Zoom sur les plantes adaptogènes

Plante adaptogène hysope d'eau

L’adaptation ! Notre ajustement au milieu… La mise en accord de notre organisme  aux conditions de notre environnement, afin de vivre sereinement les stress du quotidien ? On en rêve, tout devient trop exigeant ! Et, des plantes auraient « la finesse » de générer cela ? Oui ! On retrouve principalement les plantes adaptogènes dans les pays aux conditions extrêmes : Chine, Russie, Sibérie et Inde. En effet, historiquement, on avait besoin dans ces zones d’augmenter la résistance physique pour s’adapter aux difficiles conditions de température, d’altitude, de manques et dangers divers… Qui étaient des stress pour l’organisme. Le biotope répondant généralement aux besoins de ses occupants, de telles plantes poussaient dans ces contrées. 

Pourquoi utiliser les plantes adaptogènes ?

Aujourd’hui, l’Agence Européenne de Médecine donne cette définition : « Un adaptogène est défini comme une substance ayant la capacité de normaliser les fonctions du corps et de renforcer l’organisme soumis à un stress ». 

Dans la société actuelle, de nombreux stress physiques et psycho-émotionnels fragilisent la santé de la population. Il existe alors différents types de réponses très efficaces :

  • En tant que naturopathe, je donnerais des conseils d’hygiène de vie, des conseils alimentaires et de compléments nutritionnels visant à rééquilibrer les carences occasionnées. Je conseillerais également différentes techniques de gestion du stress : respirations, yoga, promenades en forêt…
  • Mais j’accompagnerais souvent ces conseils d’une proposition en phytothérapie, de plante adaptogène pour aider la personne à augmenter la résistance de son organisme, à trouver la force de prendre des décisions bénéfiques, à chasser la fatigue, à booster… A retrouver son Energie Vitale. 

En prévention, les plantes adaptogènes vont ainsi aider l’organisme à maintenir son équilibre métabolique et éviter l’installation de pathologies induites. 

Comment ces plantes agissent-elles ? 

Quand notre mécanisme naturel d’adaptation ne peut plus… Le stress devient nocif : 

  • Phase d’alarme : le rythme du cœur augmente et le sang va irriguer les organes vitaux en priorité, les poumons, le cerveau, les muscles… Alors, angoisse, bouche sèche, système digestif en capilotade…
  • Résistance : production de cortisol (via les surrénales) en quantité tant que dure le stress, les défenses immunitaires s’effondrent… Ce qui entraîne alors anxiété, troubles musculaires, mauvais sommeil 
  • Seuil d’épuisement : à force de répétition d’épisodes de stress, les quantités de cortisol provoquent un emballement du système, un épuisement et l’apparition de pathologies de stress. Par exemple, hypertension, ulcère, fatigue chronique, troubles hormonaux, hypersensibilité émotionnelle… Et leur évolution plus grave. 

Ces plantes adaptogènes, ni toniques, ni calmantes, ont plutôt une action normalisante non-spécifique. Cela permet ainsi d’augmenter la résistance globale de l’organisme, de remonter le système immunitaire, d’équilibrer le système nerveux… En dépensant un minimum d’énergie et sans effets secondaires. Ce, contrairement aux classiques café, sucre, tabac, alcool qui sont souvent des tentations dans de telles situations. 

  • Les plantes adaptogènes vont ainsi régénérer nos glandes surrénales qui se sont épuisées à sécréter les hormones du stress : cortisol, adrénaline… 
  • Par ailleurs, elles permettront au corps d’utiliser l’oxygène de façon plus efficace. 
  • Ce faisant, elles aideront les cellules à éliminer les déchets toxiques occasionnés, donc l’organisme à se reconstruire et à retrouver son énergie. 

L’individu retrouvera peu à peu son homéostasie, soit son équilibre psychique, émotionnel et somatique. 

Qui sont-elles ? 

Sur l’immense quantité de plantes recensées, seule une vingtaine possèdent des propriétés adaptogènes. En voici quelques unes, que l’on entend citées pour certains rôles spécifiques. 

Le Panax Ginseng :
Plantes adaptogènes : Panax Ginseng

Traditionnellement utilisé par les Empereurs des anciennes dynasties chinoises, on prête au Panax Ginseng une action sur les performances physiques, intellectuelles et la bonne humeur. Cette plante paraît être l’adaptogène de référence, au point que plusieurs pays lui ont emprunté son nom… 

L’Ashwagandha :

Surnommé le Ginseng indien, l’Ashwagandha est une plante médicinale de l’Ayurveda (médecine traditionnelle indienne). Bien que douce, elle donne la « force du cheval » tout en régulant le système nerveux. 

La Maca :
Plantes adaptogènes : maca

Plante sacrée sur les hauts plateaux du Pérou, la Maca s’avère un très bon reminéralisant et revitalisant. On l’a appelée Ginseng péruvien mais aussi, plus récemment, Viagra péruvien, car elle booste la libido des hommes comme des femmes. 

La Rhodiola :

Utilisée par les Vikings et récemment redécouverte par les Russes, la Rhodiola donne une meilleure résistance globale à l’organisme très intéressante pour la fatigue chronique. Par ailleurs, elle protège le foie, rajeunit et renforce l’immunité. 

L’Astragale :
Plantes adaptogènes : astragale

Cette plante de la Médecine Traditionnelle Chinoise apporte à l’organisme une grande quantité d’énergie et équilibre en douceur les glandes du système hormonal, les surrénales, la thyroïde… Grâce à sa grande richesse en antioxydants, elle prévient aussi les dégénérescences précoces. 

L’Eleuthérocoque :

Parfois nommé Ginseng sibérien, l’Eleuthérocoque est un tonique des capacités physiques et mentales. Il est très utilisé par les sportifs ainsi que par les Russes lors de leurs voyages vers l’espace. 

Le Cordyceps :
Plantes adaptogènes : Cordyceps

Le Cordyceps est quant à lui un champignon tibétain (donc, pas une plante…). On l’utilise en Asie et en Chine pour ses incroyables vertus revitalisantes et énergétiques. En outre, c’est un excellent aphrodisiaque (dans ces contrées, l’énergie sexuelle est le support du QI, soit, de l’énergie vitale et doit donc être entretenu toute la vie).

Le Basilic sacré ou Tulsi :

Le Basilic Sacré est la « reine des plantes » en Inde, et il serait insulte de le consommer au repas ! Il permettrait ainsi de purifier, de clarifier, d’alléger le corps et  l’esprit, et de réguler les niveaux de cortisol. Protecteur de la sphère ORL, digestif, anti-inflammatoire et régulateur métabolique… Une des plantes les plus respectées de l’Ayurvéda ! 

Le Bacopa monieri ou Hysope d’eau :
Plantes adaptogènes : Bacopa monieri ou hysope d'eau

Le Bacopa monieri, plante tonique de l’Ayurvéda, protectrice du cerveau, a des effets très positifs sur les états dépressifs, l’anxiété, les troubles de l’attention… 

La Schisandra : 

Plante de la pharmacopée chinoise, la Schisandra est connue pour être un tonique de premier plan.  Ainsi, elle revitalise l’organisme, stimule le système nerveux, soulage les troubles respiratoires, soutient la fonction hépatique… 

Mais encore… 

Bien sûr, nous sommes un peu frustré(e) que dans un pays aux paysages aussi variés que le nôtre, on ne cite aucune plante adaptogène ! Serions-nous trop modérés dans nos contrées bien tempérées ? Leur efficacité est peut-être moins spectaculaire, mais il y a près de chez moi,  certaines plantes que j’aime et qui m’épatent par leur large spectre d’action, entre autres : 

L’Ortie :

De par sa teneur en minéraux, l’Ortie s’avère une très bonne reminéralisante, et elle permet d’équilibrer le Ph de l’organisme. Par ailleurs, elle est drainante, purifiante et très tonifiante. Je l’ai vue traitée d’adaptogène, et je pense que dans certains cas, ce n’est pas usurpé. 

Le Thym :
Thym

Antiseptique puissant, le Thym renforce le système immunitaire et agit aussi bien sur la zone respiratoire que digestive, il est aussi un tonique pour les convalescents. Sachez par ailleurs qu’il existe plusieurs espèces de thym… Pour chacune, les propriétés thérapeutique en font un aromate qui a plus qu’une saveur intéressante ! 

Le Safran :
Safran

Ses pigments amènent la joie et il aide à lutter contre les états dépressifs… Neuro-protecteur connu pour booster les performances cognitives, on dit que le Safran force également notre organisme à se défendre et stimule le système digestif. 

Quelques super-aliments :

Il existe par ailleurs des produits tellement riches en nutriments, aux vertus proches des adaptogènes, que l’on aime les appeler “super-aliments” :

Les plantes Nootropiques :

Enfin, savez-vous ce que sont les plantes Nootropiques ? Elles permettent d’améliorer les capacités cognitives, apprentissage, mémoire, concentration, sommeil…  Elles pourraient aussi, en préventif ou curatif, modérer les maladies d’Alzheimer et de Parkinson. On y retrouve les adaptogènes cités plus haut, dont Bacopa, Ashwagandha mais aussi le Safran. 

Sous quelle forme en profiter ? 

Choisissez de préférence la plante d’origine traditionnelle, dans un but de qualité. Par ailleurs, soyez vigilant à la fraîcheur du produit. 

Souvent ces plantes sont associées pour présenter des synergies plus spécialisées. Par exemple :

Mélange Ashwagandha, Rhodiola et Griffonia, Laboratoire Inolab
  • Ginseng/Spiruline
  • Safran/Millepertuis
  • Rhodiola/Ashwaganda/Griffonia 

Vous trouverez les présentations classique de la phytothérapie, c’est-à-dire :

  • La plante sèche pour infusion,
  • Plus couramment pour les plantes qui viennent de loin, des poudres de plantes en gélules ou en comprimés
  • Mais aussi, différent types d’extraction : à l’eau, hydro-alcoolique… Ce sont les Teintures-Mères (TM), et aussi les Macérats Glycérinées (MG)

Plantes adaptogènes : quelles
contre-indications ? 

Ces plantes sont dites adaptogènes car elles n’ont pas d’effets secondaires… Quand elles sont consommées dans le respect des doses indiquées. Les seuls effets secondaires précisés pourraient être des dérangements digestifs bénins (diarrhée, maux de ventre, gaz, perte d’appétit). 

Par précaution, je les déconseille toutefois aux femmes enceintes ou allaitantes, jeunes enfants ainsi que personnes sous anticoagulants. 

Longtemps utilisées dans les médecines traditionnelles, leur intérêt est aujourd’hui reconnu. En effet, elles sont de véritables alliées pour affronter les défis du quotidien. Cependant, soyons vigilant(e) à ce que ces plantes adaptogènes ne  comblent pas un manque de bon sens et d’hygiène de vie ! Ainsi, pensez à manger sainement et sans excès, à des horaires réguliers et à respecter un bon rythme de sommeil, tout en profitant du grand air et de la nature ! 

 Martine Calvet – Naturopathe