Kéfir et Kombucha, des boissons santé !

Kéfir

Boissons traditionnelles de pays lointains, j’entendais parler de kéfir et de kombucha sans jamais m’intéresser vraiment sur le sujet… Et quel dommage ! Oui, parce que ces deux succulentes boissons sont aussi des alliées santé qui requinqueront les systèmes digestifs en difficulté. Et vous verrez que si vous pensez que ces boissons sont récentes, elles ne sont pourtant pas si nouvelles ! Alors, si nous en apprenions un peu plus ?

Le Kéfir

Kéfir de lait

Il existe un kéfir d’eau et un kéfir de lait. A l’origine, cette boisson désaltérante et légèrement pétillante est purement artisanale. Millénaire, elle se consommait dans le Caucase et, dit-on, permettait à ses habitants de vivre jusqu’à 110 ans.

Ce n’est qu’en 1899 qu’un scientifique russe découvrit que cette fameuse boisson était un concentré de probiotiques. Ces petites bactéries empêchent les aliments de « pourrir » dans notre intestin… Et nous sont donc incroyablement bénéfiques ! L’intestin étant un des organes les plus importants, son bon fonctionnement est primordial. Par ailleurs, le kéfir protège l’estomac, renforce le système immunitaire, fait baisser le cholestérol, et améliore l’aspect de la peau.

Comment est fabriqué le kéfir ?

kéfir d'eau

Traditionnellement ce sont des graines de kéfir qui vont permettre de faire fermenter l’eau ou le lait. Où trouve-t-on ces graines ? Tout simplement dans le fond d’un kéfir, où tout « l’écosystème » réside !

Il est possible de trouver du kéfir prêt à l’emploi ou de le fabriquer soi-même, auquel cas vous aurez besoin d’une jarre de fermentation et de grains de kéfir.

Le Kombucha

Préparation du kombucha

Cette fois-ci, direction la Mongolie, à la découverte d’une autre boisson fermentée : le kombucha. Consommé depuis plus de 2000 ans en Asie, cette boisson a été importée en Europe par les russes (et oui, encore !). Elle est elle aussi bourrée de probiotiques, et offre globalement les mêmes effets sur notre intestin que le kéfir.

Cependant, le kombucha va plus loin, puisque la souche se développe dans du thé, nous faisant profiter en parallèle des bienfaits de celui-ci. Anti-inflammatoire et antioxydant, ce sont donc une multiplicité de bienfaits pour notre santé qui font du kombucha un véritable alicament !

Comment est fabriqué le kombucha ?

Boisson Kombucha originale Germline

Sur le papier, je dois avouer que le kombucha ne fait pas rêver : en effet, la fermentation de cette boisson se fait à partir d’une « souche mère ». Un champignon, pour faire simple, qui se développe dans du thé ou une infusion, jusqu’à se transformer en boisson pétillante.

Comme pour le kéfir, vous pouvez soit trouver du kombucha prêt à l’emploi, soit le fabriquer de vos douces mains, auquel cas vous aurez aussi besoin d’une jarre de fermentation et d’une souche de kombucha.

Kéfir et kombucha, nos alliés au quotidien !

Vous l’aurez compris, le kéfir et le kombucha sont des boissons à mettre entre toutes les mains et à consommer quotidiennement, sauf contre-indications. Depuis que je les ai découvertes, j’aime en avoir à disposition, et les faire goûter à tout mon entourage.

Il est vrai que le goût n’est pas commun. Cependant, chaque mélange a sa propre saveur. Tout dépend de la durée de fermentation, et des éventuels ajouts. Notez aussi qu’une faible quantité d’alcool est présente dans la boisson, mais pas de quoi vous assommer, ne vous en faites pas !

Et vous, connaissez-vous le kéfir et le kombucha ? 

Claire C.

2 Comments

  • Oui, je connais bien le kéfir, ça fait fait plus de 60 ans que nous avons rencontré le kéfir, et nous le conservons au congélateur dans de l’eau quand nous faisons une pose , pendant les vacances
    Le kéfir pour le lait caillé , impossible d’en trouvé , avant on se le passait de famille en famille .
    Le kombucha, j’en ai également depuis une vingtaine d’année, je le conserve dans son jus , c’est plus long a faire, mais c’est tellement bon.
    Et le kéfir fait maison, c’est une limonade pour nous avec citron et la figue , on peut en faire autant que l’on veut, et les enfants peuvent participer à l’élaboration de ce breuvage.

  • je fais aussi du kéfir de fruits et lorsqu’il est soutiré, je le mets en bouteilles hermétiques pour une seconde fermentation, sans les grains que je conserve au frigo pour un prochain usage. Dans ces bouteilles avant de les fermer, j’ajoute des fruits, des épices, des herbes… tout ce qui me passe par la tête, et je laisse 12 à 24 heures à température ambiante, puis je mets au frigo. Attention à l’ouverture, souvent ça pétille tellement que l’on n’a pas le temps de se servir, le liquide s’est sauvé ! Parfois ça pétille très peu, le kéfir est capricieux, ça dépend ce que l’on ajoute, mais la plupart du temps, c’est délicieux.

Laisser un commentaire