3 astuces pour récupérer après l’accouchement

Récupérer après l'accouchement

L’étape de l’accouchement est passée, et bébé arrive à la maison. Il s’agit maintenant de trouver un équilibre avec cette petite merveille qui vient bousculer vos habitudes. C’est donc une nouvelle dynamique à mettre en place progressivement avec vous-même et votre entourage.  Il n’existe pas de recette miracle… A chacun alors de trouver ce qui lui convient le mieux, de créer de nouveaux repères en fonction de ses besoins. Une chose est sûre : devenir maman, c’est avant tout répondre aux besoins de bébé sans pour autant s’oublier !

La grossesse et l’accouchement sont des moments uniques et bouleversants sur tous les plans : physique, psychologique et émotionnel. Votre corps s’est transformé, la fatigue s’est installée… Gardez un peu de temps pour  prendre soin de vous ! Ainsi, vous vous réappropriez votre corps avec bienveillance, vous reposez après l’accouchement et accueillez positivement les changements qui s’offrent à vous.

Je veille à me reposer et 
à être au calme

Une maman reposée est une maman apaisée ! 

Ne culpabilisez pas de prendre du temps pour vous car vous en avez besoin. Soyez à l’écoute de vos ressentis et accueillez ce qui se passe en vous. Ce n’est pas toujours facile, car notre société ne laisse pas beaucoup de place au repos, au silence et à la lenteur. Cependant, la période post-accouchement nécessite d’apaiser son système nerveux et d’être au calme. Faites-vous entourer et demandez de l’aide si vous sentez que vous êtes débordée par les tâches quotidiennes.

Quand bébé dort, vous pouvez en profiter pour vous poser tranquillement à côté de lui.

Quelques pistes pour savourer ce temps calme qui vous est offert :

  • Faire une petite sieste.
  • Lire quelques pages de votre livre de chevet.
  • Pratiquer un exercice de respiration comme la cohérence cardiaque (Voir l’article : « Réguler son stress avec la cohérence cardiaque »).
  • Mais aussi, écouter un enregistrement de sophrologie ou votre podcast préféré…
  • Ou toute autre activité qui vous permettra de vous ressourcer, au calme ! 

Je pense à méditer, à me relaxer

Accouchement : la méditation pour se relaxer

« La méditation en pleine conscience permet de travailler son discernement, de distinguer l’urgent de l’important, de répondre avec attention plutôt que de réagir avec rapidité… » 

Christophe André

Entre votre nouveau rythme de vie à mettre en place, les pleurs de bébé, les hormones qui jouent avec vos émotions, la fatigue qui se fait sentir… Ce n’est pas toujours facile de rester zen et de lâcher prise face aux doutes et angoisses qui peuvent vous asphyxier.

La méditation est ce qu’il vous faut ! Trouvez un endroit au calme chez vous et essayez de toujours méditer à cette même place chaque jour. Vous pouvez créer une atmosphère apaisante à l’aide d’une bougie, d’une musique de relaxation, d’un tapis et d’un petit coussin. 5 à 10 minutes de méditation par jour vous feront le plus grand bien ! 

Grâce à la méditation, votre corps entre dans un état de relaxation profond. Votre respiration ralentit. Vos pensées sont entraînées dans le « ici et maintenant », et vous vous focalisez sur vos ressentis (Voir l’article : « La méditation, qu’est-ce que c’est ? »).

Après l’accouchement, je me remets en mouvement en douceur 

Accouchement : la marche en nature pour se remettre en mouvement

Durant les premières semaines qui suivent l’accouchement, oubliez tous les sports intensifs. D’ailleurs, il est conseillé d’avoir fait votre rééducation du périnée avant de pouvoir reprendre ce genre d’activités. Mais pas question pour autant de rester affalée ! En effet, il faut remettre le corps en mouvement, tout en douceur. 

Quelques pistes pour vous remettre en mouvement doucement :

  • En premier lieu, privilégiez la marche en pleine nature fréquemment. Prenez le temps de respirer l’air frais qui caresse votre visage, d’observer la faune et la flore environnante.
  • Pratiquez également des étirements doux chaque jour.
  • Adoptez par ailleurs une bonne posture quand vous portez bébé, ou quand vous allaitez.
  • Enfin, n’hésitez pas à solliciter votre conjoint pour un petit massage…

Marie, nutrithérapeute et consultante nutrition

Laisser un commentaire