Je m’organise en cuisine : Conserver les aliments

Conserver les aliments

On continue dans la série “je gagne du temps en cuisine”. A ce propos, je vous encourage à faire, une fois par mois, une session de batch-cooking au retour du marché. Ainsi, prenez 1 à 2 heures pour éplucher vos fruits et légumes, les émincer, les couper en julienne, les passer à la mandoline, les râper… Accumulez donc dans votre cuisine des monceaux de végétaux de toutes les couleurs ! Cette matière brute vous servira en effet à préparer vos bocaux et conserves. Par ailleurs, choisissez vos fruits et légumes de qualité biologique (ou sans résidu de pesticide). Ainsi, inutile de les éplucher, il vous faudra simplement les brosser sous l’eau. Voyons donc comment conserver les aliments pour avoir toujours à portée de main de bons petits plats maison :

Conserver les aliments : mes petites conserves lacto-fermentées

La lactofermentation est certainement le moyen le plus ancien pour conserver les aliments. La choucroute en est l’exemple le plus connu : il s’agit en fait de chou blanc émincé et lactofermenté. Ce processus rend disponibles de bonnes bactéries lactiques (rien à voir avec le lait !) qui produisent des enzymes et qui, tout en prédigérant les légumes, optimisent leurs nutriments et leur assimilation, et augmente la digestibilité des aliments par notre organisme. Faire ses bocaux de fruits et légumes lactofermentés, c’est donc faire des provisions pour les mois à venir ! (Voir l’article : “Aliments lactofermentés : aliments santé !”)

Conserver les aliments : mes plats surgelés maison

Conserver les aliments : surgeler ses plats maison

Même conseil que pour la lactofermentation : conserver ses aliments en préparant ses surgelés maison permet de faire des économies (moins chers que les surgelés du commerce). Cela offre aussi de conserver plus longtemps les végétaux.

Je suis une inconditionnelle de la congélation ! Je congèle presque tout ce que je cuisine : les plats familiaux (gratins, lasagnes, etc), les pâtisseries, les soupes, les fruits et les légumes, les sauces, les herbes et les aromates, les galettes et les boulettes végétales, le pain...

Conserver les aliments : Set de 3 boîtes rectangulaires en verre borosilicate, Pebbly

Ainsi, les fruits se congèlent sans préparation autre qu’un simple lavage. Pour ce qui est des légumes, il convient de les blanchir avant congélation. Cette étape consiste à plonger des aliments crus dans de l’eau bouillante salée ou vinaigrée pendant quelques minutes. Elle permet ainsi d’éliminer l’excédent de sel, épurer, enlever de l’âcreté… Et même, un épluchage facilité et une diminution de volume de certains légumes.

J’évite en revanche de congeler des céréales cuites, celles-ci ont tendance à rendre de l’eau après décongélation, modifiant ainsi leur texture.

Quid de mes boissons ?

Conserver les boissons

Toujours dans l’idée de mieux manger et de prendre soin de soi, je vous conseille par ailleurs de délaisser les boissons du commerce. Les avantages ? Fini le plastique, zéro pack à porter, des boissons moins sucrées mais avec plus de goût. Et oui, conserver les aliments passe aussi par le plaisir de savourer de délicieux breuvages maison ! Voici les boissons très faciles à préparer, que je fais à la maison :

  • Le lait végétal
  • Le vin de noix
  • Les infusions de fruits
  • Le thé glacé
  • Les smoothies
  • Les jus de fruits et légumes (l’extracteur de jus est ici incontournable)

L’eau :

Charbon binchotan, Greenweez

Je ne consomme plus l’eau en bouteille depuis plusieurs années maintenant. Comme moi, optez pour le charbon végétal (appelé binchotan) ou les perles de céramique pour purifier l’eau du robinet et la servir en carafe. (Voir l’article : “L’eau du robinet, économique et écologique !”)

Le vin de noix :

Sucre de canne blond, Destination

Et si je vous disais que le vin de noix est un autre moyen savoureux de conserver les aliments – en l’occurrence, les noix – ? Je mélange ainsi 75cl d’eau de vie (à la framboise pour ma part) avec 4L de vin rouge. J’ajoute ensuite une trentaine de noix vertes coupées en deux (cueillies en juillet), 1kg de sucre de canne blond et une gousse de vanille fendue en deux. Puis, je verse le tout dans une bonbonne avec bouchon, bonbonne que je remue quotidiennement. La macération se déroule sur 2 mois minimum. Idéal à déguster, frais, en apéritif ou au dessert !

Les infusions de fruits :

Tisane fraise framboise, Thés & Traditions

J’utilise soit des fruits et des herbes fraîches soit des infusions de fruits achetées en vrac. Ces infusions sont composées de morceaux de fruits et de fleurs et se dégustent chaudes ou froides, elles se préparent dans de l’eau frémissante qu’on laisse éventuellement refroidir. Autre recette : je verse 1L d’eau dans une carafe et j’y dépose des fruits rouges, des morceaux de concombre ou des feuilles de menthe, un morceau de gingembre, des écorces de citron… Je laisse alors réfrigérer 24 heures minimum avant de déguster bien frais avec des glaçons.

Le thé glacé :

Thé sombre pu'er caramel noisette, Les Jardins de Gaïa

De la même façon, je prépare un thé dans de l’eau frémissante (un thé vert aux agrumes, un thé noir au caramel…) et je le verse dans une carafe. Une fois refroidi, je sucre le thé avec un filet de sirop d’agave ou de sucre de coco, bien meilleur que le thé glacé du commerce.

Les smoothies :

Myrtilles, Greenweez

Je prépare mes smoothies selon les fruits que j’ai à disposition (d’où l’intérêt de congeler quelques fruits). Je verse de l’eau, un jus ou du lait végétal dans mon blender et j’ajoute les fruits. Pour que ce soit équilibré, il est important de marier un fruit à chair généreuse (la mangue, la banane, l’avocat) à un ou deux fruit(s) plus aqueux. Il est possible d’ajouter du cacao, de la spiruline, des graines de chia, un sirop de fleur, de l’hydrolat

Les autres modes de conservation des aliments

Conserver les aliments

Préparer ses conserves et ses surgelés permet de toujours avoir des aliments sains et faits maison. Ce, même lorsqu’on rentre tard et qu’on n’a pas envie de cuisiner ou d’éplucher des légumes. En ce sens, avoir une jolie épicerie bien garnie permet de constituer un repas sur le pouce… Mais pas junk food pour autant ! Imaginez la scène : vous rentrez tard du travail, vous êtes fatigué(e) et n’avez pas envie de vous mettre aux fourneaux. Plusieurs options s’offrent alors à vous :

La préparation du repas vous aura coûté 10 à 15 minutes de votre temps, soit le temps de commander une pizza !

Enfin pour conserver les aliments pensez également à préparer des bocaux de confiture et de compote, en variant les fruits. Cela vous offrira ainsi d’étoffer votre garde-manger. Quelques idées savoureuses :

  • Compote de pomme à la vanille
  • Compote pomme & poire
  • Mais aussi compote pomme & épices chaudes (gingembre, cannelle et clou de girofle)
  • Ou encore compote pomme-rhubarbe…
Conserver les aliments : Déshydrateur alimentaire biochef arizona 10 plateaux, Biochef

Et pourquoi pas investir dans un déshydrateur ?

Stéphanie, consultante et formatrice culinaire chez La Véganista

Un commentaire ? Une remarque ? D'autres infos ?