DIY : Faire son propre seitan

Faire son propre seitan

Vous préparez déjà votre pain, vos yaourts, votre kombucha maison et maintenant, vous souhaitez réaliser votre seitan vous-même ? Excellente idée : il n’y a rien de plus simple ! Dans cet article, je vous guide donc pas à pas pour réussir facilement votre premier « rôti de seitan » et fanfaronner « C’est moi qui l’ai fait ! » :

Le seitan, des protéines végétales avant tout

Qui a dit que les protéines se trouvaient exclusivement dans la viande et les produits d’origine animale ? Ainsi, le seitan est composé de protéines de blé : une portion de 100g ne contient pas moins de 75g de protéines végétales ! Le seitan, d’origine asiatique, est une préparation à base de gluten.

Gluten pur Priméal

Celle-ci peut prendre différentes formes et s’incorporer dans des plats en sauce ou encore être dégustée rôtie ou poêlée, par exemple. C’est par ailleurs une préparation « caméléon », qui s’adapte à toutes les recettes, comme le tofu – à base de soja – (Voir l’article : « Cuisiner le tofu et ses dérivés »).

Tofu nature Taifun

Il s’avère ainsi très pratique quand on souhaite réduire ou supprimer sa consommation de viande : sa texture est intéressante dans les plats tels que lasagnes, légumes farcis, cannellonis… Et bien d’autres !

Je suis intolérant(e) / allergique au gluten, que faire ?

Si vous êtes allergique ou intolérant(e) au gluten, vous pouvez remplacer le seitan par des protéines végétales issues de légumineuses (soja, pois chiches, haricots…).

Ma recette de rôti de seitan

A vos fourneaux ! Suivez mes conseils pour réaliser votre premier rôti de seitan en un tour de main :

Les ingrédients :

Il vous faut :

Le pas à pas :

Faire son seitan
  • Dans un cul-de-poule, mélangez d’abord les poudres de façon homogène : le gluten, la farine de riz, la levure maltée et les épices.
  • Diluez le concentré de tomates dans le bouillon, puis ajoutez les liquides : le tamari et le bouillon petit à petit.
  • Ensuite, mélangez à la main en pétrissant rapidement la pâte, qui devient très vite élastique.
  • Formez un saucisson avec la pâte, puis enroulez-la dans un torchon propre. Nouez les extrémités avec de la ficelle culinaire.
  • Dans une grande casserole, portez à ébullition le bouillon de légumes, puis plongez-y le saucisson de seitan.
  • Faites cuire (à gros bouillons) pendant 45 minutes. Ajoutez du liquide en cours de cuisson si besoin.
  • A l’aide d’une fourchette, sortez ensuite le seitan du bouillon en prenant soin de ne pas vous brûler les doigts.
  • Déposez-le sur une planche à découper et retirez la ficelle et le torchon.
  • Puis, déposez votre rôti de seitan dans un plat allant au four et nappez-le d’une sauce forestière (idéale avec des cèpes).
  • Enfin, enfournez-le 15 minutes à 180°.

Cette première étape de cuisson au bouillon est indispensable pour donner au seitan sa texture si particulière, il vous suffit ensuite d’être créatif !

Burgers au seitan

Vous pouvez ainsi :

  • Le couper en petits dés pour ensuite les incorporer dans une poêlée de légumes.
  • Paner des rondelles de seitan pour revisiter les nuggets version végétale.
  • Ou encore, snacker le seitan à la plancha !
  • Enfin, pourquoi pas, oser les burgers ?

Le seitan, une idée gourmande et éthique pour les repas de fêtes

Servir un rôti de seitan avec des pommes sautées, en voilà une idée gourmande et originale pour recevoir vos invités ! Gardez à l’esprit que ce sont les épices (et le bouillon) qui confère au seitan son goût : soyez donc généreux.se avec les aromates et les épices lors de la préparation… Et vous ferez des addicts !

Stéphanie, consultante et formatrice culinaire chez La Véganista

Laisser un commentaire