour l’éviter il suffit de vérifier sur la liste des ingrédients, est à bannir également lactosérum.

    • Bonjour Carole, merci pour votre point de vue. Nous parlons bien sur dans cet article de végétarisme et non de végétalisme. Il existe des ovo-végétariens, des lacto-végétariens, des pesco-végétariens, d’autres encore mangent du miel, et bien d’autres choix encore. Leur point commun étant de ne pas consommer de viande, contrairement aux flexitariens qui en consomment de temps en temps. Chacun est libre de fixer son seuil où il l’entend. Merci en tous cas pour cet éclaircissement, pour les personnes qui ne sauraient pas d’où vient la présure.

      • Merci je sais tout ca, je voulais juste préciser pour les “végétariens” comme moi car l’article parle de recette végetariennes, (je ne parlais pas du reste) qui ne sont pas censé avoir d’ingrédients issus d’un animal mort, je précise que je ne mange pas de viande pour ne pas tuer l’animal et non pas pour ma santé, pour moi c’est comme de la viande comme pour beaucoup d’autre personnes, c’était juste a titre d’information pour ceux qui ne savent pas et qui ne veulent absolument pas consommer d’animal morts, je l’ai su bien plus tard avoir commencé a manger végétarien et je l’ai assez mal vécu.

  • Bonjour
    Merci pour cet article ! Ais attention la tarte au maroilles n’est pas du tout picarde !!

    • Bonjour, je veux bien corriger cette erreur, mais à quelle région, département, ou commune dois-je l’attribuer ?

      • Bonjour Claire, en effet, le Maroilles est fabriqué en Thiérache, une jolie région entre l’Artois et la Picardie (du côté du Cateau Cambrésis où le peintre Matisse a passé son enfance. Les Chtis dont je fais partie (mais émigrée en Provence) sont fiers de leurs racines … et de leur Maroilles…
        Pour la Picardie c’est plutôt la ficelle picarde: sorte de crêpe fourrée au jambon + champignons de Paris + crème fraîche + gruyère)

  • Én Bretagne, on a les galettes de blé noir( blé noir, eau et sel) , les patatez gant oignon ( patates mijotées avéc des oignons ) , la galette de patates, comme des pancakes, mais cuites a la billig …