Mon compost eezy, de l’appartement au jardin !

Compost

Le compost résulte de la dégradation et de la fermentation de déchets organiques. Ainsi, la matière organique est décomposée par des micro-organismes ( bactéries et champignons) qui la transforment ensuite en éléments simples, lesquels alimentent à leur tour les végétaux. Si vous aimez jardiner, pour faire pousser vous-mêmes vos fruits et légumes ou tout simplement pour le plaisir de vous entourer de belles plantes, alors il est fort possible que l’idée de faire votre propre compost vous séduise ! Celui-ci permet en effet de bichonner nos végétaux tout en alliant économie et écologie :

Pourquoi faire mon compost ?

Si l’idée de composter vos déchets peut rebuter de prime abord, le compost est pourtant naturel, économique et écologique !

  • En premier lieu, il nous permet de réduire nos déchets. Et, moins de déchets générés, c’est aussi moins de camions poubelles sur les routes, moins d’incinérations et donc, moins de décharges. CQFD.
  • Le compost permet par ailleurs de produire un très bon engrais organique, non polluant, pour le jardin. On pourra ainsi améliorer la qualité du sol.
  • Enfin, à la maison comme au jardin, il offre de booster la croissance des plantes, et aider les végétaux à développer et fortifier leur système racinaire.

Que puis-je mettre dans mon compost ?

Cette année, c’est décidé, vous vous mettez au compost ! Mais, avant de vous lancer à corps perdu dans cette nouvelle activité zéro déchet, voyons quels biodéchets vous pouvez utiliser pour un compost réussi :

Liste des éléments à composter

Quel composteur choisir ?

Non, le compost n’est pas réservé aux seul(e)s chanceux(ses) qui ont un jardin foisonnant. Et, oui, même les citadin(e)s invétéré(e)s peuvent composter leurs déchets. Tour d’horizon des différents composteurs que vous pouvez ainsi trouver, que vous ayez un jardin, une terrasse, un balcon… Ou non !

J’ai un jardin : je me tourne vers un composteur classique

Compost : composteur 400L, Burger

Au jardin, vous pouvez opter pour un composteur classique, de préférence en bois, celui-ci étant un matériau respirant. La marque Burger propose par exemple des composteurs spécifiquement conçus pour les petits espaces, pouvant contenir jusqu’à 400L de biodéchets, et d’autres plus volumineux, accueillant quant à eux jusqu’à 800L de déchets.

J’ai un balcon ou une terrasse : je me tourne vers un potager composteur

Compost : potager composteur, Easy Jardin

Et si notre balcon ou terrasse était, contre toute attente, le lieu idéal pour cultiver avec amour notre potager tout en recyclant nos déchets en faisant notre compost ? Si vous manquez d’espace, mais aimez malgré tout mettre la main à la terre, sachez qu’il existe des composteurs 2 en 1. Easy Jardin propose ainsi des potagers composteurs spécifiquement conçus pour les petits espaces. Ceux-ci peuvent accueillir jusqu’à environ 3.5kg de biodéchets par semaine.

L’entre-deux : le mini-potager urbain

Compost : Jardicomposteur original, Vertibio

Par ailleurs, en intérieur, vous pouvez utiliser un composteur 2 en 1. Celui-ci vous permet non seulement de gagner de la place, mais aussi d’avoir de délicieux aromates à portée de main (ou, très simplement, de belles plantes !). Ainsi, le Jardicomposteur Original signé Vertibio , conçu pour recycler jusqu’à 2kg de biodéchets par semaine, allie l’efficacité du lombricomposteur et le plaisir du potager urbain ! Esthétique et compact, il peut trouver sa place dans votre maison ou appartement. Ou, si vous avez la chance d’avoir un petit extérieur, sur votre balcon ou terrasse, ce composteur étant en polypropylène.

Je n’ai ni jardin, ni balcon : je pense au lombricomposteur

Lombricomposteur City Worms, Vers la terre

Moins esthétique que le mini potager urbain, peut-être, mais aussi, moins onéreux, le lombricomposteur classique est conçu pour pouvoir faire votre compost en intérieur. Facile d’utilisation, c’est d’ailleurs un système de compostage idéal pour les citadin(e)s, puisqu’il qu’il allie efficacité et qualité de l’engrais. Ainsi, le lombricomposteur Cityworms de Vers la terre, compact et astucieux, peut contenir jusqu’à 10L de biodéchets.

Zoom sur le lombricompostage

Comme vous avez pu le constater, le lombricompostage est présenté comme la solution idéale pour qui mène une vie urbaine, laquelle implique souvent des espaces moindres. Pour faire simple, cette méthode consiste à s’appuyer sur le travail des eisenia foetida, petits vers voraces qui ont la particularité de se nourrir uniquement de matières organiques. Ainsi, ils sont capables d’ingérer l’équivalent de leur poids en une journée seulement !

Si cette méthode permet de booster notre compostage, elle présente par ailleurs l’avantage de produire un engrais inodore. Avouons que c’est appréciable quand on composte dans un petit espace, particulièrement s’il est clos !

Je prépare mon compost

Un composteur astucieux

Au jardin, le composteur préfèrera séjourner dans un endroit ombragé. Par ailleurs, pour optimiser la fermentation, il s’avère indispensable d’avoir un taux d’humidité élevé ainsi qu’une bonne aération. Vous devrez donc probablement mélanger votre compost de temps en temps pour l’aérer et ainsi relancer le processus de fermentation. Pensez également à l’arroser s’il est trop sec. Votre compost sera prêt à l’emploi au bout de 9 à 12 mois. Il dégagera alors une bonne odeur d’humus, et aura un aspect de terre.

Et vous, compostez-vous ? Quelles sont vos astuces pour un compost eezy ?

Claire C.

2 Comments

    • Bonjour, effectivement deux écoles s’affrontent quand au fait de mettre les pelures d’agrumes ou pas au compost. Pourriez-vous nous apporter des arguments et/ou des sources fiables ? Merci