Probiotiques, les champignons de l’immunité !

Vous avez sûrement déjà entendu entendre ce nom des « probiotiques ». Ces micro-organismes ont en effet de nombreuses vertus : flore intestinale, système immunitaire, digestion, amélioration du transit… Près de 500 familles différentes de bactéries vivent ainsi dans notre côlon. En outre, on dénombre plus ou moins 100 000 milliards de bactéries dans le gros intestin. La densité de bactéries diffère en fonction de plusieurs facteurs :  la santé, l’âge, la prise de traitements médicamenteux, le stress… Ils contribuent au bien-être intestinal en général tout en renforçant notre système immunitaire. Il existe des sources naturelles de probiotiques mais on les trouve aussi sous forme de compléments alimentaires dont les résultats sont très efficaces.

Quelles différences entre prébiotiques et probiotiques ?

On appelle prébiotiques les éléments contenus dans notre alimentation (essentiellement à partir des fibres). Ils ont pour fonction d’alimenter le microbiote intestinal. On les oppose aux probiotiques, lesquels sont des bactéries pouvant générer des bienfaits indéniables sur la santé.

Pour résumer, les prébiotiques sont des fibres végétales, tandis que les probiotiques sont des micro-organismes.

Pourquoi consommer des 
probiotiques ?

Premièrement, consommer des probiotiques nous permet d’améliorer et de réguler notre transit intestinal, qu’il soit lent ou accéléré. Que vous ayez des ballonnements ou des gaz intestinaux, les probiotiques régulent la flore intestinale en totalité. Ils régénèrent également celle-ci après une prise de médicaments ou antibiotiques par exemple.

Les probiotiques ont également un rôle antiseptique au niveau de l’appareil digestif. Ils agissent favorablement dans le cas de maladies inflammatoires de l’intestin (syndrome de l’intestin irritable ou maladie de Crohn par exemple).

Certaines souches (L.gasseri) permettent par ailleurs de maintenir ou de faire perdre du poids.

Enfin, consommer des probiotiques permet de stimuler le système immunitaire. En effet, 60 % des cellules immunitaires siègent dans le système digestif.

Quelles sont les sources naturelles de probiotiques ?

Si vous consommez des yaourts, vous consommez  sans le savoir des probiotiques. En effet, ils en sont riches, tout comme le lait fermenté, la choucroute, les dérivés du soja (miso, tempeh …), les bières non pasteurisées, le pain au levain, les olives, les cornichons …

Les probiotiques sous forme de  compléments alimentaires

Probiotiques Probiotil Ultra, Phyto-Actif

Il est possible de consommer des probiotiques naturellement, mais pris sous forme de compléments alimentaires. Leur consommation est très efficace. Vous pouvez alors les trouver en sachets, en gélules, sous forme de gomme à mâcher, en gouttes …

Comment les choisir ?

Afin de vous assurer une pleine efficacité des probiotiques voici quelques conseils pour bien les choisir :

Probiotiques lactobacillus gasseri 50 milliards, Laboratoires SFB
  • En premier lieu, il faut qu’ils soient composés de souches de probiotiques reconnues comme les Lactobacillus (acidophilus, casei, gasseri) ou les Bifidobacteriuls (bifidum, longum).
  • Par ailleurs, idéalement, ils devraient être composés de 2 milliards de bactéries au minimum.

Sachez enfin que vous pouvez les associer à des prébiotiques et une prise de vitamines, minéraux et oligo-éléments.

Comment les consommer ?

  • Sous forme d’une cure de trois mois,
  • Le matin à jeun dans un grand verre d’eau ,
  • Veillez à la conservation de vos probiotiques, certains doivent-être conservés au frais.

La levure de bière

Probiotiques : levure de bière, Nat & Form

La levure de bière est un probiotique très efficace, compte tenu notamment de sa grande richesse en vitamines B. C’est une levure active composée de champignons microscopiques.

Elle est bien connue pour protéger la peau, renforcer les ongles ou les cheveux et diminuer les sensations d’inconforts intestinaux (Voir l’article : “Comment utiliser la levure de bière ?”).

Elle est vendue sous forme de gélules, de paillettes, de poudre ou de flocons.
Vous pouvez faire une cure de 1 à 3 mois en fonction des effets recherchés.

Le Kombucha

Probiotiques : Kombucha, Germline

Le kombucha est une boisson pétillante et fermentée à base de thé, souvent noir ou vert, et de sucre. Elle est le résultat d’une culture de levures saccharomyces et de bactéries bienfaisantes.

Riche en probiotiques, cette boisson offre beaucoup de vertus pour la santé. Tout comme les probiotiques, elle améliore la digestion et stimule notre système immunitaire.

Vous la retrouverez en bouteille, soit nature, soit avec des ajouts comme de l’aloe vera, ou des parfums comme la menthe, les fruits rouges, ou encore des épices.

Le Kéfir

Probiotiques : Kéfir, Karma

Comme le kombucha, le kéfir est une boisson pétillante et sucrée. Il en existe plusieurs sortes : le kéfir de lait ou le kéfir d’eau. On l’obtient par fermentation de grains de kéfir dans du lait ou dans de l’eau. Le kéfir d’eau se mélange également avec des fruits (Voir l’article : kéfir et kombucha, des boissons santé !”).

C’est une boisson rafraîchissante, très riche en micro-organismes.

Les grains de kéfir forment ce que l’on appelle un SCOBY (Symbiotic Colony Of Bacteria and Yeast). C’est en fait une colonie de bactéries et de levures qui cohabitent et se développent entre elles.

LE BERRIGAUD Laureline, Diététicienne de l’Assiette Pensante