Manger des fruits, bonne idée !!!

En ce moment, les fruits sont magnifiques, variés et très abondants : les pèches, nectarines, abricots, les melons, les prunes, les framboises, les cassis bientôt les myrtilles, les raisins de toutes sortes, les figues, encore des fraises, et après les nouvelles pommes et poires, les grenades… !

Les fruits : Aliments santé !

Beaucoup pensent qu’il ne faut pas trop en consommer car très riches en sucre… Or, le sucre doux des fruits bien mûrs, que les fourmis reconnaissent, et qui coule des pommes cuites au four sans ajout de supplémentaire de sucre : le fructose (ou lévulose) est facilement assimilable d’autant plus qu’il est accompagné par les fibres et les autres ingrédients du fruit que l’on trouve aussi dans la peau, dans les pépins… et ceci sans fatiguer notre organisme.

On peut même dire que la consommation régulière de fruits crus entiers fait baisser les risques de diabète et favorise la guérison des diabétiques, parce qu’ils n’épuisent pas leur foie. Les fibres et les autres nutriments du fruit, sont un soutien évident au métabolisme du sucre. Les fruits peuvent donc être considérés comme des aliments santé, mais lisez jusqu’au bout… car il faut savoir les manger !

Il n’en est pas de même pour les jus de fruits (même faits maison) qui, du fait de la suppression des fibres, ont un index glycémique beaucoup plus élevé… Un jus n’est pas un fruit, une compote non plus. Cependant une compote (sans sucre ajouté) fera un excellent dessert, et un jus de fruits et légumes à l’extracteur, une bombe de vitamines, car pour un verre, vous mettrez plusieurs pièces ; le smoothie conserve aussi des fibres.

Privilégiez les fruits qui ont poussé sans produits chimiques, cueillis mûrs et consommés fraîchement récoltés, donc idéalement : locaux et de saison ! Ils seront alors très riches en nutriments divers.

  • Vitamines : A, C…
  • minéraux (dans les synergies et les proportions idéales : c’est la nature qui les a choisies !)
  • anti-oxydants : des polyphénols (flavonoïdes, anthocyanes du raisin), des caroténoïdes (lycopène de la tomate), … Ces nutriments se trouvent principalement dans les produits frais et colorés. Ce sont ces composés qui colorent les fruits et légumes, et qui leur permettent de résister aux agressions extérieures, eux qui n’ont pas la chance de pouvoir se déplacer quand le soleil tape trop fort, que les autres plantes les bousculent, que les parasites s’y mettent, bref que leurs conditions de vie sont difficiles. Vous en avez besoin vous aussi, pour lutter contre les radicaux libres qui altèrent vos cellules et vous font vieillir, et votre seul moyen de vous en procurer est de manger des légumes et des fruits colorés. Ainsi, le violet des cassis et du raisin, le rouge des cerises, des grenades et de la tomate, l’orange des abricots et des nectarines…etc, sont-ils d’excellents signes indicateurs.
    Les fruits bios sont riches en vitamines et minéraux, car la terre dans laquelle ils poussent est plus vivante. S’ils ne sont pas stockés trop longtemps, vous en profiterez au maximum.Habituez-vous à choisir le fruit entier, beau, coloré, odorant… cueillez-le vous même si vous en avez l’occasion !

    Comment bien les manger ?

    Ensuite il faudra qu’il soit bien digéré, puis bien assimilé afin que nos organismes en profitent pleinement. Pour cela consommez-les estomac vide, en moyenne 3h après un repas, ou 1h avant le suivant. Idéalement, le matin à jeun, ou bien en collation à 11h ou à 17h, en ne les associant pas à un autre type d’aliment. Et mâchez-les (les enzymes salivaires commencent la digestion).
    Dans ces conditions, vos fruits traversent l’estomac, mais ne s’y arrêtent pas, et arrivant dans l’intestin, l’assimilation de leurs nutriments va être très rapide. Le fruit est alors digéré en 30 à 60 mn.

    Si vous les consommez associés à d’autres aliments, et à plus forte raison, en fin de repas, il n’en est pas de même car tous les autres aliments ont besoin de s’arrêter dans l’estomac pour être découpés en petites molécules qui, elles pourront être assimilées et servir à l’entretien et au renouvellement des cellules de votre organisme.
    Ce travail peut se faire grâce à la sécrétion par la muqueuse gastrique d’acide chlorhydrique. Le bol alimentaire est alors brassé pendant 2 à 3 heures pour un repas, puis le chyme obtenu passera dans l’intestin grêle pour continuer la digestion.
    Imaginez vos abricots du dessert ainsi brassés… avec poulet, riz et acide chlorhydrique ! Leur acidité va s’ajouter à celle déjà présente, la fermentation va augmenter (ainsi que votre inconfort) et quand le résultat arrivera dans l’intestin… les nutriments n’auront pas survécu, et le fruit se sera transformé en alcool (fini : vitamines bienfaisantes… !)

    Attention, la tomate est un fruit ! Bien-sûr nous aimons les manger en salade, avec de la mozzarella du basilic et de l’huile d’olive… Mais si vous êtes fragile de l’estomac, des intestins, replacez-la durant 10 jours à sa place de fruit, et donnez-moi des nouvelles.
    Sachez aussi que : les fruits mûrs sont généralement alcalinisants, mais un fruit qui n’est pas mûr, qui a subi divers traitements chimiques, pesticides ou gaz pour le faire mûrir, en plus d’être pauvre en vitamines, minéraux, antioxydants, va vous intoxiquer (donc solliciter votre foie…) et acidifier votre organisme. N.B : Un organisme acidifié aura, selon l’âge, des problèmes nerveux, d’arthrose, de rein…

    Que ceci ne vous décourage pas de croquer dans ces douceurs désaltérantes, prises dans les meilleures conditions, elles nous feront un bien fooooooooooooou ! Il a été constaté, lors d’une consommation régulière, une baisse du poids et diminution du tour de taille. Les chercheurs concluent, avec bon sens, qu’une alimentation riche en fruits et légumes est une excellente prévention aux différentes maladies chroniques.

 

Auteur : Martine Calvet Naturopathe 

Laisser un commentaire