Hypersensible, hypergénial !

hypersensible hypergénial

 » Dis donc, Marc-Aurèle, tu ne voudrais pas écrire un article sur l’hypersensibilité ? » C’est vrai que ça concerne pas mal les gens, ce sujet… Et pour cause, on estime que l’hypersensibilité concerne 20% de la population. Une personne sur cinq serait donc hypersensible, ce qui est énorme ! Mais alors, par où commencer ? Le sujet est tellement vaste ! Tout d’abord, sachez que :

L’hypersensibilité n’est pas une pathologie, un dérèglement, une maladie.

Non, c’est un trait de caractère : On vit avec… Et on meurt avec ! Elle se développe in-utero (pendant la grossesse) et est souvent due à un choc émotionnel reçu par la mère (on ne culpabilise pas : ce n’est pas la faute de la mère !). Donc, si tu es hypersensible, tu le seras toute ta vie. Il te faudra apprendre à vivre avec et non pas essayer de l’effacer de ta vie ! Mais c’est une super nouvelle, parce que c’est une vraie force !
Je t’explique !

Oui j’ai décidé de te tutoyer, dans la grande famille des hypersensibles et proches d’hypersensibles, on se tutoie !

Je n’avais jamais entendu parler  de l’hypersensibilité…

Pour moi j’étais simplement un peu… Bizarre… Fou… Presque bipolaire, même, dans les mauvais jours. J’avais des réactions inadaptées, complètement exacerbées, et je m’entendais dire tous les jours « ne t’énerve pas pour ça », « tu prends les choses trop à cœur », « il faut lâcher prise », « tu sur interprètes trop », « il faut te blinder », « ne laisse pas les choses t’atteindre autant »

Forcément, quand TOUT le monde te tient ce discours, tu te dis que tu as un vrai souci, que tu es émotionnellement inadapté (là, je sais que certains d’entre vous on les yeux écarquillés en mode « C’EST TOUT MOI ! ») et que les gens ont raison. Ah oui, tu as aussi tenté mille méthodes de développement personnel qui ont toutes terminé par un échec cuisant à base de : mais c’est pas possible je suis trop négatif donc j’attire le négatif. Et finalement, tu te sens nul, nul, NUL !

Sais-tu que :

>Si tu peux changer d’humeur du tout au tout sur une simple phrase, un texto, une nouvelle ;
>Chacune des décisions que tu dois prendre est compliquée et fait l’objet d’une réflexion très poussée ;
>Tu es une éponge émotionnelle ;
>Tu as besoin de toujours tout justifier auprès de tout le monde ;
>Si tu as besoin de l’approbation des autres pour être bien ;
>SI tu vis les émotions puissance 1000 ;
>Tu résistes très mal à la fatigue ;
>Tu culpabilises pour un rien ;
>Une simple phrase fait naître en toi 1000 scénarios et que tu sur-interprètes beaucoup les choses ;
>Tu es du genre à donner sans compter et à t’investir énormément pour les autres ;
>Si tu es sensible aux bruits (notamment répétitifs), à la lumière forte, aux vêtements qui frottent ou serrent…

Alors, il y a de grandes chances que tu sois hypersensible !

Je t’invite donc à te documenter plus en profondeur sur le sujet de l’hypersensibilité et pourquoi ne pas en parler à un professionnel en psychologie pour avoir son avis. Et sinon, bienvenue et félicitations ! Surtout, ne panique pas : malgré les petits désagréments, être hypersensible ouvre aussi à plein de belles choses !

Déjà, lorsque l’on vit le bonheur ou la joie, on les vit beaucoup plus intensément que les autres ! Ensuite, nous avons énormément d’imagination et un très bon instinct. Nous prenons toujours des décisions plutôt pesées et avons la faculté d’analyser des situation, de peser le pour et contre très rapidement. Nous sommes par ailleurs ouverts et attentifs aux autres et nous aimons sincèrement et profondément notre prochain ! (Bon ok on sait aussi détester profondément ceux qui nous font du mal et on est plutôt bien tranché lorsque l’on a une opinion sur quelqu’un).

Bref, on est HYPERGENIAUX !!

Je sais parfaitement que même si on met tous les bons côtés en avant, au début c’est quand même difficile… Mais déjà, mettre les mots, ou plutôt le mot sur les maux apporte beaucoup de réconfort. Même si cela ne résout pas les choses, au moins on peut se dire : « Je ne suis pas fou » !

Si tu es hypersensible, sache que tu n’es pas seule ! Tu trouveras toujours du soutien, par exemple sur les réseaux sociaux. Sache aussi qu’il est possible de mieux vivre son hypersensibilité à partir du moment où tu l’acceptes et que tu décides que les autres doivent l’accepter aussi, car ce n’est pas toujours à toi de t’adapter. Il y a des choses que tu ne maîtrises pas, que tu ne contrôles pas et en l’occurrence, être hypersensible n’est pas ta faute !

Depuis que j’ai mis des mots sur mon hypersensibilité…

… Je parle beaucoup plus de mes émotions. Je les analyse et les accepte beaucoup plus facilement. J’explique à mon entourage quand quelque chose ne va pas, quitte à parfois leur refaire le schéma entier de pensées qui m’amène à être mal à l’instant T, pour les aider à comprendre. Au début, c’est un peu étrange (surtout pour eux) mais quand ils comprennent que ça m’aide à mieux gérer mes émotions, ils sont très attentifs.

J’ai aussi trouvé un très bon exutoire à travers l’écriture, qui me permet très souvent de faire le point sur moi-même ou sur une situation.

Tu es hypersensible, toi aussi ?

Il existe plein de choses que tu peux mettre en place pour travailler sur toi… Et surtout, travailler VERS toi. Si cela t’intéresse, on pourra continuer cette série sur l’hypersensibilité et partager tous nos trucs et astuces pour mieux vivre avec, comme par exemple les exercices de respiration ! En attendant, sois indulgent avec toi-même. Accepte les émotions quand elles arrivent et ne les cache pas sous le tapis : elles y pourriraient pour exploser plus tard. À bientôt !

Marc-Aurèle, masseur, réflexologue et conseiller en santé naturelle à Lyon

Laisser un commentaire