I

l est une façon pleine de bon sens d’aborder le bien-être, c’est la naturopathie ! Nous sommes dans une société où le bien-être est encore bien souvent négligé, ou vu comme un luxe… « Tant qu’on n’est pas malade, on est en bonne santé… » Et pourtant voilà la définition de l’OMS : «La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité». Il s’agirait donc de cultiver notre bien-être.

Qu’est ce que la naturopathie ?

Le mot naturopathie est formé de deux mots anglais « nature » et « path » qui signifient « le chemin de la Nature », la « voie de la Nature ».

La naturopathie est un ensemble de pratiques qui utilisent les richesses de la nature (alimentation, plantes et nutriments divers, air, eau, soleil…) pour entretenir / retrouver une Force vitale naturelle. En Chine c’est le Chi, le Ki au Japon, le Prana en Inde, chez les occidentaux, c’est la Force vitale. Daniel Kieffer, naturopathe contemporain de référence, parle de Médecine traditionnelle occidentale pour la naturopathie.

Notre Force vitale, c’est notre potentiel de vie, le cadeau de naissance de nos parents par l’hérédité, l’environnement, la culture, le milieu social qu’ils nous proposent. En avançant en âge, souvent ces conditions changent, notre organisme s’adapte, souvent notre « terrain » perd de sa vitalité, on parle des aléas de la vie… et des problèmes de santé s’installent.

Pourquoi j’ai choisi de devenir naturopathe ?

Si j’ai choisi d’être naturopathe, c’est parce que j’ai eu la chance de grandir dans la nature, de voir les plantes pousser et les animaux vivre. Je constate que souvent, des régulations se font toutes seules (à moins d’accident grave) :

  • un os cassé se ressoude, une épine sortira seule de notre corps,
  • une diarrhée ou un vomissement règle une intoxication alimentaire,
  • une fièvre est souvent le préalable à une guérison,
  • la diète et le repos sont salvateurs…

La Force vitale de tout être vivant lui confère une intelligence organisatrice, un pouvoir d’auto-guérison surprenant !

J’ai remarqué aussi l’interdépendance avec la nature qui soutient et accompagne, par exemple les plantes soulagent et soignent, l’argile absorbe et guérit, l’alimentation, le soleil… ont une influence. Comprenons donc, qu’il faut entretenir cette Force vitale afin que l’organisme ait l’énergie pour se défendre en cas d’agressions diverses. Alors, il aura un bon système immunitaire et une belle énergie physique et mentale… n’est-ce pas le meilleur des préalables au bien-être ? Ce type d’accompagnement me réjouit, j’y sens ma juste place dans l’écologie de la société.

Entretenir cette Force vitale, c’est veiller à ce que les nourritures proposées à l’organisme soient bien assimilées afin que ses différentes cellules puissent se multiplier, se renouveler, se réparer.

Quelles sont les applications de la naturopathie ?

Parlons donc d’abord du système digestif. Là, il s’agit d’entretenir la diversité de sa flore, l’intégrité de ses parois, la bonne distribution des sucs digestif et l’état de leurs organes producteurs (estomac, foie, pancréas…), sa motricité, sa détoxination régulière, son évacuation…

Le système nerveux joue un grand rôle. La distribution de l’énergie, des hormones et des nutriments pour entretenir tout l’organisme dépend de l’harmonie des systèmes ortho et parasympathiques qui en sont la partie inconsciente. Pour cela, par exemple, une personne épuisée moralement, n’aura pas la force nécessaire pour profiter de bons nutriments et verra son organisme se dégrader, son énergie étant utilisée en priorité à lutter pour sa survie émotionnelle.

Le système hormonal est en synergie avec le système nerveux, les différentes hormones étant produites selon la demande exercent une fonction régulatrice sur tout l’organisme (cortisol, dopamine, hormones thyroïdiennes, hormones sexuelles… ). De leur bonne distribution dépend l’harmonisation des fonctions corporelles.

Et bien-sûr le système cardio-vasculaire, le système ostéo-articulaire, le système rénal, le système génital, le système respiratoire… tous doivent être suivis. Cependant chaque personne a ses points forts et ses faiblesses, il s’agira de les repérer (et c’est le travail de bilan du naturopathe), et de soutenir, voire de restaurer le terrain. Nous aimons dire que c’est une approche holistique, car elle concerne l’individu dans son ensemble, et les différents systèmes dans leurs interactions.

Le naturopathe qui est un accompagnateur, mais aussi un éducateur en hygiène de vie, apprend progressivement à ses consultants :

  • à entretenir leur organisme,
  • à lui apporter les bons nutriments,
  • à le détoxiner régulièrement, etc…

Bref, à connaitre ce qui dans la nature pourra servir sa santé et lui prodiguer une bonne énergie pour vivre, se défendre et bien grandir ou/et bien vieillir ! La naturopathie est tout bonnement l’art de rester en bonne santé, d’être acteur et responsable de son bien-être et de prendre soin de soi par des moyens naturels.

Martine Clavet, naturopathe.

Laisser un commentaire