L’orge commune (Hordeum vulgare) est une céréale de la famille des Poaceae, ayant une forte ressemblance physique avec le blé. L’orge est caractérisée par des épis aux longues barbes, par des tiges dressées, robustes, poussant en touffes et pouvant atteindre de 60 à 120 cm.

Elle fait partie des premières céréales domestiquées :

  • Bien adaptée au climat méditerranéen, rustique, elle a été la principale céréale cultivée dans l’Antiquité grecque. Elle servait notamment à préparer des galettes et/ou des bouillies.
  • Elle était également déjà présente en Asie occidentale, dans la vallée du Nil, et dans le nord-est de l’Afrique, il y a plus de 15 000 ans
  • En Europe au Moyen-âge, le pain fait à partir d’orge et de seigle était la nourriture de base des paysans, tandis que les classes supérieures consommaient du pain de blé.
  • Dans les aliments de base des tibétains, on trouve le tsampa, qui est une farine d’orge grillée.
  • En moyenne, 11 millions de tonnes d’orge sont produites en France chaque année. La France est le premier producteur d’orge brassicole de l’Union Européenne, et le premier exportateur mondial de malt. Ce qui fait que 15 % des bières brassées dans le monde le sont à partir d’orges français.
l'orge commune

Champ d’orge

De l’orge à manger :

  • L’orge favorise une bonne digestion. Elle apporte des fibres, des vitamines du groupe B, du sélénium, du phosphore, du fer, du zinc, du cuivre et du magnésium.
  • Elle contient huit acides aminés essentiels et a une action favorable sur le taux de sucre dans le sang, et sur la flore intestinale.
  • L’orge perlé est un grain d’orge qui a été « poli » (d’où l’apparence de perle), mais qui du coup a perdu son germe ainsi qu’une bonne partie de ses nutriments. A utiliser en salades composées, avec des légumes, ou ajouté dans les potages. Il faudra 40 minutes de cuisson, dans un grand volume d’eau bouillante salée, pour le consommer
  • L’orge mondé : son lui retire sa première enveloppe extérieure, mais on conserve le son et le germe. Il est donc plus nutritif que le perlé. Il faudra 90 minutes de cuisson, dans un grand volume d’eau bouillante salée, pour le consommer.
  • Au rayon alimentaire, on trouve aussi l’orge sous forme de farine, ou de flocons.
  • Le goût de l’orge est un peu plus prononcé que celui du blé.

    De l’orge à boire :

  • Le jus d’herbe d’orge, est un complément alimentaire, dont les propriétés furent misent en avant par le pharmacien japonais Yoshihide Hagiwara dans les années 1960. Ce jus est reconnu pour sa teneur en micro-nutriments et en enzymes, notamment en vitamine B9 et en antioxydants.
  • Aujourd’hui, le principal débouché de l’orge est la bière. L’orge doit alors avoir une qualité optimale : une humidité inférieure à 14,5 %, un taux de protéines entre 9,5 % et 11,5 %, une énergie germinative supérieure à 95 %.
  • Le malt d’orge est aussi utilisé pour la production du whisky.
  • L’orge torréfiée puis infusée, peut se substituer au café.
  • Le sirop de malt, un édulcorant, est produit à partir des grains d’orge germés. Le sirop de malt concentré contient environ 65 % de maltose, 30 % de glucides complexes et 3 % de protéines.

    L’orge en alimentation animale :

  • L’orge est une importante ressource énergétique en alimentation animale, mais pauvre en protéines. L’utilisation majoritairement fourragère de cette plante explique que le kilogramme d’orge serve encore de nos jours à mesurer la valeur énergétique des rations données aux animaux, en effet, une unité fourragère (U.F.) est égale à un kilogramme d’orge.
l'orge en grains

Grains d’orge

Laisser un commentaire