DIY : des œufs de Pâques en variations végétales

Œufs de Pâques avec fleurs

Si Pâques nous évoque la désormais traditionnelle chasse aux œufs et le doux son des cloches, cette fête printanière puise donc son origine dans des traditions très anciennes. En effet, de nombreuses cultures païennes célébraient le Printemps et avec lui, la renaissance de la nature, après de longs – et rudes – mois d’hiver. Ce sont d’ailleurs les Déesses Eostre et Ostara qui auraient donné leur nom à la fête de Pâques en Angleterre (Easter) et en Allemagne (Ostern) ! Pâques est aussi une fête majeure pour les Chrétiens, marquant un temps fort de la religion chrétienne. En effet, elle célèbre la résurrection de Jésus après trois jours et trois nuits passés dans son tombeau. Mais alors, qu’en est-il des œufs ? Avant de vous proposer des variations végétales autour des œufs de Pâques, voyons brièvement ce qui relie spiritualité, religions et œufs :

A l’origine, il était… Un œuf !

Qui de l’œuf ou de la poule apparut en premier” ? Si cette question philosophique posée par Plutarque dans ses “Propos de table” peut prêter à sourire, l’œuf et la poule ne pouvant exister l’un sans l’autre, elle interroge pourtant sur l’origine même de la vie. Ainsi, d’un bout à l’autre du Monde, l’œuf apparaît dans des récits démiurgiques (récits de la création de l’Univers). Remontons loin, très loin dans le temps : dans la religion proto-indo-européenne (religion supposément commune aux peuples d’Eurasie durant la Préhistoire), la Déesse primordiale Hausos (“h2éwsōs”), celle qui se lève à l’aube, personnifiait l’aurore. 

Plus tard, on attribuera cette qualité à différentes Déesses autour du Monde : Eostre chez les anglo-saxons, Ostara chez les Germains,  Usas dans le Védisme ou encore, plus connues, Aurore chez les Romains et Eos chez les Grecs. Arrêtons-nous un instant sur la Déesse Usas : elle est la fille de Prajâpati, l’un des épiclèses de Brahmā, le Créateur de l’Univers. Univers qui s’écrit Brahmānda (issu du sanskrit “Brahmā” et “anda”, “œuf”, soit “œuf cosmique”). Et l’on en revient ainsi… A l’œuf comme symbolisant la naissance du Monde et, par extension, la renaissance. Qu’y a-t-il d’étonnant alors à associer l’œuf à la nature qui s’éveille à nouveau au Printemps, après sa mise en sommeil hivernale ?

La tradition des œufs de Pâques

Symbole de vie, l’œuf a donc longtemps été associé à la religion, et la coutume des œufs décorés puise ses origines loin, très loin dans le temps… Les exemples sont légion. Ainsi, de tels œufs ont été retrouvés dans des tombes antiques à Sumer ou encore en Egypte. La coutume voulait par ailleurs que pour célébrer l’arrivée du Printemps, en Perse ou en Egypte, on s’offre des œufs décorés. Plus tard, chez les anglo-saxons, on déposa des œufs peints en offrande à la Déesse Eostre… Puis, encore plus tard, au Moyen-Âge, l’Eglise interdit la consommation d’œufs durant le Carême. On conservait donc les œufs précieusement durant tout le temps du jeûne, puis on les décorait une fois celui-ci fini…

3 Variations végétales autour des oeufs de Pâques

Végétaliser notre intérieur en revisitant les œufs de Pâques n’est-il pas une belle manière de célébrer le Printemps qui revient, et, avec lui, la nature qui s’éveille  ? Nous vous proposons donc de marcher dans les pas de nos anciens en réalisant des variations végétales autour des incontournables œufs de Pâques. Des DIY mini budget et presque zéro déchet, puisque vous pourrez utiliser vos œufs pour confectionner de savoureuses pâtisseries ou, très simplement, une omelette…

Mon mini-potager aromatique

œufs de Pâques : mini-potager aromatique

Et si, pour changer des traditionnels œufs de Pâques, nous allions l’utile à l’agréable en utilisant nos coquilles d’œufs préalablement vidées comme godets pour nos aromates ou graines à germer ?

Les ingrédients :

Graines à germer fenugrec, Germ'Line

Le pas à pas :

  • Ouvrez d’abord vos œufs comme vous le feriez pour un œuf à la coque, et percez un trou en bas de la coquille, pour permettre l’évacuation de l’eau.
  • Lavez soigneusement les coquilles d’œufs. Attention, une fois vidées, elles sont (très) fragiles !
  • Replacez-les dans la boîte d’œufs après les avoir laissées sécher.
  • Puis, remplissez-les avec du terreau (de préférence compatible agriculture biologique), aux trois-quarts environ.
  • Semez ensuite quelques graines dans chaque coquille.
  • Puis, ajoutez un peu de terreau, tassez légèrement, et pulvérisez un peu d’eau.
  • Enfin, placez votre mini-potager aromatique non loin d’une fenêtre, dans une pièce lumineuse, afin que vos graines bénéficient de la chaleur et la lumière dont elles ont besoin pour pousser !

Mes plantes d’intérieur à l’heure de Pâques

utiliser les œufs de Pâques comme pots de plantes

Impossible d’agrémenter nos bons petits plats maison avec ce DIY autour des œufs de Pâques, mais il est parfait pour allier notre amour pour les plantes grasses (ou non) et notre envie de célébrer le Printemps !

Les ingrédients :

  • Une boîte d’œufs
  • Quelques petites plantes
  • Du terreau compatible agriculture biologique
  • De la mousse (optionnel)

Le pas à pas :

  • Ouvrez vos œufs comme vous l’avez fait pour votre mini-potager aromatique, sans oublier de percer un trou à l’autre extrémité, puis lavez les coquilles soigneusement.
  • Laissez-les sécher puis replacez-les dans votre boîte d’œufs.
  • Ensuite, disposez au fond un peu de terreau (de préférence compatible agriculture biologique).
  • Puis, placez votre plante verticalement au centre de votre coquille d’œuf.
  • Versez ensuite un peu de terreau tout autour de la plante, tassez légèrement, et pulvérisez un peu d’eau.
  • Ajoutez si vous le souhaitez un peu de mousse en surface.

Mes mini-vases et soliflores printaniers

Utiliser les œufs de Pâques comme soliflores

Plus éphémères que le mini-potager aromatique, mais tout aussi simples, les œufs de Pâques revisités en soliflores printaniers sont également du plus bel effet ! Vous pouvez aussi bien utiliser des fleurs fraîches, que des fleurs séchées, si comme moi vous en parsemez votre intérieur au gré de vos trouvailles champêtres… Celles-ci offrent par ailleurs l’avantage d’être plus durables que des fleurs fraîchement cueillies, qui vont très rapidement se flétrir.

Les ingrédients :

  • Une boîte d’œufs
  • Quelques fleurs, fraîches ou séchées
  • De la mousse florale (optionnel)

Le pas à pas (pour un mini-vase florissant) :

  • Ouvrez d’abord vos œufs comme vous l’avez fait pour votre mini-potager.
  • Puis, lavez soigneusement les coquilles d’œufs, laissez sécher et replacez-les dans la boîte d’œufs.
  • Ensuite, imbibez la mousse florale d’eau et placez-la dans vos coquilles.
  • Enfin, il ne vous reste qu’à disposer quelques fleurs, du jardin, prélevées dans un bouquet, glanées au gré de vos balade, séchées… Dans la mousse.

Le pas à pas (pour un soliflore minimaliste) :

  • En premier lieu, lavez soigneusement vos œufs, et séchez-les.
  • Videz ensuite vos œufs sans les casser. Pour cela, munissez-vous d’une aiguille, si possible à grand chas, et percez la première extrémité de l’œuf. Percez ensuite la seconde, puis tournez votre aiguille dans le trou ainsi créé afin de l’agrandir. Veillez à avoir percé le jaune. Enfin, soufflez délicatement, soit avec votre bouche, soit à l’aide d’une paille en inox si vous en avez, pour extraire l’œuf de sa coquille. Rincez à nouveau votre œuf, laissez-le sécher. Réitérez autant de fois que vous avez d’œufs !
  • Disposez-les dans votre boîte d’œufs. 
  • Enfin, piquez une ou deux tiges de fleurs, idéalement séchées pour plus de durabilité, dans le trou le plus large.

Comment teindre mes œufs de Pâques ?

Teinture végétale

Nous vous avions déjà proposé de mettre de la couleur dans votre assiette (Voir l’article : “Des couleurs végétales dans mon assiette”). Et si aujourd’hui on vous disait que vous avez sans doute tout ce qu’il faut dans un coin de votre cuisine pour teindre vos œufs de Pâques végétalisés naturellement ? Offrons-nous maintenant un petit tour d’horizon des colorants naturels qui peuvent vous être utiles pour vos œufs :

Les ingrédients (selon la couleur choisie) :

Avant de vous lancer dans la teinture végétale de vos œufs, sachez que plus vos œufs seront clairs, plus la teinture sera visible. Par ailleurs, les temps de trempage seront variables, selon les ingrédients choisis et la couleur que vous souhaitez obtenir. Ainsi, plus vous laisserez tremper vos œufs longtemps, plus la couleur sera prononcée.

  • Marron : café, pelures d’oignons…
  • Rouge : betterave…
  • Rose : betterave, framboises…
  • Orange : carottes, paprika…
  • Jaune : curcuma, safran…
  • Vert : feuilles d’épinard
  • Bleu : chou rouge, myrtilles…
  • Violet : hibiscus, myrtilles…

Le pas à pas :

  • Selon les ingrédients choisis pour teindre vos œufs de Pâques, un temps de trempage avant cuisson sera peut-être nécessaire. Ainsi, les poudres (curcuma…) requièrent d’être trempées au moins 30mn, portées à quelques heures pour les feuilles / baies / fleurs (myrtille…). Les écorces, racines et bois nécessitent quant à elles un à deux jours de trempage.
  • Une fois le trempage effectué si nécessaire, placez les ingrédients colorants choisis dans une casserole et couvrez-les d’eau.
  • Puis, portez à ébullition et laissez cuire. Le temps de cuisson sera lui aussi extrêmement variable selon l’ingrédient choisi. Ainsi, il faudra compter environ 30mn pour le café et les poudres ; 30 à 60 selon les plantes / légumes / feuilles / baies / fleurs… Et jusqu’à une journée pour les écorces / racines et bois. Le tout, selon l’intensité de la couleur souhaitée. N’hésitez donc pas à regarder de temps en temps ce qu’il en est !
Bocal de conservation en verre, Kilner
  • Tamisez (ou, si vous n’avez pas de tamis, filtrez avec un linge fin, par exemple de la gaze) et recueillez l’eau dans un pot en verre vide et propre (bocal, pot de confiture…).
  • Puis, ajoutez une cuillère à soupe de vinaigre blanc. Celui-ci permettra en effet de fixer la couleur.
  • Videz ensuite vos œufs sans les casser, comme précédemment indiqué. Les faire bouillir avec les autres ingrédients permettrait d’obtenir des couleurs plus vives, mais vous ne pourriez ni utiliser vos œufs en cuisine, ni réutiliser leurs coquilles comme contenants.
  • Plongez délicatement vos coquilles d’œufs dans le ou les pot(s), et laissez tremper quelques heures à une nuit selon l’intensité de la couleur souhaitée.
  • Enfin, laissez sécher vos œufs à l’air libre.
Teinture végétale œufs de Pâques

Et vous, comment sublimez-vous vos œufs de Pâques ?

Marion B.