Un vernis à ongles écologique, ça existe ?

vernis à ongle écolo

Le vernis à ongles écologique existe-t-il ? Il est de plus en plus facile de trouver du maquillage bio et éthique, mais qu’en est-il des vernis ?

Pour autant, est-ce qu’on a envie de renoncer à notre rituel cocooning et à avoir de magnifiques ongles colorés ? (C’est une question rhétorique, la réponse est évidemment : non !)

Heureusement, il existe des solutions aujourd’hui pour éviter de s’étaler du pétrole garni de substances cancérigènes sur nos jolies mains. Ainsi que pour conserver une démarche écologique jusqu’au bout des doigts ! Alors, quels sont les ingrédients des vernis à ongles classiques qui posent problème ? Mais quelles sont les alternatives aujourd’hui ?

Que contiennent les vernis à ongles conventionnels ?

Eh bien… pas grand-chose de naturel !

Trouver une formulation satisfaisante au niveau du rendu, qui tienne bien, tout en restant naturels ! Sacré challenge pour les marques ! Heureusement, certaines y arrivent désormais ! Il y a eu énormément de progrès à ce sujet ces dernières années. Patience, nous verrons ça plus bas !

La plupart des vernis du commerce contiennent plusieurs ingrédients très problématiques :

  • Perturbateurs endocriniens : dibutyl phtalate, formaldéhydes et autres parabens…
  • le fameux toluène ! Un solvant très irritant pour les voies respiratoires (utilisé pour rendre le vernis uniforme), mais aussi pour les yeux.

Qu’est-ce qu’un vernis à ongles écologique, et comment le choisir ?

Des ingrédients d’origine naturelle

Aujourd’hui, plusieurs marques ont réussi à créer des formulations avec 75% à 85% d’ingrédients d’origine naturelle.

La plupart d’entre elles a remplacé les solvants issus de la pétrochimie par d’autres solvants à base de produits naturels. Comme la pomme de terre et le maïs entre autres, eh oui !

Des ingrédients controversés en moins

Vous avez peut-être vu passer des vernis « 7 free », « 9 free » ou même « 10 free » ? Cela signifie que les fabricants sont parvenus à retirer 7, 9 ou 10 ingrédients problématiques de leurs formules.Plus le chiffre est haut, meilleur c’est !

Par exemple, la marque Zao propose des vernis 10 free, parmi les plus « clean » du marché. D’autres encore ont été conçus à base d’eau pour les enfants, comme chez Toofruit. Mais qui a dit que nous ne pouvions pas les utiliser aussi ???

Vernis à ongle écolo Zao

Encore plus écologique

Lorsque vous achetez un vernis, vous pouvez également être attentives au fait qu’il soit vegan. Ni dans sa composition… ni de poils d’animaux dans la fabrication des pinceaux !

Vous pouvez aussi vous attarder sur les contenants et les packagings. Boho propose par exemple des flacons de vernis avec des bouchons en bois, dans des coffrets carton !

vernis à ongle écolo bo-ho

Dangers vernis à ongle écologiques

On en va pas se mentir même si les vernis à ongles dits écologiques contiennent moins de substances controversées ça reste tout de même des produits chimiques plus ou moins bons pour la santé. Nous vous conseillons donc de faire des pauses entre deux applications pour que vos ongles puissent respirer et faire un petit pose dans l’absorption de produits chimiques par votre corps.

Faire durer son vernis à ongles c’est écologique

Et enfin : quoi de plus écologique que de faire durer son vernis à ongles le plus longtemps possible afin d’éviter de le jeter à la moitié et d’en racheter ?

Voici quelques astuces pour bien conserver vos vernis et les faire durer :

  • On n’y pense pas assez souvent, mais bien nettoyer le bord du flacon ! Enlever les résidus séchés permet de pouvoir bien le fermer et donc mieux conserver votre vernis.
  • Dans la même idée, conservez-les « debout ». Si vous les gardez en vrac dans une trousse, le vernis coule dans le bouchon ! Et ça sèche et ça colle…
  • Les vernis n’aiment pas la chaleur ni la lumière. On ne les expose donc pas directement sur une étagère. Il vaut mieux les mettre dans un placard fermé, ou même au réfrigérateur !
  • Secouez-les avant de les utiliser. Cela permet de bien mélanger les ingrédients qui auraient pu déphaser.
  • Quand le vernis devient pâteux... Mettez une ou deux gouttes de dissolvant dedans et secouez. Attention : pas trop, sinon il va se déphaser et ne tiendra plus très bien.
  • Si vous ne mettez pas souvent de vernis, n’hésitez pas à vous tourner vers des contenants plus petits. On a tendance à penser « gros contenant = moins cher » ! En réalité, l’important est surtout d’être en phase avec sa propre consommation, ses propres besoins. Si c’est pour acheter moins cher un gros flacon et en jeter la moitié : mauvais calcul !

Pour aller au bout de sa démarche…

Bannissez l’utilisation du coton à usage unique ! La marque les tendances d’Emma propose désormais des dissolvettes ! Ces pionniers du coton à démaquiller lavable recyclent les chutes de confection pour en faire ce produit génial. A retrouver dans cet article dédié : les tendances d’Emma, les dissolvettes en action !

A nous les jolies mains au naturel avec les vernis à ongles écologique !

1 Commentaire

  • Bonjour,
    Vous expliquez longuement en quoi les vernis que vous sélectionnez sont écologiques ; pourtant un poison contenant moins de principes actifs n’en reste pas moins un poison. Tous les vernis à ongles contiennent des composés toxiques (même à « 10-free-machin ») et sont d’ailleurs essentiellement formés de résine acrylique, cette dernière étant produite à 100 % de polymères synthétiques et donc dangereux pour nos corps et la nature, qu’ils soient produits à partir de pétrole ou de « bio-sourcé » (polymères artificiels non-naturels à partir d’amidon de maïs, de pomme de terre etc).
    En somme, votre article, c’est du green-washing.
    L’urgence écologique et une véritable conscience vous indiquerait la sobriété et donc le refus de cette mode mortifère du vernis à ongle. Nous n’en avons aucun besoin pour être heureu·x·se, mieux, la santé de notre écosystème nécessite de s’en défaire au plus vite pour nous transformer et aller vers un nouveau rapport au monde.
    Cordialement.

Laisser un commentaire