Tout savoir sur la transpiration

Tout savoir sur la transpiration

Peu importe la saison, nous transpirons ! Et, si la transpiration est un phénomène naturel, elle peut vite devenir gênante… Quand elle sent ! Avouons que son odeur, causée par le développement et la prolifération de bactéries (surtout lorsque les zones concernées – aisselles, parties génitales, pieds – sont couvertes) nous laisse rarement indifférent(e)… Alors, pourquoi transpirons-nous ? Existe-t-il des solutions pour gérer notre transpiration naturellement ? Je vous dit tout (ou presque !) :

La transpiration, un phénomène naturel

La transpiration sert à rafraîchir notre corps lorsqu’il fait trop chaud, afin de réguler et garder stable la température de l’organisme. Nous suons en permanence, entre 1 et 3 litres/heure !

Sous notre peau, et sur tout la surface du corps, se trouvent de petites glandes sudoripares, dont le rôle est de sécréter de la sueur. De petits vaisseaux sanguins leur apportent du sang, qu’elle transforment en sueur. Elles font ensuite remonter cette sueur à la surface, et celle-ci rafraîchit le corps par son évaporation.

Nous avons environ 2,6 millions de ces glandes qui se divisent en deux types :

  • Les glandes eccrines : elles sont situées sur le front, les paumes des mains et les pieds.
  • Les glandes apocrines : moins nombreuses, elles sont quant à elles situées sur les aisselles et autour des mamelons.

La transpiration sert également à maintenir une bonne hydratation de la peau.

Sachez par ailleurs que la peau fait partie de nos organes émonctoires (organes permettant l’évacuation de déchets de l’organisme). La sueur, en plus de nous rafraîchir, a aussi pour rôle l’évacuation de certains déchets et toxines (Voir l’article : “Je chouchoute mes émonctoires !).

Enfin, elle évacue de nombreux minéraux (sodium, potassium, magnésium..).

Milieu humide et transpiration

Sachez par ailleurs que si vous transpirez dans un milieu humide, l’évaporation de la sueur sera plus longue. La chaleur vous paraîtra donc d’autant moins supportable que le taux d’humidité sera élevé. A l’inverse, une chaleur sèche sera mieux tolérée.

Stress et transpiration

Lorsque nous sommes en situation de stress, nous sécrétons des hormones (adrénaline, dopamine, noradrénaline) qui ont entre autre pour effet d’aller chatouiller les glandes sudoripares (particulièrement les apocrines) et de leur faire sécréter de la sueur.

Tout ceci est géré par le système nerveux dit autonome, et on ne peut agir dessus.

Transpirer est donc normal, nécessaire et même vital ! Utiliser des produits stoppant la sudation est donc une très mauvaise idée.

L’hyperhydrose ou sudation excessive

Comme son nom l’indique, l’hyperhydrose consiste en une transpiration excessive. Celle-ci peut se déclarer en cas de dérèglements hormonaux, d’une sensibilité accrue, ou encore d’un dérèglement du thermostat du corps.

Déodorants conventionnels ou déodorants bio ?

Transpiration

Vous le savez, les déodorants conventionnels sont de plus en plus décriés car suspectés de contenir des ingrédients toxiques pour l’organisme – voir cancérigènes pour certains -. Rien de bien sympathique…

De plus, je le répète, sauf cas d’hyperhydrose, empêcher l’organisme de transpirer n’est pas du tout une bonne idée. Mieux vaut donc éviter les anti-transpirants !

En effet, les anti-transpirants contiennent des produits qui forment un film sur les glandes sudoripares et “bouchent” les pores, afin de bloquer la transpiration. A l’inverse, le déodorant, lui, vient éliminer les bactéries à l’origine des mauvaises odeurs et/ou les masquer.

Déodorant bio Pink grapefruit Ben & Anna

Je vous conseille alors de vous tourner vers les déodorants bio, qui ne bouchent pas les pores de la peau, évitant ainsi les réactions inflammatoires.

Comment gérer la transpiration au naturel ?

  • L’hygiène, bien entendu. Je ne dis pas que quelqu’un qui transpire est sale, loin de là ! Simplement, pour limiter les odeurs, bien laver et sécher les zones concernées s’avère indispensable.
  • L’hydratation : boire beaucoup permet de compenser la perte d’eau liée à la transpiration, particulièrement si celle-ci est forte. Par ailleurs, plus nous buvons d’eau, plus les déchet seront évacués facilement… Et moins notre transpiration sera chargée ! CQFD.

Agir avec l’aromathérapie

Je dois vous avouer que mon approche me rend très réticent à parler d’huiles essentielles, s’agissant de la transpiration. En effet, la transpiration est un problème qui se pose au quotidien et sur le long terme. Or, l’utilisation quotidienne de l’aromathérapie n’est pas idéale.

Ceci étant dit, si vraiment vous souhaitez essayer l’aromathérapie, vous pouvez vous tourner vers l’huile essentielle de Palmarosa (Cymbopogon martinii). En effet, elle tempère la transpiration, est antibactérienne, et se charge donc des odeurs !

L'huile essentielle de Palmarosa contre la transpiration

Diluez 2 gouttes d’huile essentielle de Palmarosa dans 15 grammes de crème non grasse ou d’huile végétale pénétrant rapidement, par exemple, l’huile de jojoba ou l’huile d’abricot (Voir l’article : “Quelles huiles végétales pour ma peau ?”).

Appliquez ensuite sur des aisselles propres, sèches et épilées (ce n’est pas une question d’esthétique…simplement les poils peuvent gêner la pénétration) jusqu’à pénétration complète.

Attention : à ne pas utiliser chez la femme enceinte, allaitante ou chez les enfant de moins de 15 ans.

Et du côté de la phytothérapie ?

Commençons déjà par vous donner les plantes à éviter car elles augmentent la sudation :

  • La bardane,
  • La pensée,
  • Ou encore la bourrache…

La sauge officinale sera votre principale alliée, en infusion, à raison d’au moins 2 tasse par jour.

Infusion à la sauge contre la transpiration

Attention : en cas de dérèglement hormonal ostrogénique ou de cancer hormono-dépendant, consultez votre médecin traitant au préalable.

Pour régler un problème de sudation excessive, vous pouvez par ailleurs essayer de stimuler les fonctions rénales pour compenser en faisant travailler vos reins !

Infusion ortie feuilles L'Herbier de France

Ainsi, pensez aux infusions d’ortie ou de bruyère, deux plantes diurétiques.

Le bicarbonate de soude

Si vous le supportez sous les aisselles, le bicarbonate de soude sera un très bon déodorant à appliquer le matin ! Vous pouvez également en faire des bains de pieds ou de mains pour réduire la transpiration et les odeurs. Il vous suffit alors de réaliser une pâte avec un peu de bicarbonate et de l’eau.

Le bicarbonate de soude contre la transpiration

Astuce : Vous transpirez des pieds ? Le soir venu, mettez du bicarbonate dans vos chaussure avec 1 goutte d’huile essentielle dont vous aimez l’odeur. Laissez agir toute la nuit, et videz le lendemain !

L’argile verte

Excellent antibactérienne, l’argile verte va en plus nettoyer la peau en profondeur ! Vous pouvez l’utiliser lors de votre bain, mais aussi en bains de pieds ou de mains.

Argile verte ultra-ventilée Cattier

Comptez un verre pour un bain, et 5 cuillères à soupes pour 1 litre d’eau pour des bains de pieds ou de mains.

Le vinaigre de cidre

Pardon ?! Et oui ! Le vinaigre de cidre est l’un de mes produits préférés au Monde pour ses nombreuses vertus (Voir l’article : “Vinaigre de cidre : un ami qui vous veut du bien”).

Le vinaigre de cidre contre la transpiration

On l’apprécie ici pour ses qualités astringentes, antibactériennes et sa capacité à réguler la transpiration. Vous pouvez l’utiliser matin ou soir :

  • Le matin, imbibez un linge ou un gant de toilette de vinaigre de cidre (il ne doit pas être dégoulinant) puis tamponnez vos aisselles avec. Évitez sur des aisselles fraîchement rasées…ça pique !
  • Le soir, le geste est le même, mais l’action du vinaigre de cidre sera alors plus préventive.

Astuce : si vous transpirez des pieds, vous pouvez utiliser le vinaigre de cidre en bain de pieds, à raison d’un verre pour 1 litre d’eau.

Et surtout, n’oubliez pas : il n’y a aucune honte à transpirer !

Et vous, quelles sont vos astuces pour gérer la transpiration au quotidien ?

Marc-Aurèle, masseur, réflexologue et conseiller en santé naturelle à Lyon