Mon équilibre acido-basique au quotidien

Equilibre acido-basique

De nombreux spécialistes s’interrogent sur l’impact de l’alimentation moderne sur notre organisme. Ils se posent ainsi la question de notre équilibre acido-basique, qui n’est plus respecté. En effet, nos habitudes alimentaires, et donc, les plats que nous mangeons, tendent vers plus de nutriments acidifiants. Il faut savoir que l’alimentation apporte au corps des substances qui forment des acides ou des bases. Certains aliments fortement protéinés, comme la viande, apportent ainsi des acides aminés soufrés. Or, ceux-ci favorisent la création d’acide sulfurique. A l’inverse, les végétaux sont riches en bicarbonates, qu’ils tirent principalement du métabolisme des sels organiques de potassium. L’alimentation joue donc grandement sur l’acidité du sang… Et peut provoquer des complications, voire des maladies, selon le degré du déséquilibre constaté.

L’impact de l’alimentation sur l’équilibre acido-basique

Selon différentes études, une alimentation qui serait trop acide pourrait provoquer des maladies et des complications comme l’ostéoporose. Cela peut également engendrer des troubles du sommeil et une perte du tissu musculaire si on n’y prend pas garde. Comment alors maintenir notre équilibre acido-basique ?

En premier lieu, sachez que les aliments que nous avalons peuvent être classés comme acidifiants ou alcalinisants selon leur nature et leur origine. L’asperge, par exemple, est un légume fortement alcalinisant, tandis que la saucisse est un aliment fortement acidifiant.

Les produits alcalinisants :

Fruits et légumes alcanisants équilibre acido-basique

Parmi les types de produits alcalinisants que l’on peut trouver sur le marché, il y a :

Les aliments fortement acidifiants :

Aliments acidifiants équilibre acido-basique

Du côté des aliments fortement acidifiants, on trouve :

  • Certains fruits qui font exception (figues, dattes)
  • De même, certains légumes qui font exception (tomates, pois verts, épinards)
  • Les viandes rouges
  • Le beurre
  • Le fromage
  • Les œufs
  • Certaines huiles végétales (sésame, tournesol)
  • Les fèves et les haricots
  • Les pains
  • La semoule
  • La farine de sarrasin
  • Mais aussi, la mayonnaise
  • Ou encore, le thé noir

Comment savoir si un aliment est acidifiant ou alcalinisant ?

S’il n’existe pas d’indicateur sur les emballages pour indiquer si un aliment est trop acidifiant ou au contraire alcalinisant, on peut classer les différents groupes d’aliment comme suit :

  • Est aciditifiant tout ce qui est viandes et substituts, produits laitiers, pains, produits transformés, desserts, boissons à la caféine, alcool
  • Est alcalinisant tout ce qui est fruits, légumes, épices et fines herbes

Comme vous avez pu le voir dans les exemples ci-dessus, il existe des exceptions. Il semble donc essentiel de bien se remémorer les aliments trop acides qui peuvent influer sur notre équilibre acido-basique.

Les symptômes d’un régime alimentaire
trop acidifiant

Régime alimentaire acidifiant insomnie

Une consommation inconsidérée en viandes, en féculents ou en alcool, associée à une trop faible ingestion d’aliments alcalinisants comme les fruits et les légumes, peut provoquer un déséquilibre au niveau du métabolisme et générer ce que l’on appelle de l’acidose chronique de faible niveau. Parmi les premiers signes de ce déséquilibre prononcé et dans la durée, on peut constater l’apparition de cas d’ostéoporose, mais aussi de l’hypertension et des troubles gênants du sommeil. Certains spécialistes estiment également qu’un régime alimentaire trop acide peut impacter la fertilité chez les individus ainsi que des troubles de la concentration et des soucis au niveau de l’endurance sportive.

Si aucune étude validée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ne vient conforter ces hypothèses, il est notable que la mortalité chez les personnes qui consomment des aliments très acides comme de la viande rouge ou des produits transformés est plus importante. On peut également constater que les personnes qui ne font pas attention à leur équilibre acido-basique ont plus tendance à développer des complications au niveau de la santé que celles et ceux qui privilégient un bien-être rigoureux avec une consommation importante en produits alcalinisants.

Enfin, il n’est pas rare qu’un régime trop déséquilibré engendre des troubles psychologiques importants. Ceux-ci sont notamment dûs aux problèmes de sommeil et aux complications de santé qui en résultent. Les spécialistes affirment qu’il y a un peu plus de 10 000 ans, les hommes avaient une consommation relativement à l’équilibre entre aliments alcalinisants et aliments acidifiants. Or, ce déséquilibre moderne pourrait impliquer des conséquences dramatiques pour la continuité du développement de la société humaine.

Je retrouve mon équilibre acido-basique

Equilibre acido-basique

Vous percevez les symptômes décrits précédemment ? Vous pensez que votre alimentation est trop déséquilibrée ? Sachez que vous pouvez compter sur les bienfaits de la naturopathie pour retrouver votre équilibre acido-basique. Ce, en faisant en sorte de bien varier votre alimentation.

La première étape consiste à se faire une checklist des aliments alcalinisants que l’on apprécie pour en varier les usages au sein de plats à préparer soi-même. Ce, en limitant voire éliminant tous les produits transformés que l’on peut trouver en magasin.

Le fait de s’appuyer sur certains légumes riches en potassium et de privilégier l’eau ou les tisanes à base de gingembre ou autres légumes ou fruits alcalinisations va permettre à votre corps de retrouver l’équilibre au bout de quelques semaines de cure. Les résultats seront palpables dès la fin de la première semaine avec une meilleure vitalité et surtout moins d’hypertension !

Il faut également compter sur les autres préceptes de la naturopathie. Ainsi, privilégiez la relaxation et le repos tout en évacuant le stress engrangé pour que votre corps puisse se détendre et retrouver tout son potentiel. En effet, l’équilibre acido-basique l’aide à retrouver un système digestif performant avec un filtrage plus efficace sur les nutriments. Enfin, évitez de boire des sodas ou du thé noir.

Loïc Ternisien | Naturopathe N.D & énergéticien