On est tous tentés de donner les restes d’un repas à notre animal préféré ou un su-sucre au moment du café… Ces comportements anthropomorphiques, qu’on imagine souvent anodins, et qui font souvent plus plaisir au maître qu’à Rex ou Mimine, sont en réalité très dangereux pour la santé de nos animaux de compagnie. En France, plus de 50 % de nos chiens et chats sont en surpoids et un quart sont même obèses. On constate d’ailleurs ces 10 dernières années, une forte augmentation de ce phénomène. Cette pathologie peut toucher tous nos animaux, du chien au chat, et même les NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie) comme les chinchillas, les serpents ou les écureuils.
Le surpoids peut entraîner des problèmes importants sur la santé de votre animal :

  • une diminution de l’espérance de vie,
  • des insuffisances respiratoires et cardiaques,
  • du diabète
  • des problèmes de peau,
  • des conséquences sur leur appareil locomoteur (les articulations ont du mal à supporter la surcharge pondérale ce qui peut engendrer une arthrose précoce).
  • l’excès de sucre peut avoir des effets néfastes sur leur dentition, qui risque de se dégrader plus rapidement.
  • des problèmes de digestion

Toutes ces maladies ont un réel impact sur les frais vétérinaires payés par le propriétaire.

La cause ? Nous sommes fautifs !

Comme pour nous humains, le fond du problème est la sédentarité. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les chiens et les chats ne mangent pas plus qu’avant, mais proportionnellement à leur manque d’activité, nous les nourrissons trop ! Encore faut-il s’en rendre compte… En France, en 2010 une enquête (BVA/Gammevert) indiquait que seuls 13% des propriétaires d’animaux domestiques ont conscience d’un problème de poids chez leur compagnon à 4 pattes… Un mode de vie moins actif peut également jouer sur leur santé mentale : certains peuvent souffrir de stress, voir de dépression.
On peut également remettre en cause l’attitude fréquente qui consiste à donner des friandises à son chien ou à remplir sa gamelle par affection ou par culpabilité de le laisser seul à la maison. La taille ainsi que la qualité des rations, souvent mal adaptées, posent problème : une alimentation trop riche en graisses, de mauvaise qualité et qui ne contient pas assez de protéines sera néfaste pour leur organisme.

Quelles solutions envisager…

Il est utile de rappeler qu’il faut administrer un vermifuge à votre animal 2 à 4 fois par an (en fonction de son poids et de son activité) afin de lui éviter et de vous éviter) toute contamination par ces parasites intestinaux que sont les vers plats et les vers ronds.
On privilégiera plutôt des croquettes ou des pâtées avec un taux de protéines avoisinant les 30%.  On vérifiera également que les croquettes au poulet, soient bien à base de poulet ! Et si possible une alimentation qui contienne des vitamines, des fibres et des oligo-éléments. Bien sur on évitera les croquettes avec du sucre ajouté.
De nombreuses gammes d’alimentation BIO pour animaux proposent des recettes adaptés et de bonne qualité qui respectent les besoins énergétiques à chaque stade de la vie de l’animal, en fonction de sa taille ou encore si il est stérilisé ou non. Ces croquettes ont des formulations qui ne contiennent ni additifs (colorants, arômes, parfums…), ni de composés appétants, et avec des enrobages naturels, comme par exemple les produits Félichef, ou encore Yarrah :

Il est important de surveiller le poids de son animal. Le Banfield Pet Hospital de Portland, rappelle que le poids idéal pour un chien ou un chat se caractérise par le fait de pouvoir sentir les côtes de l’animal au toucher sans pour autant les voir. Si l’animal est 10% au-dessus du poids requis, les côtes ne sont plus visibles ni senties et s’il est 20% au-dessus, la taille n’est plus visible. L’obésité commence au-delà de 20% du poids idéal.
Une autre cause de ce surpoids étant la sédentarité, il est important de faire sortir son animal, de l’emmener en balade ou en footing. Si notre compagnon n’est pas un grand sportif on peut privilégier les petites randonnées avec des plans inclinés, ou encore le faire jouer avec des accessoires ou mieux, avec d’autres animaux afin qu’ils se dépensent ensemble !

Si l’on souhaite « faire plaisir » à son animal, ou encore utiliser une « récompense » au dressage, il existe des produits adaptés comme Delizie Diet Bio :  sa teneur en graisses et son origine végétale en font un aliment très digeste. C’est le complément nutritionnel idéal d’une alimentation saine et équilibrée, adapté aux régimes pauvres en calories, rendant ces biscuits parfaitement indiqués pour les sujets ayant tendance au surpoids et sédentaires qui ont besoin de fréquentes gratifications via la nourriture. Et toujours mettre de l’eau fraîche à disposition.
Donc si on repère des signes de surpoids chez notre animal préféré, on diminue les rations et on passe à des aliments de meilleure qualité, mais aussi et surtout on lui fait faire de l’exercice ! Il en sera ravi et vous le fera savoir !

(Article rédigé par notre aimable stagiaire Justine Amalvy)

Laisser un commentaire