Veganisme et sport : le combo gagnant !

veganisme et sport

Contrairement aux idées reçues, veganisme et sport font bon ménage. D’ailleurs, beaucoup de sportifs, amateurs comme athlètes de haut niveau, ont franchi le cap d’une alimentation végétarienne – voire même végétalienne -. Ils ont compris que le bœuf, malgré ses gros muscles, ne mangeait en fait… Que de l’herbe ! La même logique s’applique à l’homme : le régime alimentaire basé uniquement sur les végétaux permet de gagner en endurance et en énergie :

Veganisme et sport : des performances améliorées

Saviez-vous que les gladiateurs, ces héros des arènes romaines qui faisaient la démonstration de leur corps musculeux, étaient tous végétariens ? En effet, ils s’alimentaient essentiellement de céréales (orge, avoine) et de haricots secs . Or, d’après les ossements qu’ils ont laissés à l’Histoire, leur densité minérale était très élevée. Le régime qu’ils suivaient était ainsi gage de réussite et de succès lors des tournois !

De plus en plus d’athlètes contemporains s’inspirent donc de ces exemples de l’Antiquité et revoient leur copie pour leur pratique du sport. En effet, plus question aujourd’hui d’avaler une dizaine de blancs de poulet accompagnés de plusieurs blancs d’œufs crus pour prétendre performer sur le terrain ! Citons par exemple Patrik Baboumian. Autrement dénommé « l’homme le plus fort du monde », végane militant, il soulève, à la seule force de ses bras, plus de 400kg de fonte !

veganisme et sport

Plusieurs études sont menées sur le lien entre l’adoption d’un régime sans produits animaux et la pratique intensive du sport. Une étude empirique a ainsi démontré une optimisation de la fonction endothéliale après un repas végétalien. Ccomprenez : les vaisseaux sanguins se dilatent mieux pour permettre le passage du flux sanguin pendant l’effort. Les meilleurs arguments en faveur d’une alimentation végétalienne restent les exemples de réussite des sportifs, champions de leur catégorie comme Carl Lewis (auteur de plusieurs livres sur le sujet), Bode Miller, Martina Navratilova ou encore Dave Scott.

Que mangent les sportifs végétaliens ?

Pour un sportif, le passage à une alimentation sans protéine animale peut être source d’inquiétudes : peur de manquer d’énergie, de ne pas avoir suffisamment de protéines, de ne pas pouvoir performer en compétition… Pourtant, les sportifs ayant décidé de changer d’alimentation ont un avis unanime sur le sujet : ils ont tous constaté une amélioration significative de leurs performances se sont améliorées !

Un régime vegan adapté aux sportifs

Mais alors, que doit manger un sportif pour être efficace, endurant et plein d’énergie ? Il doit simplement piocher dans la pyramide alimentaire végétale, c’est-à-dire opter pour :

Il doit prendre soin de consommer des aliments riches en glucides et à indice glycémique modéré. Ce, à hauteur de 55% de ses apports journaliers. Les fibres (issues des fruits et légumes) sont à limiter pour ne pas trop solliciter le système digestif pendant l’effort.

Mélange de légumineuses Veggies Autour du Riz

Si les protéines restent la préoccupation majeure des sportifs, elles ne sont toutefois pas dominantes dans les apports nutritionnels. Il s’agit plutôt en effet de privilégier les acides aminés que l’on retrouve dans les céréales complètes et les légumes secs. Inutile cependant d’associer, au cours d’un même repas, une céréale et une légumineuse. En effet, la combinaison protéique peut se faire sur la journée voire la semaine.

Les apports des aliments végétaux

Les aliments du règne végétal apportent également des minéraux, des anti-oxydants et des vitamines en quantité (à condition de choisir des produits de qualité biologique). Or, ces nutriments s’avèrent indispensables à la production d’énergie et à la protection des tissus contre le stress. En ce sens, il est bon d’intégrer les graines germées dans l’alimentation du sportif.

Huile de colza Bio Planète

Enfin, le sportif végane optera pour des huiles végétales nutritionnellement intéressantes. C’est le cas de l’huile de noix et de l’huile de colza, riches en acides gras insaturés et en oméga 3. Les produits industriels, transformés comme les similis carnés sont, au contraire, à éviter dans le cadre d’une pratique sportive. En effet, ces produits sont généralement riches en graisses saturées.

Veganisme et sport : des compléments alimentaires adaptés

Les sportifs végétariens et véganes doivent, comme tout végétarien et tout végane, se supplémenter en vitamine B12. Ils peuvent, s’ils le souhaitent, opter pour des superfoods qui boosteront leur bien-être et leur vitalité. Citons notamment : la maca (pour ses vertus stimulantes intellectuelles et physiques), la spiruline ou encore l’herbe de blé.

poudre de maca Madia Bio

Côté hydratation, il est important de consommer une eau à haute teneur en minéraux ou de l’eau de coco pour aider l’organisme à récupérer après l’effort.

Stéphanie, Consultante & Formatrice Culinaire chez La Véganista

Laisser un commentaire