La sève de bouleau : bienfaits et conseils

La sève de bouleau (ou eau de bouleau) se récolte au printemps, avant l’apparition des feuilles de l’arbre. Son goût est à peine sucré, voire neutre. C’est une boisson limpide, transparente et désaltérante semblable à de l’eau dont les vertus sont nombreuses. Elle est notamment utilisée pour ses propriétés détoxifiantes, drainantes, reminéralisantes, amaigrissantes et tonifiantes.

La sève de bouleau fraîche est un excellent draineur. Grâce à ses propriétés diurétiques et dépuratives, elle nous permet d’éliminer, via les émonctoires (peau, intestins-foie, reins, poumons), les nombreuses toxines accumulées pendant l’hiver. C’est aussi un « précieux élixir » idéal pour revitaliser notre organisme et nettoyer les déchets accumulés pendant la période hivernale.

Lors de la première semaine vous risquez de voir apparaître quelques effets secondaires. Tels que : des urines plus fréquentes à l’odeur et couleur plus foncée, des selles plus foncées à l’odeur parfois nauséabonde. C’est normal, cela est lié à l’élimination des toxines. Si vous avez très peu d’effets visibles cela veut probablement dire que vous avez déjà une bonne hygiène de vie et donc peu de déchets à éliminer.

Sève de bouleau bio fraîche

La sève de bouleau, idéale pour faire le plein de vitalité

La sève de bouleau est un concentré de minéraux, vitamines, antioxydants et oligo-éléments qui font d’elle un breuvage indispensable pour stimuler notre métabolisme et retrouver de l’énergie.

Grâce à sa richesse en magnésium, elle préserve et régule notre humeur, contrôle notre motricité intestinale et donc lutte contre la constipation. Sa teneur en calcium et phosphore protège et renforce nos os et nos dents.

Son taux de sélénium, un antioxydant, préserve nos cellules du vieillissement cellulaire et nous permet de lutter contre le stress oxydatif causé par les radicaux libres.

Un véritable allié minceur

Ce breuvage 100% naturel est aussi très pauvre en calories, seulement 20 calories pour 100ml de boisson. Son pouvoir drainant permet de lutter de façon incontestable sur la rétention d’eau. L’aspect de la cellulite peut également s’améliorer. Enfin, c’est un produit très efficace pour stimuler la perte de poids.

Néanmoins, la sève de bouleau ne doit pas substituer un régime alimentaire équilibré. Elle doit s’accompagner d’un mode de vie sain pour une meilleure efficacité.

Excellente pour la beauté de la peau

La sève de bouleau permet également d’améliorer certains problèmes de peau de par son action drainante souvent liée à la saturation d’un ou plusieurs émonctoires. Grâce à sa composition, elle offre à l’organisme de se livrer à un drainage de tous les émonctoires. La peau servant de filtre évacuant les déchets par le sébum ou la sueur, il est important d’en prendre soin.

Sève de bouleau bio

Comment consommer la sève de bouleau ?

La cure de sève de bouleau se pratique à la sortie de l’hiver, pour faire face au changement de saison. La cure idéale dure environ 3 semaines (21 jours) à raison de 25cl par jour environ. La prise se fait de préférence le matin, la sève de bouleau doit être fraîche et participera à votre hydratation.

Il est important de conserver au frais et bien fermer hermétiquement la sève de bouleau pour ne pas altérer sa stabilité. Il est également conseillé de la consommer dans les 30 jours après ouverture.

La fermentation

Quelques jours après sa récolte, la sève de bouleau change légèrement de couleur, de goût et d’odeur. C’est à ce moment là que commence la fermentation. En effet, la sève contient tous les éléments nécessaires à la lactofermentation. Mais késako la lactofermentation ?! C’est un procédé très ancien qui permet de conserver de façon optimale et pendant très longtemps les aliments. C’est à dire que la sève de bouleau possède des micro-organismes qui vont transformer les sucres en acides lactiques.

Mais est-ce qu’on peut encore la boire ? Bien sur, elle est même encore meilleure pour la santé ! Car ce sont ces micro organismes et cette fermentation qui vont permettre de renforcer l’action de la sève sur notre organisme. Si le goût vous déplait, je vous conseille d’ajouter un peu de citron ou de jus de fruits.

La récolte de la sève de bouleau

Vous pouvez également récolter votre sève de bouleau vous même. Pour cela, veillez à privilégier un arbre adulte sur un sol riche et non pollué, dans une forêt par exemple.
En effet, la sève de bouleau est l’eau contenue dans le sol qui est absorbée par le système racinaire de l’arbre. La sève récolte donc toutes les richesses du sol (oligoéléments, minéraux) mais également les polluants.

Pour la récolte il y’a deux possibilités : récolter la sève brute, que l’on récolte au plus près du sol pour récupérer tous les sels minéraux, oligo-éléments. Et la sève appelée “élaborée” que l’on trouve plus haut sur le tronc près des branches et feuillages. Cette sève élaborée, dite aussi “sève descendante” contient de l’eau et des sucres.
Ici on va préférer la sève brute récoltée au pied de l’arbre qui a tous les bienfaits que nous avons évoqué plus haut.

Comment récolter ?

Percez un trou sur le tronc de l’arbre proche du sol à l’aide d’un outil adapté, jusqu’à ce que la sève commence à s’écouler.
La sève s’écoulera par ce trou, il vous suffira alors de la récolter à l’aide d’un récipient relié à un tube flexible en plastique. Assurez vous que le matériel utilisé soit bien propre et désinfecté pour éviter que des bactéries se logent dans votre breuvage.
Utilisez un récipient opaque et hermétique pour que la sève ne s’oxyde pas au contact de la lumière. Préférez-le en plastique car lors de la fermentation, du gaz va s’échapper et faire gonfler le contenant. Après l’avoir filtrée, placez la au réfrigérateur des que possible pour la conserver le plus longtemps possible.

Récoltez la sève de bouleau de façon raisonnée et raisonnable, et surtout, soyez prudent pour ne pas mutiler les arbres. Évitez les zones urbaines et parcs publics, cela pourrait être peu apprécié par les collectivités…

Une fois la sève récoltée, il est nécessaire de bien reboucher le trou. Vous pouvez utiliser par exemple, un peu d’écorce, un bout de branche, de bois et ou de la pâte d’argile. Cela évitera que l’arbre attrape des champignons, tombe malade et ne puisse donc plus fournir de la sève les années à venir.

Attention : Pour préserver les arbres, si vous avez la possibilité, ne récoltez pas deux années de suite de la sève sur le même arbre. Et ne récoltez pas plus de 20 litre la même année cela évitera de trop l’affaiblir.

Contre-indications

Il y a très peu de contre-indications à consommer ce produit 100% naturel. Cependant, il est déconseillé d’en consommer en cas d’allergie, de grossesse, allaitement…

Veillez bien à respecter les posologies recommandées, au risque de voir apparaitre des désagréments comme nausées, diarrhées voir même insuffisance hépatique.

Il est également préférable de demander l’avis de votre médecin traitant en cas de doute ou autre état de santé particulier.

Claire C.

3 Comments

Un commentaire ? Une remarque ? D'autres infos ?