Le café et ses savoureux secrets…

Café

Comme beaucoup d’entre vous, je fais partie de la catégorie de personnes qui ne peuvent concevoir une journée qui démarre sans un mug de café très chaud. C’est vrai que j’ai le réflexe de toujours avoir du café chez moi, de toujours le préparer de la même manière, de m’accrocher à cette marque que, je le sais j’apprécie, sans jamais trop oser tester autre chose. Parce que le café est un produit délicat, c’est un peu le vin de la boisson chaude ! Ses arômes, ses textures, ses arrangements peuvent tellement varier, qu’il est difficile de s’y retrouver.

Voici donc tout ce que vous devez savoir sur cette boisson qui rythme nos journées : c’est la deuxième boisson la plus bue au monde, juste après l’eau !

Robusta, arabica et tout le tralala

Si comme moi vous vous êtes déjà retrouvé(e), comme une poule face à un couteau, devant un rayon café, ou un vendeur torréfacteur vous demandant “vous aimez quel type de café ?”, voici un petit tour d’horizon des principaux types de café que vous pouvez retrouver sur le marché.
Il y a en fait deux grandes familles de grains de café :

L’Arabica :

Café moulu pur arabica Pérou, Biodyssée

Café le plus cultivé dans le monde, il provient du caféier d’Arabie. Ses arômes sont plutôt doux et sans amertume. Il est moins riche en caféine que le Robusta. Il en existe différentes variétés : en Jamaïque, Ethiopie (le fameux Moka), Indonésie, Brésil, Inde ou encore Moyen-Orient.

Le Robusta :

Café moulu corsé arabica et robusta, Café Michel

Moins présent sur le marché, c’est le café des amateurs de boissons plutôt corsées, amères et très caféinées. A l’origine, on confectionne les expresso italiens, uniquement avec du robusta.

Chez Greenweez, nous avons fait le choix de ne pas commercialiser de café robusta. Vous retrouverez par contre, des arabicas ou des mélanges arabica/robusta.

Les différentes saveurs du café

Différents types de café

Une fois que l’on sait cela, il faut simplement se dire qu’il existe de nombreux cépages de café, comme il existe des cépages de vignes. Chacun ayant sa spécificité. Ainsi, le café a quatre saveurs principales :

  • L’acidité
  • L’amertume
  • La sucrosité
  • Le salé

Ces saveur seront, entre autres, dosées grâce à la torréfaction du grain. Ainsi, plus la torréfaction est faite à forte température, moins l’acidité sera élevée. Au contraire, l’amertume ressort avec une torréfaction à haute température. Il faut donc jouer sur les temps et les température de torréfaction pour équilibrer le rendu ! Pour un produit très équilibré, il faudra une torréfaction moyenne, comprise entre 197 et 225°.

Mais vous entendrez aussi peut-être dire qu’un café est :

  • Rond : plutôt équilibré et gourmand
  • Moelleux : il fond en bouche et ses aromes sont très facile à sentir
  • Suave : mélange de douceur et d’acidité

A chaque région son café !

Les cafés ont également des goûts différents en fonction de la région dans laquelle poussent les caféiers :

Les cafés d’Afrique :

Café moka pur arabica Ethiopie, Destination

L’Ethiopie, principal pays producteur du continent, nous offre un café aux notes d’agrumes et de fleurs. Ainsi, en fonction des régions du pays, vous aurez un café tantôt fruité, tantôt acidulé et qui tirera même sur le chocolaté pour un café du Djimmah.

Les cafés d’Amérique du sud :

Café pur arabica Colombie, Biodyssée

Ici, c’est le Brésil qui prend la tête des pays producteurs, avec des cafés plutôt doux et sucrés.
Le Bahia sera plutôt suave et chocolaté. Enfin, le café de Colombie, doux, équilibré, floral et fruité, est particulièrement apprécié dans le reste du Monde.

Les cafés d’Amérique centrale :

Café pur arabica moulu Mexique, Café Michel

Le Costa Rica cultive des café sucrés, acides et à la texture velouté. La Jamaïque, quant à elle, offre l’un des meilleurs cafés au Monde, le Blue Mountain, à l’équilibre parfait entre douceur et acidité.

L’Indonésie :

Enfin, l’Indonésie dont le climat est parfait pour la culture de l’Arabica, propose un café chocolaté et épicé.

Comment fonctionne la caféine ?

Prendre un café pour se réveiller et se booster, c’est bien, mais savez-vous pourquoi il a cet effet sur nous ? C’est évidemment grâce à la caféine, molécule contenue en grande quantité dans le café ! Mais, comment fonctionne-t-elle ?

En résumé, tout au long de la journée, en fonctionnant et remplissant leur rôle, nos cellules rejettent une substance “déchet” : l’adénosine. Cette dernière va voyager jusque dans notre cerveau et se fixer sur ce que nous appelons nos capteurs d’éveil. Plus ces derniers seront parasités par l’adénosine, plus nous serons fatigués(e), et plus l’envie et le besoin de dormir sera fort. La nuit, ces capteurs se “nettoient”, l’adénosine est recyclée (même notre organisme recycle!), et c’est reparti pour un tour le lendemain !

Ok, mais la caféine dans tout ça ? La caféine ressemble trait pour trait à l’adénosine ! Elle va donc tromper les neurones et se fixer à la place de l’adénosine sur ces derniers. Cela va donc retarder l’effet de somnolence et l’envie de dormir. TADA !

Bon, par contre, attention à l’effet coup de pompe violent dès que son effet s’estompe et que l’adénosine peut reprendre sa place ! Ce n’est pas parce qu’elle ne peut pas se fixer que l’adénosine disparaît ! Non, elle continue de s’accumuler, et nous n’avons donc pas, ou moins la sensation de fatigue. Par contre, la fatigue est bien là !

Et la théine ? Théine et caféine désignent en réalité la même molécule. Néanmoins, les substances contenues dans le thé sont différentes de celles contenues dans le café. La théine va donc avoir un effet moins violent mais plus long que la caféine. Elle tonifie, sans avoir ce côté “coup de fouet”. (Voir l’article : “Les innombrables bienfaits du thé bio”)

Les alternatives au café

Yerba maté

Si vous n’aimez pas le café, mais que vous avez envie de profiter des vertus d’une boisson énergisante et naturelle, vous avez plusieurs options. En voici déjà deux, testées et approuvées, mais il en existe bien d’autres :

La chicorée :

Chicorée, Favrichon

Connaissez-vous la chicorée ? Contrairement au café qui nous vient de loin, cette plante de la famille des Astéracées pousse, entre autres, sur les terres françaises. D’ailleurs, la France est le second exportateur au Monde de chicorée ! On utilise ses racines, ensuite torréfiées puis réduites en poudre, pour préparer une boisson chaude au goût évoquant celui du caramel. Côté nutrition, elle s’avère riche en minéraux et en fibres, et là où le café est connu pour être tonifiant, on apprécie d’elle ses vertus digestives.

Le maté :

Yerba maté box, Origeens

Une herbe qui vient d’Amérique du sud et qui remplacera très bien les effets de votre expresso du matin ! Le maté a l’avantage de vous tonifier sans pic d’excitation ni coup de pompe qui s’ensuive, bien qu’il contienne de la caféine. On peut le préparer de différentes manières, de la plus traditionnelle à la plus pratique pour les pressé(e)s !

Le gingembre :

Gingembre frais, Greenweez

Une plante énergisante et qui a en plus l’avantage de faciliter la digestion, soulager les nausées, vomissements et qui combat de le froid en hiver, en vous réchauffant de l’intérieur ! Rien de tel qu’un grog avec un peu de gingembre frais râpé ou en poudre, un demi jus de citron et une cuillère de miel.

Le café décaféiné :

Café décaféiné, Torréfaction Dagobert

Et pour garder le goût, sans l’effet excitant, forcément, on pense au décaféiné , mais attention, décaféiné à l’eau et non aux solvants ! (Voir l’article : “Faut-il modérer sa consommation de café ?”)

Astuce zéro déchet : votre marc de café vous fera un super gommage naturel pour le visage et le corps ! (Voir l’article : “DIY : mon gommage au café”)

Vous voilà prêt(e) pour affronter le rayon café et boissons chaudes… Et peut-être
découvrir de nouvelles saveurs !

Marc-Aurèle R.