Les secrets méconnus du microbiote

microbiote

Le microbiote (aussi appelé flore intestinale) est composé de milliards de bactéries, de virus et de champignons. Ceux-ci nous aident à digérer nos aliments et à nourrir notre organisme, notamment les muscles et les organes vitaux. De nombreuses études ont permis de mieux cerner le rôle et le fonctionnement du microbiote. Ainsi, la science a déjà percé certains de ses mystères et est parvenue à soigner quelques-uns de ses maux. Pourtant, il y a encore de nombreux secrets à découvrir et quelques mystères à résoudre pour parfaitement le comprendre !

De quoi est constitué le microbiote ?

Une étude récente qui portait sur les génomes microbiens intestinaux a permis d’en savoir plus sur la constitution du microbiote situé au niveau de notre tube digestif. Cette étude a ainsi offert de découvrir des milliers d’espèces de bactéries, mais aussi quelques centaines de virus et de champignons qui se trouvent tout au long du tube digestif. On a ainsi recensé des centaines de bactéries jusqu’alors inconnues, classées en différentes familles.

La présence de certains de ces micro-organismes était connue depuis plus d’un siècle, mais les nouveaux moyens techniques mis en œuvre ont permis d’en découvrir davantage sur la composition de notre flore intestinale, qui est sans conteste le microbiote le plus fourni du corps humain.

Ces milliards de micro-organismes et de bactéries ne sont pas là par hasard ! Ainsi, elles permettent une régulation de la santé intestinale et renforcent son immunité. Elles permettent également d’absorber certains nutriments. Il est à noter que très peu de bactéries présentes dans la flore intestinale peuvent être cultivées in vitro. Cette étude a également mis en évidence la présence de certains parasites, mais qui ne sont pas nocifs pour l’organisme.

Sachez par ailleurs que la composition de la flore intestinale varie en fonction de la qualité de l’alimentation de l’individu. En cela, la naturopathie peut jouer un rôle important pour la reconstitution du microbiote.

Le microbiote et les différentes parties
du tube digestif

Microbiote système gastro-intestinal

On a constaté grâce à différentes études que le microbiote était principalement localisé dans l’intestin grêle et au niveau du côlon. On a également observé que les bactéries étaient en perpétuelle régénération. Ainsi, des bactéries qui meurent… Et d’autres se créent ! Cette régénération s’effectue notamment grâce à une alimentation équilibrée.

On retrouve les bactéries et autres champignons :

  • Au niveau de l’estomac en quantité limitée (10 à 1000 bactéries/ml)
  • Au niveau de l’intestin grêle (10 000 à 10 millions de bactéries/ml)
  • Et surtout, au niveau du côlon (10 milliards à 10 000 milliards de bactéries/ml)

Plus le microbiote est riche, plus il assure son rôle et mieux la santé de l’individu est bonne. Ainsi, on estime que chez un individu sain, 160 espèces de bactéries composent le microbiote intestinal. Cela représente au total 2 kg de micro-organismes ! Cela peut cependant varier selon l’âge et le sexe de l’individu, mais aussi par rapport à la qualité de l’alimentation.

Le rôle principal du microbiote

rôle du microbiote

Si l’on sait que le microbiote intestinal a pour rôle principal de favoriser la digestion et la transmission des nutriments au niveau de l’organisme, il a de nombreuses fonctions méconnues. L’une de ces fonctions concerne la faculté d’agir comme une barrière contre les bactéries pathogènes. Ainsi, la flore intestinale fait partie de l’ensemble du système immunitaire intestinal. Par conséquent, en cas de mauvaise alimentation, cette barrière peut se fragiliser.

L’autre fonction non négligeable de la flore intestinale consiste à assurer une bonne digestion et un bon transit des aliments. Si le microbiote est constitué de micro-organismes variés, alors la santé intestinale est optimale. Dans le cas contraire, cela peut provoquer des constipations, voire augmenter les risques d’obésité.

La flore intestinale favorise également la fermentation des résidus alimentaires non digestibles. C’est un rôle essentiel pour éviter toute indigestion ou reflux.

On a également découvert que la flore intestinale pouvait favoriser l’assimilation de certains nutriments en jouant sur une combinaison d’enzymes dont l’organisme de dispose pas. Cela contribue à la bonne santé du corps en lui transmettant l’énergie dont il a besoin pour le fonctionnement des muscles.

Le microbiote intestinal participe aussi à la synthèse de certaines vitamines essentielles pour la vitalité du corps. C’est le cas notamment de la vitamine B12.

Enfin, la flore intestinale est capable d’assurer l’hydrolyse de l’amidon, de la cellulose et des polysaccharides. En bonne santé, elle peut limiter l’absorption des acides gras et diminuer les risques de prise de poids. Elle joue aussi un rôle fondamental concernant l’immunité.

La naturopathie au secours de notre flore intestinale

bonne santé microbiote

Avec toutes ces bactéries qui restent pour certaines méconnues, la flore intestinale continue de nous révéler ses secrets au compte-gouttes. On a ainsi découvert que cette flore intestinale jouait un rôle prépondérant contre la prolifération de certains microbes ou contre les effets nocifs de virus. Elle joue également un rôle crucial dans l’imperméabilité intestinale, en ne faisant passer dans l’organisme que les nutriments autorisés.

Un microbiote intestinal en mauvaise santé peut provoquer une mauvaise digestion. Et, surtout, il peut favoriser le passage dans l’organisme de certains aliments non reconnus qui provoqueront des allergies, des intolérances ou des troubles du comportement.

Les experts ont découvert, de manière surprenante, que le microbiote intestinal jouait un rôle non négligeable sur la santé mentale. C’est ce qui a incité certains à donner à notre intestin le surnom de “second cerveau”.

C’est dans cette optique que la naturopathie prend tout son sens. Ainsi, elle utilise des plantes, végétaux et éléments naturels pour préserver la santé de notre flore intestinale et réduire les effets de la malbouffe et du stress.

Le fait d’en savoir plus sur la composition de notre flore intestinale et surtout sur son rôle a donc permis à la naturopathie d’avoir une action encore plus globale. Cela lui a offert aussi d’en comprendre certains effets… Et donc de proposer un remède à base de gestes simples et d’éléments naturels pour retrouver la forme physique et mentale ! Concernant le microbiote en particulier, vous pouvez ainsi notamment recourir aux probiotiques. (Voir l’article : “Probiotiques, les champignons de l’immunité !”)

Loïc Ternisien, Naturopathe N.D. et énergéticien