Le nopal, ou figuier de Barbarie, aliment phare des compléments alimentaires

De nombreuses plantes exotiques ont aujourd’hui trouvé leur place dans l’alimentation et la complémentation alimentaire en Occident. Parmi elles, on trouve le nopal, que l’on connaît généralement sous la dénomination de “figuier de Barbarie”. S’il est largement utilisé dans la cuisine mexicaine, entre autres, il entre plutôt chez nous dans la composition de compléments alimentaires.
Quelles sont les propriétés du nopal ? Comment l’utiliser et à quel dessein ? Voici tout ce qu’il faut savoir sur cette plante vertueuse !

Le nopal, vous connaissez ?

Le nopal (Opuntia ficus-indica) est une plante de la famille des cactus, originaire du Mexique, dont il est même devenu l’emblème. Le nopal pousse aussi dans d’autres régions du monde, comme en Australie, en Afrique du Sud ou dans le bassin méditerranéen. On trouve même des fruits et des feuilles de cactus cultivés en France, dans le sud du pays.

Cette plante poussant en milieu aride se consomme de diverses manières : on en mange les fruits frais (figues de Barbarie), mais aussi les “raquettes”, c’est-à-dire les tiges ou feuilles charnues qui composent le cactus (en les ayant bien sûr débarrassées de leurs épines). C’est aussi un végétal qui sert d’alimentation pour le bétail et qui est utilisé comme colorant dans l’industrie agroalimentaire. Du fait de sa hauteur et de sa largeur (environ 3 m de haut), et de ses épines, le cactus nopal sert également de haie naturelle dans son pays d’origine.

Que contiennent les fruits et les feuilles du figuier de Barbarie ?

Si se nourrir de cactus peut sembler étrange à première vue, il faut en réalité savoir que le nopal regorge de bons nutriments.

Le fruit, la figue de Barbarie, est ainsi riche en vitamines et en magnésium, elle contient des fibres et elle est particulièrement intéressante du point de vue de ses antioxydants. Si on en consomme les graines, on nourrit aussi l’organisme avec du calcium, du potassium et du phosphore.

Quant à la chair de nopal, elle a une forte teneur en fibres, ainsi qu’une quantité et une diversité intéressantes d’antioxydants, de la vitamine C, des minéraux, etc. Tout cela avec un faible apport calorique, de l’ordre de moins de 20 kcal pour 100 grammes de produit.

Quelles sont les indications du nopal ?

Si l’on peut évidemment manger les fruits ou les feuilles du nopal simplement pour leur goût et leur texture, on peut aussi l’apprécier pour ses vertus santé et bien-être. Pas étonnant alors qu’on le retrouve dans la composition de certains compléments alimentaires !

Le nopal comme allié minceur

Parmi les principaux bienfaits du nopal, on trouve un ensemble de propriétés visant à perdre du poids ou à garder la ligne. Il est très largement utilisé dans des “gélules minceur”, grâce à plusieurs actions simultanées :

  • les fibres contenues dans la plante permettent de remplir l’estomac sans excès calorique, et ainsi d’obtenir une sensation de satiété et d’éviter les envies de grignotage ;
  • le nopal contient surtout des fibres solubles, qui une fois dans le système digestif, “captent les graisses”, qui sont ensuite éliminées naturellement au lieu d’être stockées;
  • les fibres solubles ont aussi le pouvoir de ralentir la digestion des sucres, ce qui empêche le pic glycémique, lui-même à l’origine d’un pic d’insuline qui favorise le stockage des sucres et des graisses. Notons également que cette capacité à réduire l’absorption des glucides permet de mieux libérer l’énergie au cours de la journée et d’éviter les “coups de barre”.

La consommation de nopal au cours d’un repas ou sous forme de complément alimentaire peut donc aider dans le cadre d’un régime visant la perte de poids (ou son maintien). Toujours est-il qu’il ne peut à lui seul faire maigrir ou compenser des excès : ses actions minceur fonctionnent en complément d’une alimentation saine et d’une activité physique suffisante et adaptée.

La chair de nopal pour lutter contre les maux d’estomac

Le figuier de Barbarie se montre aussi efficace en cas de problèmes digestifs et de douleurs à l’estomac. Les fibres, encore elles, permettent en effet de réguler le transit, et ainsi de lutter contre des symptômes comme les ballonnements, les flatulences, la constipation, etc.
Ses composants anti-inflammatoires et antispasmodiques (pectine et mucilage notamment) participent également à la réduction des douleurs d’estomac. Le mucilage du cactus agit en formant une pellicule gélatineuse dans l’estomac, le protégeant ainsi des agressions, comme le font aussi par exemple les graines de lin et les grains de chia.

Le figuier de Barbarie pour les personnes diabétiques

Comme évoqué précédemment dans les effets minceur du nopal, il capte une partie du glucose absorbé et ralentit son absorption. C’est pourquoi on dit qu’il s’agit d’une plante intéressante pour le contrôle de la glycémie, et donc pour lutter contre le diabète.
La caractéristique numéro 1 du diabète est en effet l’excès de sucre dans le sang (hyperglycémie) qu’il faut réguler pour éviter des complications diverses et variées.

Les fruits et feuilles du nopal face au stress oxydatif

Avec des composants comme les polyphénols et les bêta-carotènes, qui sont des antioxydants, le nopal aide aussi à lutter contre l’oxydation des cellules. Or, protéger son organisme des radicaux oxydatifs, c’est préserver sa santé globale, éviter le vieillissement prématuré des cellules et le vieillissement cutané, limiter le risque de maladie cardio-vasculaire, etc.

Comment profiter des bienfaits du nopal ?

Que vous vouliez garder la ligne, réguler votre transit ou faire le plein d’antioxydants, il y a plusieurs manières de consommer le nopal : sous forme de complément ou comme ingrédient dans vos recettes du quotidien. Dans l’idéal, quelle que soit la manière dont vous le consommez, privilégiez du nopal issu d’une culture bio.

La prise de nopal en complément alimentaire

Si vous cherchez une solution naturelle pour prendre soin de votre santé et favoriser votre bien-être, tournez-vous vers les compléments alimentaires à base de nopal. Ils sont soit conditionnés en gélules, soit en poudre.

L’avantage des gélules au nopal, c’est qu’il est très facile de les consommer, avec un simple verre d’eau, et très facile aussi de respecter la posologie. Généralement, il convient de prendre de 2 à 4 gélules par jour.

Si vous n’êtes pas fan des gélules à avaler et/ou si vous voulez pouvoir déterminer précisément la quantité de nopal à ingérer, préférez les produits en poudre. Il suffit de diluer la poudre dans une boisson ou une préparation de type smoothie, compote, sauce, etc.

La préparation des fruits et des feuilles de nopal

En France, il est bien plus simple de trouver du nopal sous forme de complément que des raquettes ou des fruits frais. Toutefois, si vous avez l’occasion d’acheter ces aliments sur un marché ou dans une épicerie exotique, vous pourrez les cuisiner d’une multitude de manières.

Les figues de Barbarie peuvent être consommées telles quelles, mais bien souvent, on en extrait le jus (à l’aide d’un moulin à légumes par exemple) pour se débarrasser des graines. On utilise alors le jus pour faire de la compote, des smoothies, des cocktails, de la panna cotta, etc.

Quant aux feuilles de nopal, elles sont plutôt utilisées dans des plats salés, leur goût se rapprochant de celui des haricots verts. Après avoir retiré les épines des feuilles, on les découpe en lamelles pour ensuite les manger crues en salade, les faire cuire à la poêle ou au four, etc., pour un repas aux saveurs exotiques.

Consommation de nopal : y a-t-il des risques ?

Le nopal ne présente pas de contre-indications à proprement parler. Toutefois, comme n’importe quel aliment, une consommation excessive ou combinée à certains médicaments peut avoir des effets secondaires.

Nopal et diabète : sous le contrôle d’un médecin

Si le nopal agit effectivement dans la régulation de la glycémie et peut donc aider les personnes souffrant de diabète, il est fortement recommandé de consulter son médecin avant d’entamer une cure. D’abord, pour s’assurer que le traitement en cours est compatible avec la consommation de nopal. Ensuite, pour adapter le traitement si nécessaire et obtenir des conseils sur la posologie des compléments alimentaires. Enfin, pour conserver un suivi médical essentiel et ne pas compter que sur l’auto-médication.

Graines de nopal : gare aux effets anti diarrhée

Il est assez rare de consommer les figues de Barbarie fraîches entières, avec leurs graines. Il reste toutefois important de rappeler que ces graines sont utiles pour lutter contre la diarrhée, mais que si elles sont consommées en trop grande quantité, elles peuvent conduire à la constipation. Soyez donc vigilant si vous mangez des figues fraîches ou si vous cuisinez avec de l’huile de graines de figue de Barbarie.

Excès de fibres et douleurs gastro-intestinales

Parmi les rares effets secondaires liés à la consommation de nopal, on note l’inconfort intestinal. Cela est très vraisemblablement le résultat d’un excès de fibres dans l’organisme. Si vous ressentez ce genre de symptôme après avoir pris des compléments alimentaires ou mangé du nopal, ne soyez pas inquiet et réduisez simplement votre consommation de fibres.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :