Amandes : ces fruits à manger à toutes les sauces !

Cuisiner les amandes

Torréfiées, moulues, concassées, réduites en purée, pressées pour en faire une boisson végétale… Les amandes font appel à notre imagination et à notre créativité pour nous surprendre en cuisine ! Revenons sur ce petit fruit à coque plein de ressources :

Comment les consommer ?

Selon votre envie ! Certes, les croquer et les faire éclater sous la dent est toujours une bonne idée… Mais il y a tellement d’autres façons de les sublimer qu’il serait dommage de s’en priver.
Récoltée en juin et en juillet, l’amande fraîche (non séchée donc) est encore douce et laiteuse. Ce n’est qu’après une période de séchage (au grand air ou au four, par exemple) qu’on pourra la re-découvrir croquante.

Bocal en verre, Le Parfait

Elle se conserve sans problème toute l’année, au sec, dans un bocal hermétique. Si vous en faites de la frangipane ou de la pâte d’amande, sachez qu’il est tout à fait possible de les congeler pour une plus longue conservation.

Les « plus » santé des amandes

Le saviez-vous ? L’amande est une source nutritionnelle intéressante, notamment pour les protéines (avis aux personnes désireuses de trouver de nouvelles sources de protéines donc !). Avec 25g de protéines pour 100g de produit brut, l’amande obtient ainsi un meilleur score nutritionnel que… Le steak haché (15g) !

Amandes

Mon conseil : ajoutez une petite poignée d’amandes dans votre quotidien pour profiter de ses bienfaits, et ce quelle que soit la forme.

Mais ce n’est pas tout : l’amande est également riche en vitamine E. Or, celle-ci nous permet de lutter contre le vieillissement de nos cellules et les radicaux libres. Sans compter sa richesse en acides gras insaturés, les fameux « bons » gras, à privilégier donc.

Comment crusiner et cuisiner les amandes ?

Cuisiner les amandes

Le “mélange du mendiant”

Si, comme moi, vous appréciez le traditionnel « mélange du mendiant », je vous invite à le préparer vous-même (et, pourquoi pas, le pimper un peu !).

Mélange du mendiant, Jean Hervé

Habituellement composé de raisins secs, de noix, de noisettes, de noix de cajou, d’amandes et de cranberries, il n’est pas interdit de le customiser selon ses préférences. Personnellement, j’adore les noix du Brésil… Chacun(e) sa recette !

Le parmesan végétal

L’amande, nous l’avons dit, permet une grande inventivité en cuisine. Allez, je vous partage quelques-unes de mes préparations. Connaissez-vous, par exemple, le parmesan végétal ? il s’agit d’une poudre faite-maison, idéale pour relever les plats de pâtes quand on souhaite éviter les produits laitiers.

Levure maltée, Markal

Je le prépare en mixant 50g d’amandes émondées avec 20g de levure maltée (délicieux, ce petit goût fromager !) et du sel de mer. Ce mélange sec se conserve dans un bocal hermétique au frais.

La purée d’amandes

L’amande peut aussi être réduite en purée, comme le beurre de cacahuète ou le tahin (à base de sésame), par exemple. S’il se trouve facilement dans le commerce, il est possible de le préparer chez soi, à condition d’avoir un robot mixeur muni d’une lame en S. Il suffit simplement de jeter les amandes dans le bol du robot et de les mixer, étape par étape pour ne pas mettre l’appareil en surchauffe. On obtient tout d’abord une poudre (parfaite pour préparer la frangipane !) puis, au fur et à mesure du mixage, la poudre devient crémeuse : la purée d’amande. Celle-ci peut alors :

  • Remplacer le beurre dans les appareils à gâteaux
  • Être tartinée sur du pain frais
  • Être incorporée dans les sauces…

Les amandes torréfiées dans mes plats salés :

Cuisiner les amandes

Pensez à ajouter des amandes effilées (et torréfiées) dans vos plats salés :

  • Sur une tarte de légumes ou de fruits encore chaude
  • Dans un cake de tomates séchées
  • Dans une poêlée de légumes et légumineuses ou un wok…

Amenez du croquant et du pep’s à vos recettes traditionnelles, une façon simple d’incorporer des protéines sans même y penser. Je les incorpore également dans mes recettes de tartinades de légumes pour amener davantage de texture et booster leur côté satiétogène. A l’approche de Noël, par exemple, j’aime préparer une poêlée de champignons de Paris (ou des girolles, des cèpes) agrémentée de marrons et d’amandes effilées. Je mixe le tout encore chaud et je remplis un plat type terrine, que je laisse reposer au frais.

Le lait d’amandes

Pour les fans du lait d’amande, je vous invite à le préparer maison. En effet, son goût si caractéristique n’en sera que plus prononcé. Si vous affectionnez un bon lait végétal chaque matin, vous pouvez ainsi opter pour le Vegan Milker signé Chufamix :

Lait amandes : Vegan milker, Chufamix

Et si vous ne souhaitez pas investir dans cet appareil, mais que vous avez un blender, alors mixez 100g d’amandes avec 1L d’eau jusqu’à obtenir cette belle couleur blanche. Filtrez ensuite avec un chinois recouvert d’une étamine : vous récupérerez ainsi la boisson d’un côté et l’okara de l’autre. Cette okara peut servir à la préparation d’un second litre de boisson. Le lait aura alors un aspect plus aqueux, moins gras. Autre option zéro déchet : utilisez l’okara en remplacement de la farine dans une recette de gâteau ou de pain (idéalement séchée, voire torréfiée).

Stéphanie, consultante et formatrice chez La Véganista

2 Comments

  • Allergique aux amandes 😭 une alternative pour les desserts (nombreuses recettes en conteniennent)
    Merci 🙏

    • Bonjour, vous pouvez utiliser de la poudre d’amande, de noix de coco, ou tout simplement de la farine en moins grande quantité 🙂