Connaissez-vous le savon d’Alep ?

Originaire d’Alep en Syrie, ce savon composé d’huile d’olive et de baies de Laurier existe depuis plus de 3500 ans. C’est donc le plus ancien savon du monde, et sa recette reste inchangée.

En raison de la guerre en Syrie, l’approvisionnement de ce savon est de plus en plus compliqué, et les contrefaçons fleurissent parfois ça et là. Il est donc essentiel d’apprendre à reconnaitre un vrai savon d’Alep.

Les propriétés du savon d’Alep

Sa composition est des plus simple : huile d’olive, huile de baie de laurier, eau, et soude naturelle. Une composition unique qui confère au savon de nombreuses vertus.

En effet, il nettoie la peau sans l’agresser, l’hydrate et la protège. En clair, c’est un savon doux qui convient à tous les types de peaux, même les plus fragiles. Il est particulièrement adapté aux peaux sèches, ou en cas d’acné, d’eczéma ou de psoriasis. Ce savon est également un désinfectant, ce qui en fait aussi un excellent savon à barbe !

Pour l’adapter au mieux à vos besoins, regardez le taux d’huile de baies de laurier qu’il contient.

  • Entre 5 et 15% : le savon convient aux peaux sèches ou sujettes à l’eczéma.
  • De 15 et 25% : il est idéal pour les peaux mixtes.
  • Entre 25 et 40% : il s’adresse aux peaux grasses et/ou à problèmes.

On le sait peut-être moins, mais le savon d’Alep s’utilise aussi pour le soin des cheveux. Grâce à sa teneur en huile de baies de laurier (recommandée pour traiter certaines affections de la peau), il aide à combattre les pellicules. Si vous l’utilisez pour cela, inutile de faire plus de deux shampoings par semaine. Par contre, afin de bien éliminer les résidus de savon pratiquez le rinçage au vinaigre.

Rinçage au vinaigre : Dans un grand verre d’eau, ajoutez une cuillère à soupe de vinaigre de cidre, et utilisez en dernière eau de rinçage. Cheveux doux et brillants garantis ! Et rassurez-vous, l’odeur de vinaigre disparaît au séchage. Et si l’odeur de vinaigre vous dérange vraiment trop, vous pouvez remplacer par du jus de citron.

Savon d'Alep Karawan

Comment est-il fabriqué ?

Dans un chaudron, l’huile d’olive, l’eau et la soude d’origine végétale sont chauffées à ébullition pendant trois jours. S’enclenche alors la réaction de saponification : corps gras + soude = savon + glycérine. L’huile de baie de laurier (qui est rare et chère) est ajoutée en fin de processus.

La pâte de savon obtenue est alors étalée sur le sol pour préparer le séchage. Des ouvriers chaussés de planchettes marchent dessus pour uniformiser l’épaisseur. Ensuite, toujours au sol, le savon est découpé en blocs et estampé du sceau du fabricant.

Les cubes de savons vieillissent entre 6 mois et 3 ans ( (à titre de comparaison, « la cure » en saponification à froid est de 1 à 3 mois) .

Comment reconnaître un savon d’Alep ?

Vérifier sa composition

  • Le savon d’Alep est 100% végétal et doit uniquement contenir les 4 ingrédients cités plus haut. Méfiez-vous donc des étiquettes qui indiquent « huile de palme », « sodium Tallowate » ou « sodium lardate ». Ces derniers signifient la présence de graisses de bœuf ou de porc, qui servent d’émulsifiant ou d’agent nettoyant. Leur usage peut entraîner des boutons ou des rougeurs, et boucher les pores de la peau.
  • Attention également aux ajouts d’adjuvants, de conservateurs ou de parfum. Un vrai savon d’Alep sent le laurier et l’olive.
  • Le taux de soude du savon doit être inférieur à 0,5%. Au-delà, il peut assécher la peau.

Regarder son aspect

  • Le véritable savon d’Alep se présente sous forme de cube, à l’aspect pas très glamour.
  • Pour la couleur, le savon doit être brun-beige à l’extérieur et vert émeraude à l’intérieur.
Véritable savon d'Alep

Retrouvez notre sélection de savons d’Alep d’origine véritable et/ou bio !

Laisser un commentaire