Le sommeil, ami ou ennemi ?

Bienfaits du sommeil

Le sommeil est un facteur majeur de notre équilibre mental et physiologique, et il devrait représenter un tiers de notre vie. En naturopathie, on dit qu’au même titre que l’alimentation, l’exercice, la respiration, et la gestion du mental, le sommeil fait partie des 5 points cardinaux de la santé.

A quoi sert le sommeil ?

Le sommeil apporte quantité de bienfaits à notre corps, à commencer par le fait de recharger les batteries… D’où la nécessité de veiller à sa qualité ! Voyons ses effets sur notre organisme :

  • La recharge énergétique est la fonction essentielle. Le sommeil a un effet réparateur de nos fatigues physiques, intellectuelles et émotionnelles de la journée. Lorsque cette recharge vitale est insuffisante, elle est souvent compensée par un attrait pour les excitants.
  • Le sommeil influence la digestion. Pendant la journée, le système digestif absorbe, mais c’est la nuit qu’il assimile en transformant les grosses molécules alimentaires en petites molécules que notre organisme va utiliser. Et cela se passe durant les premières heures de la nuit (avant minuit)… d’où l’intérêt de se coucher tôt.
  • Le travail d’élimination est plus important pendant le sommeil. La peau transpire plus, les poumons expulsent plus de CO2, plus de viscosités (cf : les crises d’asthme la nuit), le foie produit plus de bile, les intestins sont donc plus sollicités, les reins filtrent d’avantage (voir la couleur des urines du matin). En veillant, on s’intoxique !
  • Lorsque l’on dort, la production de nouvelles cellules est activée (par l’intermédiaire de l’hypothalamus, puis de l’hypophyse), ce qui active la croissance des enfants, répare (suite à des lésions de tissus ou des maladies), et permet le renouvellement naturel et constant de nos cellules.
  • Le renforcement de notre système immunitaire, et de notre résistance à la fatigue se fait aussi grâce à des hormones libérées pendant notre sommeil profond.
  • Il est aussi largement impliqué dans le processus de la mémorisation et de l’apprentissage.

Le sommeil et la médecine

Importance du sommeil

En moyenne, 3 français/5 ont des problèmes de sommeil : difficultés à s’endormir, ronflements, réveils nocturnes, insomnies, cauchemars…

Il est tentant dans ces cas là d’avoir recours aux somnifères. Mais la prise de médicaments n’est pas anodine, et présente de nombreuses contre-indications et effets secondaires. Ils conduisent pour la plupart à une accoutumance et perdent en efficacité sur la durée. Il faut alors augmenter les doses, ou les associer à d’autres médicaments. Malheureusement, ils ne guériront pas la cause de l’insomnie, mais apporteront seulement un soulagement temporaire.

Infusion tilleul, l'Herbier de France

Pourtant, depuis la plus haute Antiquité, la phytothérapie fait ses preuves ! Ainsi, des plantes comme le tilleul, la valériane, la verveine, la passiflore, la camomille, la fleur d’oranger, ou encore la mélisse ont été et sont encore utilisées pour favoriser le sommeil… Et ce, sans effets secondaires ! Vous pouvez les consommer très simplement, en infusion, par exemple.

Les différents cycles du sommeil

Il est courant de distinguer des cycles d’environ 1 heure 30 qui se succèdent durant la période de repos. La durée du sommeil est individuelle, mais il se succède en général de 4 à 5 cycles.

Pendant ces cycles, la profondeur du sommeil est variable en fonction de l’activité cérébrale, allant de l’état de veille au sommeil profond. Le sommeil profond se situe surtout dans les deux premiers cycles, ce qui fait que le sommeil avant minuit est le plus réparateur.

C’est lors du sommeil paradoxal, qui arrive plutôt en fin de nuit, que nous rêvons. Le rêve est nécessaire, car il permet d’alléger l’inconscient. Des expériences ont montré que quelqu’un à qui on supprime les phases de rêve devient vite déséquilibré, stressé…

Le sommeil est donc aussi vital que manger, boire et s’oxygéner
. Un enfant de 5 ans a besoin de 12h de sommeil, à 12 ans une dizaine d’heures et à 20 ans environ 8h. Un adulte “moyen” aura en moyenne besoin d’une nuit de 7h.

Mais tout le monde n’a pas la même typologie, les mêmes besoins. Ce besoin peut dépendre de l’état (grossesse par exemple, ou maladie…), des saisons (rythme jour – nuit), ou encore de l’alimentation, du savoir-récupérer… 20 minutes de relaxation peuvent remplacer un cycle de sommeil ! Mais attention, le plus important n’est pas la quantité, mais la qualité.

Les pathologies les plus fréquentes liées au manque de sommeil

Troubles liés au manque de sommeil

Les ronflements

Les ronflements sont bien souvent significatifs d’une surcharge hépatique. Soutenir son foie, le drainer régulièrement et diminuer la consommation de sucres, notamment les sucres lents (amidons) devrait les soulager.

Les insomnies

Les insomnies peuvent, quant à elles, être :

  • Liées à des causes indirectes comme la douleur (en médecine naturelle, on peut se faire aider dans ce domaine aussi)
  • D’ordre physiologique : quantité excessive de mauvais aliments trop lourds à gérer pour l’organisme et donc difficiles à éliminer…
  • D’ordre nerveux : lors d’un trop plein de stress. Il faudra apprendre à le gérer et à s’en protéger. Par exemple, par le yoga, la relaxation, la sophrologie, le tai chi chuan, etc..

Les difficultés à s’endormir et les réveils nocturnes

Les difficultés à s’endormir et les réveils nocturnes sont souvent les conséquences d’un non respect ou d’une non-adaptation aux cycles du sommeil. Il ne faut pas rater le «train du sommeil» ! Ainsi, veillez à ne pas avoir froid au moment de dormir : usez de bains de pieds, frictions, bouillottes… Et surtout, écoutez-vous ! Lorsque vous sentez le sommeil venir, allez vous coucher, ne luttez pas. Et arrêtez les écrans pour vous glisser sous la couette !

La somnolence diurne

Radis noir ampoules, Nat & Form

La somnolence diurne peut par ailleurs être causée par un engorgement hépatique. Aussi, pour soulager votre foie, veillez à le drainer aux équinoxes (Voir les articles : Drainage de printemps : je bichonne mon foie” et “Pourquoi et comment faire un drainage d’automne ?”). Pensez pour cela aux plantes bienfaisantes pour le foie, telles que le radis noir, l’artichaut, le pissenlit…

Bien dormir n’est pas un simple plaisir, c’est un besoin essentiel, pour se sentir heureux, avoir un organisme qui fonctionne en harmonie, se régénérer, et ainsi ralentir le vieillissement (Voir l’article : “5 conseils pour mieux dormir”).

Martine Calvet, naturopathe