Passer à la serviette hygiénique lavable

Vous connaissez probablement la coupe menstruelle. Dans la même lignée, j’ai décidé de partager avec vous une autre alternative aux produits conventionnels, la serviette hygiénique lavable !

Moins connue et peut être moins appréciée, elle présente néanmoins beaucoup d’avantages. Je vous propose donc de vous raconter sans tabou pourquoi j’ai décidé d’arrêter les serviettes hygiéniques jetables. Quelles ont été les conséquences sur ma manière d’accepter ma féminité ? Quelles ont été mes premières impressions lors du passage à la serviette hygiénique lavable ?

Pourquoi arrêter les serviettes hygiéniques jetables ? 

Il y a quatre ans et demi, je jetais ma dernière serviette hygiénique. Et je peux vous dire que j’en ai jeté ! Une femme jette en moyenne au cours de sa vie, entre 100 et 150kg de serviettes hygiéniques et tampons ! Alarmant quand on sait qu’une serviette hygiénique met 500 ans à se dégrader. D’ailleurs Greenpeace considère cette industrie comme l’une des plus polluantes au Monde !

Autre point très important, la composition des protections jetables conventionnelles est définitivement nocive. Plastique, blanchiment au chlore, aluminium et dioxine pour ne citer que les plus connus. Pour le reste, la composition des protections hygiénique est opaque et difficilement trouvable. Et dire que tous ces composants sont en contact direct avec la zone la plus sensible de votre corps. Et ce depuis vos premières règles….

Après des années passées à supporter ce cocktail explosif, j’ai décidé de dire stop, et d’adopter les serviettes hygiéniques lavables et la coupe menstruelle.

Les serviettes hygiéniques lavables & le tabou de la féminité

Avant de me lancer dans l’aventure du tout lavable, j’ai connu un certain cheminement. Qui est allé bien plus loin que le choix d’un objet pour mon hygiène intime…

Je devais vaincre cette idée reçue que la société m’imposait, et que je me martelais depuis toute jeune : les règles sont sales ! Vous n’êtes pas sans savoir que les menstrues sont un sujet tabou… Il est rare de clamer haut et fort que vous avez vos règles au même titre qu’un mal de tête. Pourtant, ce ce phénomène est complètement naturel. Le corps se débarrasse simplement de ce dont il n’a pas eu besoin.

En avoir honte n’est pas normal, ce tabou contribue à l’incompréhension, et au manque de connaissance de notre propre corps. Je crois que la plupart d’entre nous ne seraient pas capable d’expliquer tout ce qu’il se passe dans notre corps au cours d’un cycle. Or cela fait partie de nos vies, de notre fonctionnement en tant que femmes. Ce qui nous amène au point où dans cette réflexion, je me dis que ce qui s’écoule de moi (moment glam’ bonjour) n’est pas sale, et que je peux totalement le gérer.

Comment utiliser une serviette hygiénique lavable ? 

Après cette réflexion j’ai commencé progressivement. Ayant été une grande consommatrice de protège-slips, j’ai commencé par des petites serviettes très fines à porter en journée.

Protège slip lavable

L’exercice était plutôt facile, puisque j’ai l’habitude depuis très jeune de laver mon linge délicat à la main. Puis est arrivée la semaine tant redoutée, mon premier crash-test règles versus serviettes lavables.

Figurez-vous que j’ai été très surprise sur plusieurs aspects :

  • D’abord, contrairement à ce que j’attendais, il n’y a pas ou très peu d’odeur, juste celle, métallique, du sang. Les serviettes classiques parfumées et bourrées de substance chimiques nous ont habituées à une odeur assez désagréable avouons le. Et bien il n’en est rien avec la version lavable !
  • En ce qui concerne le flux, pleine d’idées reçues dans la tête, je pensais qu’il serait ingérable avec du lavable. Encore une fois, je me suis trompée. Je me suis rendue compte que mon flux était étonnamment plus léger que ce que je pensais. De là à penser à un complot des Nananananana et compagnie pour multiplier l’utilisation de protections intimes, il n’y a qu’un pas 👿!
  • Au niveau de l’utilisation, cela reste très basique. Les serviettes sont fabriquées en coton biologique, ce qui permet de rester protégée contre les mycoses et autres démangeaisons que vous pourriez connaître avec les protections classiques. Elles sont maintenues par un bouton pression et tiennent en place toute la journée.
  • Quand je n’utilise pas ma coupe menstruelle, j’utilise entre deux et trois serviettes par jour. Lorsque je suis à l’extérieur je la plie et la range dans un pochon prévu à cet effet, ni vu, ni connu !
  • Pour ce qui est du lavage, la partie que je redoutais le plus, et bien ce n’est pas si dérangeant que cela. J’enlève le plus gros à l’eau tiède, puis je lave de manière classique avec mon savon de Marseille. Et puis c’est tout ! De temps en temps, je les fait tremper dans du percarbonate, afin de leur redonner un petit coup de jeune 😉
Coupe menstruelle et serviette lavable
Coupe menstruelle et serviettes lavables, la bonne association !

Mon bilan

Pour ma part, l’utilisation de serviettes lavables et de la coupe menstruelle me convient parfaitement. La serviette hygiénique lavable peut être une bonne solution si vous n’êtes pas à l’aise avec la coupe menstruelle. Certes, c’est une nouvelle habitude à prendre, une nouvelle manière de consommer et un investissement financier au début. Mais les avantages sont nombreux ! Vous réduisez fortement votre impact écologique, et vous vous préservez des risques sanitaires que présentent les serviettes classiques. Si vous souhaitez passer le cap, vous trouverez un large choix de serviettes hygiéniques lavables ici.

J’espère que ce retour d’expérience vous aura plu. Il était important pour moi de partager avec vous ma vision de la féminité. Et surtout de mettre un terme au tabou qui l’entoure.

Utilisez-vous des serviettes lavables ? Si ce n’est pas le cas, pourquoi ? 

Asmae du blog takeitgreen.fr

Laisser un commentaire