illustration

La fameuse question de l'accord mets/vins fait débat. Certains prônent l'accord, d'autres le désaccord.

La règle à laquelle vous pouvez toutefois vous fier, c'est d'accorder le plat régional au terroir dont il vient. Si cependant vous n'avez vraiment pas d'idée sur la question, on vous propose de vous aider à travers tous ces choix.

Apéritif festif

Une fois de plus, on pourrait entrer dans un débat sans fin sur le sujet "apértitif". Entre les partisants du blanc ou du rosé, on a aussi les puristes du rouge ou encore les adeptes du Spritz. Gardez en tête que l'apéritif a pour rôle d'éveiller vos papilles, et non de les plomber avec un vin trop lourd ou trop puissant. A éviter donc, les vins trop tanniques ou trop moelleux, et gardez les grands crus pour la suite !

Coté blancs, pourquoi pas pour un Riesling, un Crémant ou encore un Prosecco ? Coté Rosés, les musts de l'apéro sont en provenance de Provence ou de la Loire ! Et pour les Rouges, pourquoi pas un Bourgogne ou un Cote de Rhône ?

Viandes Rouges et gibiers

Avec les viandes rouges et les gibiers, c'est le moment de sortir l'artillerie lourde côté tanins. Attention toutefois, le choix va varier en fonction de la cuisson et de la préparation : viandes grillées/roties, ou viandes en sauce. Et qui dit viande rouge dit vin rouge !

Orientez vous vers des vins charpentés, aux arômes puissants de fruits, d'épices ou de confit.

Poissons, coquillages et crustacées

Alors là pas de doutes, on part sur le blanc ! Ok, mais lequel ?

La qualité du produit (poisson à chair ferme ou poisson gras), l'assaisonnement, le mode de cuisson seront autant d'éléments à prendre en compte... Si le Riesling et le Gewuztraminer restent des valeurs sures, pensez que les huîtres se marient bien avec un champagne, et que globalement un blanc sec et minéral s'accordera facilement.

Végétariens
Comme pour les produits carnés ou les poissons, la cuisson, les assaisonements et le choix de la sauce prendront le dessus. Si vous utilisez, par exemple, des herbes de Provence, tournez vous vers un vin de....Provence ou d'Occitanie ! Une fois de plus pensez au terroir !

Si le plat est musclé, riche ou épicé, vous pouvez vous tourner vers un rouge avec du caractère. Les blancs vifs conviendront aux crudités, les rouges légers avec des légumes cuits (gratins, lasagnes végés...), les tanniques avec les légumineuses, et le rosé avec les salades composées !

Fromages

Une fois de plus au moment du plateau de fromages, on retrouvera les puristes du vin rouge et ceux du vin blanc ! Avec plus de 400 fromages français, le débat peut faire rage...

Comme dit précédemment le choix du terroir correspondant est souvent la meilleure option. Mais comment faire lorsqu'on propose du chèvre à pâte dure, un persillé de vache et un brebis sec ? Ouvrir trois bouteilles pour trois fromages différents ? La solution la plus simple est de continuer avec le vin que vous avez choisi pour votre plat principal !

Desserts

La douceur des desserts ne s'accorde pas avec tous les vins ! Retenez que pour les desserts à base de fruits, il est préférable de choisir un vin avec la même note fruitée : note de fruits rouge/desserts fruits rouges, note de coco/dessert coco, etc.

Les vins doux et liquoreux aux notes épicées se marieront bien aux desserts à base de chocolat, de vanille, de café ou encore d'oléagineux.

Le dessert le plus difficile à accorder est probablement celui à base d'agrumes, en raison de leur acidité. Dans ce cas, un muscat bien minéral pourrait convenir...

Pour les fêtes tournez vous vers les bulles d'un crémant, d'un champagne rosé, ou d'un cidre. Ou pourquoi pas un Gewurztraminer aux notes bien rondes ?