Pourquoi choisir des cosmétiques vegan ?

Pourquoi choisir des cosmétiques vegan

Vous privilégiez la qualité biologique ? En priorisant la saisonnalité des produits ? Vous tendez vers le zéro déchet autant que possible ? Et si vous jetiez un œil à votre trousse à maquillage ? Les produits de beauté méritent, eux aussi, toute notre attention pour les consommateurs éclairés et responsables que nous sommes. Alors pourquoi consommer des cosmétiques vegan ?

Des animaux dans le make-up ?

C’est peut-être surprenant, bien que l’information soit aujourd’hui de plus en plus accessible sur le sujet, mais des produits d’origine animale peuvent effectivement … Se retrouver dans notre shampooing ou notre gloss ! Alors, que l’on soit vegan ou non, peut-on considérer comme « normal » le fait de se doucher avec de la graisse de bœuf – par exemple – ?

Il faut bien comprendre que l’industrie de l’élevage engendre de nombreux déchets : carcasses d’animaux, tendons, peaux… Ces sous-produits sont ensuite revalorisés et donc revendus à d’autres industries qui les transformeront en pâtés pour chiens, en colle pour le textile, en fertilisants pour les sols ou encore en cosmétiques.

Comment dénicher ces produits animaux dans notre salle de bain ?

Et bien, je vous encourage, comme toujours, à lire avec attention les étiquettes. Vous pourriez y trouver :

  • De la cire d’abeille (classique, notamment dans les baumes et les bougies de massage).
  • Du carmin, aussi appelé “rouge cochenille”, “rouge naturel 4”, “E120” ou “acide carminique”. Il s’agit en fait de cochenilles écrasées pour obtenir une jolie couleur rouge que l’on retrouve dans les vernis à ongles, les rouges à lèvres et gloss, les fards.
  • De la guanine. Issue des écailles de poisson, elle confère aux cosmétiques une jolie couleur irisée.
  • Mais aussi de la lanoline (issue de la laine de mouton).
  • Ou encore de la bave d’escargot …

Un rapide coup d’œil, enfin, à vos pinceaux et brosses : les poils sont-ils synthétiques ou issus de chèvres ou de sangliers ?

Cosmétiques vegan : des labels pour nous éclairer

Des cosmétiques labellisés vegan
Cosmétiques vegan

Il est aujourd’hui possible de s’en remettre aux labels vegan. Qu’ils soient français ou internationaux, ils viennent en effet rassurer le consommateur sur la composition du produit mais aussi sur son processus de fabrication. Ainsi, le label atteste que le shampoing, le fard à paupière, le mascara, etc. n’a pas été testé sur des animaux de laboratoire. Certains vont jusqu’à refuser la labellisation aux marques qui exportent en Chine (puisque les tests sur les animaux sont un pré-requis pour le marché chinois).

Parmi les labels, le plus connu est certainement le petit lapin rose « cruelty free » de la PETA. Il annonce un produit exempt de toute substance d’origine animale et non testé sur les animaux.

Plus récemment, en France, est apparu le premier label végane : EVE (Expertise Végane Européenne). Celui-ci reconnaît les produits comme étant vegan (textiles, alimentation mais aussi cosmétiques). EVE a par ailleurs la volonté d’aller plus loin encore dans le domaine de l’éthique, en prônant l’environnement et la santé humaine. Ainsi, certaines substances dites « controversées » font elles aussi partie de la « liste noire » du cahier des charges (notamment les additifs).

Une trousse à maquillage cruelty-free

Vous avez ici toutes les clefs pour une salle de bain éthique et respectueuse des animaux ! Si lire les étiquettes peut s’avérer fastidieux, voire périlleux, il est toujours possible de faire confiance aux labels engagés. Et pourquoi pas tendre par ailleurs vers des produits les plus bruts qui soient ?

cosmétiques vegan : utiliser des produits bruts comme l'argile, les sels, l'huile de coco

Ainsi, l’argile pour un shampoing sec, à choisir selon nos besoins, l’huile de coco pour nous démaquiller (rien n’y résiste, pas même le waterproof !), le gel d’aloe vera pour hydrater notre peau… Mais aussi les huiles végétales, à choisir, là encore, selon les besoins de notre peau/ de nos cheveux !

Les solutions les plus simples sont souvent les meilleures !

Stéphanie, Consultante & Formatrice Culinaire chez La Véganista

1 Commentaire

  • Consommatrice convaincue de produits bio depuis de nombreuses année (le bio est également mon domaine professionnel), je suis actuellement dans une démarche renforcée et je commence à me rapprocher d’une consommation zéro déchet et végane. Ainsi, l’ensemble des nouveaux produits cosmétiques que j’achète sont à présent vegan. Ils ne coûtent pas plus cher que d’autres cosmétiques bio et sont tout aussi efficaces: aucune raison de ne pas passer le pas! Maintenant je me maquille sans qu’aucun animal n’ait été maltraité pour ça :D! De plus, je fabrique mon démaquillant maison à base d’huile végétale et d’hydrolat: hyper simple, sain et sans produits animaux (et non, je ne l’ai pas testé sur le chat du voisin, promis 😉 )!