La règle des 5 R pour cheminer vers le zéro déchet

La règle des 5 R de Béa Johnson

Même s’il existe aujourd’hui énormément de livres, articles, blogs, comptes sur les réseaux sociaux qui traitent du zéro déchet, c’est Béa Johnson qui nous a amené le concept d’Outre-Atlantique en 2013 avec son livre sobrement intitulé : « Zéro déchet ». Ses astuces pour réduire nos déchets ont été largement diffusées, partagées, améliorées et font partie désormais du quotidien de milliers de personnes. Mais j’aimerais revenir aujourd’hui sur l’introduction de son livre : les 5 règles pour réduire drastiquement nos déchets, ou la règle des 5 R :

La règle des 5 R, qu’est-ce que c’est ?

Béa Johnson nous a facilité la tâche : les 5 actions qu’elle préconise commencent toutes par la lettre « R », ainsi il est facile de s’en souvenir ! Selon elle, nous devons, dans l’ordre :

  • Refuser
  • Réduire
  • Réutiliser
  • Recycler
  • Composter (« Rot » en anglais)

Refuser

Tout commence par notre pouvoir de consommateur et le plus grand des bons sens : si nous refusons de consommer des produits polluants, produisant plein de déchets, nous en produirons donc moins !

Refuser de ramener chez soi tout ce qu’on nous donne (produits gratuits, à usage unique, publicités) et dont nous n’avons pas besoin est donc la première étape.

Bien sûr, nous pouvons aussi refuser d’acheter des produits suremballés, en nous disant que moins ils seront achetés, moins ils seront produits.

Réduire

Il s’agit de consommer moins, d’acheter des produits de meilleure qualité mais en moins grand nombre.

Cette étape est plus personnelle : en effet, il est difficile de poser une règle universelle sur le nombre d’objets que nous devons avoir.

Béa Johnson conseille quand même de faire un état des lieux de notre consommation passée en faisant un grand tri dans nos possessions selon qu’elles nous sont utiles ou non. Cela nous permettra en effet d’être plus au clair sur nos besoins pour notre consommation future.

Elle nous alerte également sur tout ce qui peut nous entraîner à surconsommer, comme le lèche-vitrine ou les médias, et nous invite à nous interroger sur les techniques marketing.

Règle des 5 R : Réutiliser

Si nous avons bien suivi les 2 premières règles, nous n’avons pas grand-chose à réutiliser puisque nous avons déjà éliminé une bonne partie du superflu dans nos maisons !

Cette règle nous invite en fait à bannir le plus possible tous les objets du quotidien qui seraient jetables ou à usage unique, et de leur préférer un équivalent durable. Par exemple :

Préférer l’oriculi aux cotons-tiges

Oriculi, Lamazuna

Privilégier le rasoir de sûreté aux rasoirs jetables

Règle des 5 R : Réutiliser (Rasoir de sûreté, Bambaw)

Troquer les mouchoirs en papier contre de beaux mouchoirs en tissu

Mouchoir en tissu, Koshi

Substituer les gourdes aux bouteilles plastiques

Règle des 5 R : Réutiliser (Gourde sporty Plume, Gaspajoe)

Acheter des objets d’occasion est également une très bonne manière de les réutiliser et de leur donner une seconde vie. Elle permet ainsi de retarder le moment où ils deviendront des déchets.

Recycler

Normalement, plus nous avançons dans les 5 règles, moins il y a d’objets dont nous avons à nous préoccuper.

Il arrive cependant que certains objets nous soient vraiment utiles. On ne peut pas les refuser, ni les réduire, ni les réutiliser, ils vont donc arriver dans la case « déchets ».

Par ailleurs, le recyclage de nos déchets ne dépend pas entièrement de nous. Il varie selon les politiques locales.

Mais nous, en tant que consommateurs, avant d’acheter un objet, nous pouvons déjà nous interroger sur : « Quel sera le cycle de vie de cet objet ? Quand je devrai le jeter, comment cela va-t-il se passer ? ».

Cela nous offre en effet d’orienter nos choix d’achats. Cela nous permet aussi de recycler correctement en connaissant bien les méthodes utilisées où nous habitons.

Composter (« Rot »)

Nous arrivons donc à la dernière étape : le compostage des matières organiques, où Béa Johnson présente différentes techniques.

Règle des 5 R : composter (Potager composteur Easy Jardin 500)

J’espère que ce petit rappel vous aura été utile car finalement, pour tout ce qui est écologie du quotidien, il n’a pas du tout vieilli !

Et vous, avez-vous aussi adopté la règle des 5 R ?

Marie Duboin, auteure du blog La Salade à Tout

Laisser un commentaire